Mot-clé - avec les Femen

Fil des billets

mercredi 27 mai 2015

Célimène et le Cardinal


SCOOP

liberte_voilee.jpg


ROME, 27 MAI 2005 14:53 - Les Femen se mêlent du corps de l'Eglise en interdisant désormais aux prêtres de ne pas faire l'amour moins d'une fois par jour avec une ou plusieurs adultes. Les vieux cardinaux manifestent en criant :

"MON CORPS EST A MOI",

"PAS TOUCHE A MON KIKI",

"MON ZOB N'EST PAS A VENDRE"...

et enfin, le plus dur, le plus lourd, le terrible "NON A L'AMOUR !"

Suite et source > clic > https://www.facebook.com/docteurduc...

© une photo de Célimène

dimanche 3 mai 2015

fièvres

549301_499580463526526_6249628255789750493_n.jpg

Le FN sert surtout d'épouvantail aux politiciens incapables de réfléchir aux problèmes de fond de la société française (lutte des castes, poids des banques, hiérarchies sourdes, dialogue social inexistant, énarchie imbécile…) donc de la réformer AVEC les gens et non contre eux superficiellement.

Daniell Schneidermann a montré sur son site @si que les scores du FN n'était guère dû à un nombre accru de leurs électeurs, à peu près constant depuis longtemps, mais à la démission des électeurs "républicains".

Hollande a gagné parce que plus personne ne voulait de Sarko. Idem pour la deuxième élection de Chirac. Les politiciens sourds, et particulièrement Valls, le roi de la langue de bois et de la pensée creuse, refait le même coup en criant Au loup. Du coup, cela va-t-il lui donner vie ?

Je ne pense pas que le risque soit réel mais la situation internationale est tellement instable et dégénérescente que tout peut arriver.

Les Femen ont raison d'attirer notre attention et de susciter le débat. Certes, en manifestant contre le FN de manière aussi bruyante, elles le médiatisent davantage.

Mais ne pas parler d'une maladie, n'est pas le moyen de la guérir. Les Femen sont le thermomètre, le FN le symptôme, le corps social le malade.

Quant au politicien borné par ses certitudes dangereuses, il prêche contre le symptôme plutôt que d'écouter le malade, le soigner et le guérir.

L'idéal serait en effet une VIème République. Dommage que Mélenchon ne soit pas un aigle.

© photo Femen France qui la commente ainsi : "Pour une fois, Jean-Marie a dû être content que les FEMEN interrompent un discours FN." < https://www.facebook.com/francefeme...

Little Princesse


Comme diraient ces jeunes princesses de la vidéo ci-dessous dans le cadre d'une campagne pour l'égalité salariale :
 "What the f... ?" ("C'est quoi, ce bordel ?")


Little Princesse, Little Big Women :-)

  
© france info

mardi 25 mars 2014

libre penseuse

boudisme.jpg


© Aaron Courter, via Yvanne Trouillet & Colette Defraire, fb.

mardi 4 mars 2014

Ventre des femmes, ventre des lettres.

rouge2.jpg

De "bruyantes bimbos bombasses" ?

Je n'essaie pas de vous convaincre de devenir femenistes ou féministes, ce serait stupide. C'est un engagement de conscience, réflexion et maturation que nul ne peut vous imposer sous peine que sa durée en soit fort courte.

Mais comme à bon nombre de gens, ce mouvement me semblait bruyant et bimbo bibelot, jusqu'à ce que je lise l'excellent livre de Galia Ackerman, Femen, ouvrage captivant et très bien écrit ; avec, par exemple, une variation subtile de l'écriture pour chacune des quatre fondatrices).

J'ai découvert qu'il ne s'agissait pas du tout d'exploiteuses médiatiques à des fins de peoplisation personnelle de petite gloire provisoire comme le laissait entendre les médias émoustillés.

Comme c'est un sujet que je connais maintenant un peu plus, je perçois davantage la forte distorsion entre ce qu'en rapporte la majorité de journaleux excités par des nichons nus, ne présentant d'ailleurs, sauf rare exception, que les plus jolis, et la réalité de leur combat très politisé, lucide, pas écervelé.

Il me semble intéressant de souligner ce grand écart entre les faits, les protagonistes, leur réflexion au travail, et cette sélection formatée qu'en donne "la presse". Car cela montre aussi le peu d'éthique professionnelle, forcément à l'oeuvre pour les autres sujets, des journaleux au détriment du public mais aussi des vrais journalistes dont ils ne cessent de ternir la réputation et le métier.

