Mot-clé - actualité

Fil des billets

dimanche 14 mai 2017

un petit coucou par la fenêtre

- Emmanuel vient de faire un petit coucou par la fenêtre au public. Alors, Jeanne, vous êtes contente ?

- Oh oui ! heureuse !! ça a été que du bonheur pour nous.


Capture_d_ecran_2017-05-14_a_10.20.55.png


mardi 9 mai 2017

Les 7 avantages pour E. M. d'accueillir M. Valls.

1 - M. Valls a déclaré ce matin : "le Parti Socialiste est mort". Or il ne veut pas rendre sa Carte d'adhérent. Donc c'est que M. Valls est mort aussi. En l'accueillant, E. M. opérera son premier miracle, une résurrection. Et ça, même de Gaulle n'y est pas arrivé avec les sénateurs. Emmanuel Macron pourra ainsi par la suite devenir Pape. Emmanuel I, ça fera encore bien bisquer Emmanuel Valls qui devra attendre longtemps pour devenir le n° II, si Dieu le veut !

2 - Cette résurrection de M. Valls parmi les Marcheurs en décevra beaucoup. Ils feront marche arrière. Or, un bon Chef des Armées assure toujours ses arrières.

3 - Beaucoup d'électeurs potentiels, qui envisageaient de voter pour un candidat E. M., se détourneront, dégoûtés par l'odeur de mort qui tournera encore autour de M. Valls et sa Carte. Cela évitera à E. M. d'avoir la majorité absolue et même relative à l'Assemblée Nationale. Le nouveau Président pourra cohabiter cool cool et laisser tous les ennuis aux autres en les critiquant à la télévision. En 2022, le Président sera encore plus populaire et il sera réélu dans un fauteuil tonton. Génération Macron.

4 - M. Valls râlera et fera pression pour devenir ministre. Il se plantera encore et fera bien rire la France bien souvent. Grâce à E. M., nous aurons bien des pintes de bon sang. Or bon sang ne peut mentir, et la vérité améliorera grandement les liens sociaux. Merci Président !


Capture_d_ecran_2017-04-02_a_21.18.25.png


5 - M. Valls, loyal envers sa nature de traître, trahira vite tout son entourage qui lui reste encore. Il sèmera rapidement la zizanie à E. M., à l'Assemblée Nationale où il fera aussi la guerre avec les morts-vivants du PS, et au Gouvernement. Tout le monde se tapera dessus comme dans un vrai village gaulois. Seul au-dessus de la mêlée dans le confort de la cohabitation, le Président pourra compter les coups et arbitrer de temps en temps arbitrairement pour faire perdre M. Valls, le faire devenir tout rouge explosif, et encore nous faire bien rire. Merci Président !

6 - Avoir un traître sous la main est toujours pratique pour faire peur aux enfants difficiles que leurs parents ne nourrissent pas suffisamment compte-tenu de la conjoncture économique difficile à résoudre à cause du traître et de la cohabitation. De temps en temps, tonton Président pourra aller sur le terrain pour les nourrir délicatement. Il sera ainsi encore plus aimé et plus saint.

7 - Pour ce surprenant accueil d'un traître qui l'avait déjà trahi auparavant, dans le gouvernement Hollande, plusieurs fois, Emmanuel Macron entrera dans l'histoire des bistrots comme y est entré, comme y est encore, la dissolution par le Président Chirac de sa majorité à l'Assemblée Nationale puisque le résultat sera fort semblable. Cool le coworking.


Capture_d_ecran_2017-04-02_a_21.18.25.png


mercredi 3 mai 2017

Comment votera un Nini intelligent qui me l'a dit ?

- Ni Le Pen, ni Macron ! Alors je vais voter contre Le Pen dimanche au deuxième tour. Puis je voterai contre Macron aux deux tours des législatives.
Car moins Le Pen aura de voix, moins elle aura de poids pour les législatives.
Car moins Macron aura de voix aux législatives, moins il pourra décider de tout tout seul, comme d'hab'.


Capture_d_ecran_2017-03-29_a_22.18.44.png


Capture_d_ecran_2017-03-29_a_22.15.01.png


INFOS >

Close depuis ce mardi 2 mai à 12H00, cette consultation a permis l’expression de 243128 insoumis.es et donne à voir des avis partagés :

– 87818 insoumis.es, soit 36,12%, pour un vote blanc ou nul ;

– 84682 insoumis.es, soit 34,83%, pour un vote Emmanuel Macron ;

– 70628 insoumis.es, soit 29,05%, en faveur d’une abstention.

©lic > https://lafranceinsoumise.fr/2017/05/02/resultats-de-consultation-second-tour-de-lelection-presidentielle/

mercredi 22 mars 2017

T'es pas candidat, vole ton chocolat !

La Justice, c'est simple comme simplet.

- Vous avez encore volé une moto, Momo ?

- Et alors, M. le Juge ? Je ne suis candidat à rien.

M. Cambadélis ne comprend pas pourquoi le ministre Bruno Le Roux a démissionné car il n'est "pas candidat à la présidentielle"... Cliquer là > http://lelab.europe1.fr/soupcons-de...

La parole est à la défense :


e_beart_2.jpg


- Devais-je laisser mes jeunes filles courir nues, faute d'argent, seulement parce que je suis député ?

dimanche 19 mars 2017

Manuel Valls

(sous-texte)

J'ai trahi la Gauche,

j'ai trahi Hollande,

je trahis le Parti socialiste,

je trahis Hamon,

mais rassurez-vous,

je trahirai Macron aussi.

Comme disait Talleyrand,

l'important,

c'est d'être fidèle à soi-même.

Adam___Eve__Lucas_Cranach_l__Ancien.jpg


© Lucas Cranach l'Ancien, Adam & Eve.

mardi 14 mars 2017

Urgent. Nous aimerions que P. Cazeneuve se présente aux présidentielles, maintenant.

Devant la nouvelle affaire Macron, énorme et gigantesque, aussi grave que l'affaire Fillon, oui, un nouveau coup de canon, affaire qui va effondrer ses partisans et sa campagne, avec le possible lâchage de François Bayrou,

devant le délabrement moral écoeurant de cette élection droitiste,

devant la guerre fratricide des gauches jusqu'au sein du Parti Socialiste,

devant la non qualification plus que probable de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon

François Hollande, candidat désormais impossible, pourrait convaincre d'urgence Patrice Cazeneuve, populaire et honnête - espérons ! - d'entrer en lice pour rassembler tous les électeurs de bon sens, y compris de gauche.

Pourquoi les 3 petits chevaux souriants (jaune, vert ou noir) qui font la course en tête des sondages des vessies pour des lanternes sont-ils les plus corrompus ?

Mystère. Mais peu importe de trouver la réponse maintenant, l'urgence est de trouver une solution crédible avant ce vendredi 17 mars.

Donc nous aimerions, contre trois droites rétrogrades et vérolées jusqu'à la poche revolver, pour sauver peut-être la gauche et le centre humaniste, que Patrice Cazeneuve revienne sur sa décision de ne plus se présenter à une élection et entre dans cette campagne, maintenant, avant le 17 mars.

_Elisabetta_Miotti.jpg

© dessin d'Elisabetta Miotti

NB J'avoue n'avoir guère d'espoir non plus qu'il y aille, on objectera que cela ferait un troisième candidat à gauche, inutile puisqu'avec deux cela suffit pour perdre largement. Tenter chaque chance même la plus minuscule c'est au moins ne pas renoncer et, dans cette réelle épreuve, découvrir quelques autres résistants épars.

samedi 11 février 2017

J'ai pris mon fils comme assistant qui lui-même a pris ma fille comme assistante qui elle-même a pris sa mère comme assistante.