Au départ, les quatre futures Femen étaient des étudiantes tout à fait "normales", pas plus politisées que tous les jeunes ayant grandi dans le système soviétique finissant. Elles avaient environ cinq ans à l'effondrement du mur.

A l'université, devenue très chère suite à la libéralisation de l'enseignement mais aussi à cause de la corruption (bourses attribuées aux enfants d'oligarques !), elles se sont rendues compte que leurs études n'étaient que le prétexte pour "trouver un bon mari" car les opportunités professionnelles réelles pour les filles de condition modeste étaient fort rares ; sauf à devenir putain pour touriste.

Les Femen ont approfondi leur réflexion politique et féministe, d'abord sans toutes se connaître. Elles peinaient à rassembler et motiver leurs camarades étudiantes qui craignaient de déplaire aux possibles mâles avantageux et charmants, n'est-ce pas ?

Elles essayèrent alors de petites scènes publiques avec de brèves interventions théoriques. Rien n'intéressa personne.

C'est alors que l'une d'entre elles eut l'idée de se produire seins nus. Les médias accoururent alors, seulement, et le succès fit le reste. La seule manière de faire découvrir leurs objectifs et analyses étant de les résumer d'abord sur leur buste et leur ventre.

Ventre des femmes, ventre des lettres.

Philippe Dohy

Lire les réponses très intelligentes de Galia Ackerman à 5 questions sur son livre Femen. > http://www.perspectives-ukrainienne...

femen_galia_ackerman_livre.jpg


vendredi 21 février 2014

Ils tiendront les barricades jusqu’au bout.


L'amour des femmes est un océan.
La colère des peuples est un ouragan.


73423_533644053324006_1095683307_n.jpg


Ukraine : Une révolution qui n’a plus rien de romantique.

Le 7 février 2010, FEMEN menait sa première action seins nus en Ukraine. Il s’agissait du jour de l’élection de Yanukovitch à la présidence de l’Ukraine. Les activistes FEMEN scandaient : «La guerre est pour bientôt». Quatre ans plus tard, la guerre que FEMEN redoutait est bien là.

marianne_x_2.jpgPar Inna Shevchenko.


Il aura fallu 4 ans et 100 morts dans le centre de Kiev pour que le Monde reconnaisse enfin les crimes du dictateur Yanukovitch. Les persécutions politiques et les disparitions d’activistes et de journalistes n’ayant malheureusement pas suffit à alarmer l’opinion publique ukrainienne et la communauté internationale avant que Maïdan explose. Aujourd’hui nous le regrettons profondément.

La révolte en Ukraine, commencée il y a 3 mois suite à la défection de Yanukovitch à l’UE, est devenue un soulèvement global pour une reconstruction complète du système politique du pays.

Mais nous constatons que ni le gouvernement en place, ni l’opposition ne savent comment gérer cette révolte civile. L’incapacité du président à comprendre la situation et la fragilité de l’opposition ont mené l’Ukraine au bord de la catastrophe nationale.

On ne sait plus vraiment si les forces spéciales sont devenues totalement incontrôlables ou si le ministère dirige encore les opérations et la foule des manifestants, en l’absence d’un leadership de l’opposition capable de prendre des décisions, s’organise anarchiquement.

Cette désorganisation conduit à la catastrophe, des snipers tirent à l’aveugle sur les manifestants et les journalistes, et des extrémistes nationalistes discréditent le soulèvement du peuple en brulant les bâtiments du centre de Kiev.

Hélas, s’il se passe beaucoup de choses sur la place de l’indépendance, les cabinets officiels de l’Ukraine eux s’agitent trop peu. Le président ne semble pas se rendre compte de la gravité de la situation et s’entête, l’opposition ne sait pas comment le faire céder, et le peuple continue de mourir.

Dans le reste du pays, on ne croit plus à la possibilité de changements positifs. C’est la survie à nouveau. Les gens vident leurs comptes en banque et les rayons des supermarchés (exactement comme dans mon enfance après la chute de l’URSS), pour faire des réserves pour « les jours noirs » comme on dit là-bas. Ils les sentent approcher, le pays est presque détruit.

Oui nous perdons peu à peu le romantisme de la révolte à l’ukrainienne

Le combat pour les droits humains, si normal pour un citoyen européen, se paye de sa vie pour un citoyen ukrainien. Cette révolution n’a plus rien de romantique mais nous la voulons plus que jamais. Les citoyens continuent de marcher vers Maidan, en sachant pourtant qu’ils seront peut-être tués aujourd’hui, comme leurs amis ou parents l’ont été hier.

Ils veulent la démission de Yanukovitch, exigent la fin de l’occupation russe, et réclament de l’UE et des EU des décisions plus courageuses pour défendre la liberté des Ukrainiens.