ADI, samedi, Paris 11:31

- Je voudrais m'excuser auprès des Française et des Français de m'être insuffisamment excusé et de n'avoir pas expliqué l'ensemble des faits de manière assez claire. C'était justifié puisque j'étais en face de journalistes très méchants, ce qui m'a bloqué, mais ce n'est plus justifiable, même si beaucoup de Françaises et de Français sont eux et elles - je tiens à la parité partout où c'est possible - même si beaucoup d'entre elles et eux aussi sont inhibés en milieu hostile. C'est pareil pour moi mais puisque je veux être président, je dois surmonter cela, ce qui ne m'est pas impossible grâce à mon entraînement de nerfs d'acier de pilote de course en Ferrari que l'on m'a prêtée, pour rien, je tiens à le dire tout de suite, pas un centime du contribuable n'a alimenté la machine, et j'ai pris cela sur mon temps de loisir, assez abondant avec M. Sarkozy, qui aimait tout faire lui-même, au point que, quelquefois, il m'empruntait mon téléphone pour se téléphoner à lui-même et finalement décider entre eux. Je tiens à dire maintenant toute la vérité même si elle apparaîtra sans doute un peu complexe à nombre de gens à cheval sur les principes avec un parapluie dans le cul (du cheval).

- Alors, que s'est-il vraiment passé ?

- Ce qui s'est vraiment passé, c'est que j'ai pris mon fils comme assistant qui lui-même a pris ma fille comme assistante qui elle-même a pris sa mère comme assistante. Pourquoi ?

- Pourquoi ?

- Parce que la charge de travail était beaucoup trop importante. A l'époque, j'avais de quoi faire pour cinq jours par jour, vous comprenez ?

- Mais 1 + 1 + 1 + 1, cela fait 4, pas 5 !

- Vous avez tout à fait raison. C'est pourquoi, régulièrement, j'assistais ma femme.

- C'est vous qui étiez l'assistant de votre femme ?!!

- Oui... Je m'excuse. C'était mal.

- Mais non ! Pas du tout ! C'est très distinguished ! You are a gentleman, Mister Fillon.

- Thank you, you are very too. Mais je voudrais quand même m'excuser encore et encore auprès des Françaises et des Français, surtout ceux et celles qui ne parlent pas l'anglais.

- Yes, yes, yes,

- Let's spend the night together, Lady Jane. Satisfaction !

- Hi, hi, hi.

bib.jpg

© Wang Qingsong, at the 55th Venice Biennale Arte 2013.

jeudi 9 février 2017

Fillon la Fiction

Député fictif (mais un million d'euros comme conseiller unique de son Cabinet Conseil).

Sénateur fictif (deux ou trois contributions, à peine ; implication possible dans une autre affaire de cagnotte).

Assistants fictifs (un million euros de plus pour la famille).

Permanence fictive (mais indemnités mensuelles réelles).

Premier ministre fictif (Sarko faisait tout).

C'est pourquoi, nous, les avocats de M. Fillon, nous demandons, nous exigeons, une enquête fictive.

0aece49ebd79cd4db37d67817cf8a3b6.jpg

© photo de Milo Moiré

©lic > http://www.20min.ch/ro/news/suisse/...

lundi 6 février 2017

Aulnay-sous-bois

Aulnay-sous-bois. J'ignorais que les policiers dussent aussi contrôler les zones sensibles.

Qui dit la vérité ?

Qui dit la vérité ?

François Fillon qui affirme (droit dans ses bottes je m'excuse auprès des Français malentendants) que son épouse a travaillé pour lui ?

Ou Pénélope Fillon qui a confirmé à plusieurs reprises n'avoir jamais travaillé pour son mari.

Qui a intérêt à ne pas dire la vérité ?

One tweet of Mister Benard Pivot.

‏@bernardpivot1

Pendant qu'on y est: pourquoi ne pas faire aussi de "made for sharing" le slogan de la Semaine de la langue française et la francophonie?

©lic > https://twitter.com/bernardpivot1/s...

L'image opoortuniste et servile est ici. Puisque la Mairie de Paris trouve que l'anglais c'est mieux, le Comité Olympique accordera les Jeux à Los Angeles, hahaha.

clic > ((http://www.ouest-france.fr/sites/...

vendredi 3 février 2017

Quel est la possible tactique de M. Fillon ?

Si Fillon jetait l'éponge, il devrait attendre au moins cinq ans ou dix ou l'éternité pour retrouver une chance de devenir président de la République.

De plus, il perdrait beaucoup de poids politique donc d'influence au sein de son parti mais aussi au sein des institutions y compris judiciaires.

Il aurait ainsi moins de pouvoir pour peser sur les conclusions de l'enquête et, ou, d'un éventuel procès.

Bref, laisser tomber, cela ferait plaisir à beaucoup de monde mais accroîtrait ses ennuis.

En refusant de partir et en demandant "quinze jours" à ses électeurs, à ses partisans et aux membres de Les Républicains, cela lui évite évidemment ces inconvénients mais aussi, cela lui permet de "jouer la montre".

Il connaît le torrent médiatique où un évènement chasse l'autre. Il suffirait de deux ou trois catastrophes, nationales ou internationals, qui viendraient faire la Une des médias pour que son affaire soit moins suivie.

De plus, tant qu'il est en position de présidentiable, cela lui donne aussi davantage de moyens pour, pendant cette période, mieux organiser sa défense et, peut-être, infléchir les rigueurs de l'enquête en cours.

Notons en passant que bon nombre d'éléphants socialistes préfèreraient la victoire de Fillon à celle de Hamon, on a vu l'absence réelle de soutien, malgré le blabla, de plusieurs caciques du PS dont Hollande.

En attendant, il peut multiplier, et ses avocats, et sa "garde rapprochée", des déclarations d'une mauvaise foi stupéfiante pour toute personne un peu raisonnable mais déclarations irréalistes et irrationnels qui galvanisent ses "fans" aveuglés.

Ainsi donc, sauf fort peu probable soudaine mise en examen, il n'est pas impossible que M. Fillon reste dans la course électorale aussi longtemps que possible, ce qui obligera bon nombre de ses adversaires, ou adhérents écoeurés, de son propre parti, à le soutenir quand même, faute de moyens de le déboulonner.

A moins que ses adversaires internes gagnent en taille critique, assez pour le démissionner.

En conclusion, la tactique de M. Fillon vise essentiellement à empêcher lesdits adversaires à atteindre cette taille critique, notamment en essayant de les diviser mais aussi en mobilisant ses adhérents de base. Ce qu'il a déjà prévu de faire en leur demandant de distribuer quatre millions de tracts qui le défendent...

Le pire s'étant révélé souvent sûr en 2016, il un deuxième tour Fillon - Le Pen reste donc toujours possible.

samedi 28 janvier 2017

Pourquoi le manoir des Fillon n'a-t-il pas encore perquisitionné ?

Puisque Monsieur prétend que Madame travaillait pour lui à la maison, leur manoir, la présence d'un bureau, d'armoires, de dossiers, de factures téléphoniques et de petit matériel pour coller, timbrer, agrafer, trouer, noter, effacer... devrait fournir la preuve tant attendue et nous montrer les tonnes de paperasses dans lesquelles était noyée Madame, raison pour laquelle personne ne la vit nulle part ailleurs, professionnellement s'entend.

C'est ballot car tant qu'il n'y a pas de perquisition, les Fillon peuvent meubler l'espace, voire en créer un de toutes pièces, au moins une s'entend.

Ce qui est dommage, c'est que, tout simplement, les enquêteurs n'aient pas l'adresse exacte des Fillon.

CyDsEhiWQAESk5w.jpg-large.jpeg

Pourtant, jeudi déjà, dès le lendemain du Canard...

"Une perquisition a eu lieu à La Revue des deux mondes à Paris, jeudi 26 janvier, indiquent des sources concordantes à l'AFP, confirmant une information d'Europe 1. Cette perquisition entre dans le cadre d'une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, l'épouse de François Fillon, dans cette revue, entre mai 2012 et décembre 2013. Vendredi 27 janvier, Michel Crépu, l'ancien directeur de la revue, a également été auditionné.

Le parquet national financier a également ouvert une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel pour l'argent qu'elle aurait reçu en tant qu'attachée parlementaire de son mari. Cela fait suite aux révélations du Canard enchaîné, qui a affirmé, dans son numéro du mercredi 25 janvier, que l'épouse de François Fillon avait reçu "environ 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires" en huit ans de travail."

© FranceTVinfo > http://www.francetvinfo.fr/politiqu...-20170128-bouton]

"C’est ainsi que François et ­Penelope Fillon sont devenus, presque à leur insu, un couple emblématique de la vie politique."