Et savent qu’ils tiendront les barricades jusqu’au bout.

Se battre ou mourir.

Slava Ukraine ! Slava héros !

OIO

"Slava" peut être traduit par «gloire», «louange» ou «glorieux».


veuves_ukrainiennes.jpg


veuves_ukrainiennes.jpg


© photos biorussia, femen.org, Ciappa & Kawena.
© "L'amour des femmes est un océan", André Breton.

jeudi 20 février 2014

le monde court


pingouin3.jpg

_G92E8s97eM.jpg

femme_fatale_au_doigt_long__E_Schmidt.jpg

288232_4292502511634_1918765666_o.jpg

429534_3609165068625_14209961_n.jpg

rouge2.jpg

DmEn6n7JSJ.jpg

179664_483740345027170_1819243075_n.jpg

Luz_15IV13.jpg

valls_1.jpg

1151061_605999122784388_1983525784_n.jpg

acmHCthp2O.jpg

150906_4905252943064_1917612545_n.jpg

307445_484200481647823_1573249296_n.jpg

valls_2.jpg

462355_3609184349107_776306103_o.jpg

slide_336535_3400804_free.jpg

736452_4905271023516_1882743287_o.jpg

slide_336535_3400662_free.jpg

819326_285517144908028_272031659_o.jpg

M6JoOeEZC4.jpg

sEshkC26o7.jpg

marianne_x_2.jpg

6167_546120802076331_1367463872_n.jpg


© images femen.org, biorussia, Elisa Schmidt, Lutz, Ciappa & Kawena.

mercredi 8 janvier 2014

l'abîme entre les sexes (2)

Lorsqu'une femme se promène toute nue en ville,
elle attire tous les mecs, même pendant les soldes.

Lorsqu'un homme se promène tout nu en ville,
il fait fuir toutes les femmes, même en dehors des soldes.






© dessins d'Elodie Fournier

lundi 23 décembre 2013

Joie !


Libération :-)


pussy-riot_2.jpg

Clic > KRASNOÏARSK, Russie (Reuters) - Nadejda Tolokonnikova,
membre du groupe punk Pussy Riot, a été libérée de prison lundi, quelques heures après celle d'une autre membre du groupe, Maria Aliokhina.

462355_3609184349107_776306103_o.jpg

© photos AFP et femen.org
(la photo de Nadejda date d'avant son incarcération)

dimanche 15 décembre 2013

France - Ukraine

lion_blanc.jpg


FRANCE

Révolution de 1789 : juillet.

Révolution de 1830 : juillet.

Révolution de 1968 : mai.


UKRAINE

Révolution Orange, 2004 : novembre.

Révolution Euromaid, 2013 : décembre.


Camarades ukrainiennes, camarades ukrainiens,
mais que faites-vous quand il fait chaud chez vous ?


© photo biorussia

lundi 11 novembre 2013

les Femen au pouvoir

Si l'extrême-droite l'emporte en 2014,

nous délocalisons tous les hommes.


© dessin d'Elodie Fournier

dimanche 20 octobre 2013

Conseils aux violeurs par Inna Schevchenko.

Après les conseils aux filles par Manuel Valls...
les conseils aux violeurs par Inna Schevchenko.

valls_1.jpg

En raison de leur sexe et de leur psychologie,
les violeurs sont parfois victimes
de pulsions particulières.

Petit manuel à leur attention
pour éviter les déconvenues.

Lorsque vous êtes chez vous...

Assurez-vous que toutes les issues sont soigneusement fermées. Équipez vos fenêtres de volets et de rideaux, et utilisez-les afin d'éviter toute tentation provoquée par d'éventuelles passantes aguicheuses dans la rue ; ou, pire : des voisines d'en face à la conduite indécente.

Laissez apparaître sur votre boîte aux lettres, votre porte ou la liste des occupants, votre condition de violeur. Cela permettra aux femmes d'éviter d'aller à votre contact et de vous provoquer.

Essayez de rester cloisonné un maximum dans votre appartement sans fenêtres afin d'éviter tout contact avec tout ce qui pourrait comporter : nichons, cul, chatte. Optez pour les courses en ligne et un travail à domicile.

En cas d'envie pressante, n'hésitez pas à faire usage de votre main (voire de vos deux mains). Vous pouvez également faire usage de lubrifiant et de mouchoirs si nécessaire. Pour plus d'informations sur la masturbation, cliquez ici..

Lorsque vous sortez...

Évitez les lieux peuplés, le métro, le bus, les cafés, les rues marchandes, bref, tout lieu où vous seriez susceptible de croiser une femme.