Penelope et François Fillon, l'union fait la force
Paris Match| Publié le 13/10/2010 à 22h35
Virginie Le Guay

Pour le Premier Ministre, l’arme secrète de sa sérénité, c’est sa femme. En politique, un destin se bâtit à deux. Enquête.

« C’est mon socle. Mon port d’attache », a lâché un jour, en veine de confidences, François Fillon à propos de sa femme, Penelope. « Mon mari n’a pas l’instinct du tueur », a déclaré, il y a longtemps, l’intéressée. François et ­Penelope. Penelope et François. Trente ans que ça dure. Cinq enfants. Un record dans un monde où l’instabilité conjugale et sentimentale est la règle. Comment ont-ils fait pour résister aux pressions, aux tensions, aux tentations de la vie publique ? Pour être heureux et le rester ? C’est l’histoire d’un couple ordinaire dans un monde pas ordinaire.

17 mai 2007. François Fillon, théoricien de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, vient d’être nommé à Matignon.

Pour Penelope, c’est un coup de massue. « Je n’y arriverai pas. Cette vie n’est pas pour moi », confie-t-elle à une amie proche, venue avec elle visiter Matignon.

Trois ans et demi après, en ce mois d’octobre 2010, Penelope Kathryn Clarke, épouse Fillon, née au cœur de l’été 1956 dans le petit village de Llanover, au pays de Galles, se prépare à plier bagages. D’un jour à l’autre. Au cas – probable – où François ne serait pas reconduit dans ses fonctions.

Et si elle s’inquiète, parfois, de ne pas savoir ce qu’il adviendra d’elle, de François, des enfants, quelle sera leur nouvelle vie, elle n’en laisse rien paraître.

Avec ses manières courtoises, son sourire désarmant, son allure démodée, on la croirait sortie d’un roman de Jane Austen. Mais gare aux apparences : Penelope est une dure à cuire. Forte femme, fausse timide, qui sait ce qu’elle veut et ne veut pas. Et ce qu’elle veut, c’est que François, son introverti de mari au tempérament parfois complexe, soit heureux. ­Envers et contre tous. Y compris contre lui-même.

A Matignon, avec les trois derniers enfants

Résultat : François et elle ont vécu à Matignon comme ils le ­souhaitaient. Comme avant. Tranquillement. Du moins en apparence. Sans se plaindre de l’exiguïté de l’appartement privé, où ils se sont installés avec leurs trois plus jeunes enfants. Sans manifester le moindre agacement devant le peu d’intimité dont ils disposaient.

Et si Penelope attendait parfois avec impatience que le soir survienne et qu’enfin la porte de la salle à manger familiale se referme sur son époux, elle n’en a jamais rien dit.

A quoi bon se plaindre ! Et puis se plaindre de quoi ? Penelope et François ne sont pas du genre à s’épancher. Pas plus aujourd’hui qu’hier. Deux taiseux. Quand, en 2008, François a eu si mal aux lombaires pendant d’interminables semaines, tous les deux ont laissé la presse railler ce Premier ­ministre qui en avait forcément « plein le dos » d’être le « collaborateur » de Nicolas Sarkozy.

Mais,

en coulisses, Penelope s’est activée sans relâche pour lui trouver médecins et traitements adéquats.

Au fil des années, malgré plusieurs exceptions notables comme cette pose en famille avec Paris Match, François et Penelope Fillon ont fait de leur effacement une force. Un choix qui ne doit rien au hasard. « Je rends compte de ma vie publi­que. Ma vie privée, je ne la dois à personne », estime François Fillon. Qui, malgré une longue et riche ­carrière ministérielle – Enseignement supérieur, Technologies de l’information, Poste et Télécommunications, Affaires sociales, Education nationale – entamée en 1993, n’a quasiment jamais transgressé cette règle. D’un commun accord avec ­Penelope, « Penny » pour les intimes, rencontrée à 20 ans, épousée à 26.

Aujourd’hui respectivement âgés de 56 et 54 ans, François et ­Penelope Fillon n’ont plus grand-chose à voir avec les jeunes gens qu’ils étaient en 1974, année de leur rencontre. De son naturel timide et maîtrisé, François Fillon a su faire un atout. Surtout face à un président de la République omniprésent et plutôt « spontané ! ».

Quant à la douce Penny, elle est devenue une femme accomplie, avertie. « Un diamant brut »,

pour la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, amie du couple. « Penelope a tout compris du monde dans lequel elle évolue. On ne la lui fait pas », raconte le député de Paris Bernard Debré, qui se souvient de son « humour délicieusement british », lors d’un dîner avec les ­Lacharrière.

Insensible aux honneurs, étrangère à la courtisanerie, Penelope reste de marbre face aux flatteurs, aux intrigants.

C’est ce qui fait sa solidité. Et celle de son époux, plus angoissé qu’il n’y paraît et dont l’émotivité rentrée a sauté aux yeux de tous lors de l’hommage qu’il a rendu, le 7 janvier dernier, à Philippe Séguin, son « ami ».

Née à la campagne,

Penelope est une terrienne, une « paysanne », comme elle dit elle-même, qui aime les chevaux – elle monte régulièrement à l’Ecole militaire –, le jardinage, le grand air. Rien ne lui fait plus plaisir que d’aller avec François dans leur propriété familiale de Solesmes

où elle a habité près de vingt ans et dont elle nous a parfois ouvert les portes. Devenue plus parisienne depuis que son mari est Premier ministre, elle s’est adaptée.

Concerts – les Stones au Stade de France, Leonard Cohen à Bercy, Sting à l’Olympia –, théâtre, tout est prétexte pour arracher son mari à « l’enfer de Matignon ».

Par son intermédiaire, François Fillon a ainsi rencontré ­Muriel Mayette, administrateur de la ­Comédie-Française. Grâce au festival d’art baroque de Sablé-sur-Sarthe, il s’est lié avec le chef d’orchestre ­William Christie. Comment perdre pied aux côtés d’une femme que rien n’effraie ? Les années peuvent blanchir ses cheveux, son ­visage accueillir ses premières rides, Penelope flanche rarement. Si elle assiste aux défilés des grands couturiers, elle ne leur emprunte ­jamais de ­tenue. Chez Dior, où elle vient régulièrement, on regrette de ne pas l’habiller. « Elle a une classe naturelle. » On l’a aussi vue chez Franck Sorbier. On ne l’y voit plus.

A mille lieues des schémas féministes, Penelope et François forment un couple dont les enfants sont l’épicentre. Arnaud, le petit dernier, né en 2001. Edouard, 20 ans, qui, après deux années de « prépa » à Saint-Louis-de-Gonzague, a intégré, du premier coup, l’Essec en juin 2009. L’aînée, Marie, 28 ans, seule fille, mariée depuis trois ans. Sans oublier les deux garçons, Charles et Antoine, 26 et 24 ans, toujours entre deux stages et trois séjours à l’étranger. Les Fillon sont une famille ­nombreuse. Une tribu. Qui pratique, comme une religion, le « vivre ­heureux, vivre caché ». Prête depuis toujours à « autre chose »,

Penelope n’a jamais rien ­attendu du monde politique dont elle connaît toutes les cruautés et les revirements. Elle garde un mauvais souvenir de l’éviction éclair du ­ministère de l’Education nationale en 2005.

« A 13 heures, François a ­appris qu’il n’était plus en poste.

A 17 heures, on était partis. » A ­Matignon, elle se sent « en transit ». Une précarité qui la rend légère.Un détachement qui explique sans doute, aussi, celui de son époux, que son entourage dit « très zen », ces jours-ci, malgré l’incertitude qui pèse sur son sort. « Ils s’épaulent. C’est un couple soudé. Contre vents et marées », admire Nadine Morano, la secrétaire d’Etat chargée de la Famille, qui reconnaît que c’est « rare » dans ce milieu. « Ils se sont bien trouvés, ces deux-là », constate Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale, qui les estime « complètement raccord » : « Ils marchent du même pas. » Un peu à la manière de Jean-Pierre et Anne-Marie Raffarin qui ont toujours privilégié leur vie personnelle. Anne-Marie Raffarin a été très soulagée de retrouver son mari « tout à elle » lorsqu’il a quitté la rue de ­Varenne, en 2005. Depuis, le couple Raffarin a repris le rythme de vie cosy qui était le sien avant l’épisode Matignon. Et tant mieux si les occupations de Jean-Pierre au Sénat lui laissent du temps libre, ce n’est pas Anne-Marie qui s’en plaindra. Ni Jean-Pierre Raffarin, qui vient de ­signifier publiquement qu’il n’a aucune envie de ­reprendre du service. Au nom de sa chère « liberté ».

Ockrent, Sinclair, Woerth, toutes aussi ambitieuses

Mais en politique comme ailleurs, les couples ne se ressemblent pas. Quoi de commun, par exemple, entre le couple Fillon et le couple formé par Bernard Kouchner et Christine Ockrent, dont l’ambition a toujours été le puissant moteur ? ­Accusés d’avoir souvent pratiqué le mélange des genres, tous deux se ­retrouvent, en cette rentrée 2010, dans la tourmente. La guerre acharnée que se livrent à la tête de France 24 Christine Ockrent et son P-DG, Alain de Pouzilhac, n’en finit pas d’alimenter la chronique médiatique. Vincent Giret puis Albert ­Ripamonti ont déjà fait les frais de cette rivalité. Dernier épisode en date : l’arrivée de Jean Lesieur à la tête de la rédaction. Les relations entre Ockrent et Lesieur étant notoirement mauvaises, le feuilleton qui secoue France 24 a de beaux jours devant lui. Tout comme celui qui ­entoure la démission, annoncée puis retirée, de Bernard Kouchner dont les heures au ministère des ­Affaires étrangères semblent comptées.

Autre couple star, celui formé par Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair. A la tête du FMI, DSK reste muet sur ses intentions pour 2012. Mais son épouse, ex-reine du Paf (comme Christine Ockrent), a de l’appétence pour deux et s’emploie à le convaincre de se lancer dans l’arène d’ici à la fin de l’année. Le ­remaniement pourrait aussi remettre sur le devant de la scène Eric et Florence Woerth encalminés, depuis l’été, dans l’affaire Bettencourt. Eric et Florence Woerth ont eu, ­pendant vingt-cinq ans, des parcours professionnels à progression rapide. Cet édifice pourrait s’écrouler comme un château de cartes. Il y a quelques années, Hervé Gaymard, alors ministre de l’Economie de Jacques Chirac, en a fait l’expérience. Après l’affaire de l’appartement de fonction de 600 mètres carrés que sa femme avait loué pour sa nombreuse famille, près des Champs-Elysées, dont le loyer ­men­suel se montait à 14 000 euros, il a vu, en 2005, sa carrière s’arrêter net. Redevenu ­député de Savoie en 2007, puis conseiller général en 2008, Her­vé Gaymard est retourné aux sour­ces. S’effaçant derrière Clara, la très influente présidente de General Electric France. Dorénavant, quand Hervé Gaymard est interrogé, c’est sur ses... lectures. André Malraux, Romain Gary, Pierre Jean Jouve sont ses meilleurs compagnons. « Dans la vie politique, il y a tant de choses ingrates, peu glorieuses ! Il faut avoir d’autres ancrages. » Dernier cas de figure, le tandem Borloo-Schönberg. Depuis qu’elle a arrimé sa vie à celle de Jean-Louis, l’ancienne présentatrice du 20 heures a choisi de mettre en veilleuse sa ­carrière au profit de celle de son époux ministre de l’Ecologie.

Gageons que si Jean-Louis ­Borloo est nommé à Matignon, comme il le souhaite si fort, Béatrice Schönberg ne tardera pas à venir demander quelques précieux conseils à François Fillon, dont la bonne mine après quarante mois de Matignon, souvent qualifiés de « chemin de croix », en fait rêver plus d’un. C’est ainsi que François et ­Penelope Fillon sont devenus, presque à leur insu, un couple emblématique de la vie politique.

© Paris Match, clic > http://www.parismatch.com/People/Po...

POURQUOI MADAME FILLON MENT-ELLE ?

OUI, POURQUOI MADAME FILLON MENT-ELLE

AUSSI EFFRONTÉMENT

À TOUTE LA FRANCE ?

afd8b2bf635d3564e88c0d4735fa3.jpeg

Son mari a bien prouvé à la télévision qu'elle avait travaillé pour lui pendant des années ! alors, pourquoi dit-elle le contraire depuis des années ? Est-elle mythomane ? Ou déséquilibrée ? Ou dépressive ? Ou a-t-elle Alzheimer depuis plus longtemps encore ?

Et que va faire CyberPoutine

pour sauver son ami François Fillon ?

Et que va faire M. Trump

pour sauver son ami reaganien sévère ?

Et M. Sarkozy Phoenix va-t-il

en profiter pour revenir dans la bataille ?

Et alors, si je comprends bien, "Les Républicains" n'auraient à proposer qu'un Fillon qui va aller devant les juges, qu'un Juppé qui a été condamné par les juges et qu'un Sarkozy poursuivi par les juges ? Ne serait-il pas temps de rebaptiser ce parti en "Les jugés" ? et de créer un nouveau parti "Les juges" ?

© photo AFP

Fillon

Bon, bhein, c'est plié. J'entends en ce moment, 8h43, sur France Inter un journaliste qui semble bien mal informé mais bon, on peut le comprendre, il n'a pas eu le temps de lire les journaux, de suivre l'AFP, de trouver Le Canard enchaîné en kiosque, je l'entends se demander "Est-ce que c'est un emploi fictif ou pas ?" et demander à ses invités, deux correspondants de journaux étrangers, "Si François Fillon peut prouver que sa femme a travaillé pour lui ? On peut de mettre dans cette hypothèse, rien n'est prouvé." Rien n'est prouvé ?! Pénélope elle-même dit ne s'être jamais impliqué dans le travail politique de son mari, mais...

vendredi 27 janvier 2017

Madame Fillon

- Pourquoi n'est-ce pas Madame Fillon qui est allée s'expliquer sur TF1 ?

- Parce qu'elle ne ment pas bien, alors devant les caméras, c'était trop risqué.

mercredi 30 novembre 2016

Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain.


Bougies-colorees-.jpg


Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toute personne.

Dites doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire.

Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit.

Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux.

Il y a toujours plus grand et plus petit que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.

Soyez toujours intéressé à votre carrière, si modeste soit-elle ; c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.

Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies.

Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d'héroïsme.


Bougies-colorees-.jpg


Soyez vous-même.

Surtout n'affectez pas l'amitié.

Non plus, ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement, aussi éternel que l'herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse.

Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain.

Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères.

De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même.

Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d'être ici.

Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

(Paris, je t'aime.)

Prenez attention.

Tâchez d'être heureux.


"Désirs", texte trouvé en 1692 dans une église de Baltimore ; auteur inconnu.

© photo lhaitienne.com/wp-content/uploads/2014/01/Bougies-colorees-.jpg

mercredi 9 novembre 2016

You Want It Darker

USA 6:00 A.M.

C 209 (-61) T 234 (-36)

Hey're lining up the prisoners

Ils alignent les prisonniers

And the guards are taking aim

Et les gardiens visent

I struggled with some demons

Je me suis battu avec quelques démons

They were middle class and tame

Ils étaient de classe moyenne et apprivoisés

I didn't know I had permission to murder and to maim

Je ne savais pas que j'avais la permission de tuer et de mutiler

You want it darker

Tu veux ça plus sombre

Hineni, hineni

Me voici, me voici

I'm ready, my lord

Je suis prêt mon Seigneur

Magnified, sanctified, be thy holy name

Magnifié, sanctifié, soit ton saint nom

Vilified, crucified, in the human frame

Vilipendé, crucifié, dans la constitution humaine

A million candles burning for the help that never came

Un million de bougies qui brûlent pour une aide qui n'est jamais venue

You want it darker

Tu le veux plus sombre

We kill the flame

Nous éteignons la flamme

If you are the dealer, let me out of the game

Si tu es le croupier, laisse-moi en dehors du jeu

If you are the healer, I'm broken and lame

Si tu es le guérisseur, je suis brisé et bancal

If thine is the glory, mine must be the shame

Si le tien est la gloire alors le mien doit être la honte

You want it darker

Tu veux ça plus sombre

©lic > clip > https://www.youtube.com/watch?v=v0n...

©lic > traduction > http://www.lacoccinelle.net/1180125...

USA 5:30 A.M.



Le désespoir est en tête.



- page 1 de 20