En cas d'obligation de présence dans un lieu de forte affluence, nous vous conseillons le port d'œillères, voire d'un bandana sur les yeux pour les violeurs les plus avancés. Vous pouvez, afin de circuler plus facilement, vous munir d'une canne pour non-voyants.

En cas de pulsion accompagnée d'une érection, pensez très fort à quelque chose qui puisse vous dégoûter : vos parents ou grands-parents en string léopard, la dernière fois que vous avez eu la diarrhée, Miley Cyrus aux VMA's... Faites preuve d'imagination.

Si rien n'y fait, n'hésitez pas, afin de prévenir le danger, à crier "BAISER, BAISER, BAISER", et à vous rendre au poste de police le plus proche.

Nous espérons que ces conseils aideront les nombreux violeurs, victimes de la débauche et de la provocation constante des femmes - qui n'hésitent pas à vivre seule, à découvrir leurs jambes et à oser circuler librement dans la rue.

Violeur, nous te soutenons.

Inna Schevchenko,
cofondatrice des Femen.

© photo Jacob Khrist

©lic > http://www.huffingtonpost.fr/inna-s...

vendredi 18 octobre 2013

conseils de Manuel à Leonarda

valls_2.jpg

Sur le site gouvernemental, ce 17 octobre 2013 :
in "Lutte contre les violences faites aux femmes."

© photo Jacob Khrist & Femen France, fb.

Infos, clic >
http://www.lesechos.fr/economie-pol...
& Réseau Education Sans Frontières > http://blogs.mediapart.fr/blog/resf...

jeudi 19 septembre 2013

1790 - Discours sur l'injustice des Lois en faveur des hommes, aux dépends des Femmes.

Texte présenté par Marcel Zang, écrivain de théâtre.

"Il me démangeait de faire découvrir ce texte d’Etta-Palm d’Aelders à ceux qui ne le connaissent pas.

Depuis "La femme eunuque" de Germaine Greer (...) je n'avais plus lu de plaidoyer aussi pertinent, émouvant et doux pour la cause des femmes.

Un beau texte, assurément. Tout y est dit.

C'est le Discours sur l'injustice des Lois en faveur des hommes, aux dépends des Femmes, lu à l'Assemblée Fédérative des Amis de la Vérité, le 30 septembre 1790, par Etta-Palm née d'Aelders, Hollandaise ; et lu le 25 mai 1791 au Club des Amis de la Liberté.


462355_3609184349107_776306103_o.jpg


Extrait

Appel aux Françoises sur la régénération des moeurs,
et nécessité de l'influence des femmes dans un gouvernement libre.

"La justice doit être la première vertu des hommes libres, et la justice demande que les lois soient communes à tous les êtres, comme l'air et le soleil ; et cependant partout, les lois sont en faveur des hommes, aux dépends des femmes, partout le pouvoir est en vos mains.

Quoi ! Des hommes libres, un peuple éclairé consacreraient-ils, dans un siècle de lumière et de philosophie ce qui a été l'abus de la force dans un siècle d'ignorance ?

Soyez justes envers nous, Messieurs, vous que la nature créa bien supérieurs en forces physiques, vous avez gardé pour vous toute la facilité du vice, tandis que nous, qui avons une existence si fragile, dont la somme des maux est énorme, vous nous avez donné toute la difficulté de la vertu en partage ; et cette formation délicate de la nature a gravé plus profondément votre injustice, puisqu'au lieu d'y suppléer par l'éducation et par des lois en notre faveur, il semble que l'on nous forme uniquement pour vos plaisirs, tandis qu'il serait si doux, si facile, de nous associer à votre gloire !

Les préjugés dont on a environné notre sexe, appuyés sur des lois injustes, qui ne nous accordent qu'une existence secondaire dans la société, et nous forcent souvent à l'humiliante nécessité de vaincre l'acariâtre ou féroce caractère d'un homme, qui, par la cupidité de nos proches, étant devenu notre maître, a fait changer pour nous le plus saint des devoirs, celui d'épouse et de mère, dans un pénible et affreux esclavage.

Oui, Messieurs, rien de plus humiliant que d’exiger comme un droit, ce qu’il serait glorieux d’obtenir par son choix ; de surprendre, par adresse, ce qu’il est si doux de ne devoir qu’au sentiment ; d’acquérir votre cœur, votre main, l’association d’un compagnon de la vie, d’un autre nous-même, par ce qui n’est pas nous, par une soumission aveugle aux volontés de nos parents, et faire une étude particulière de la coquetterie, pour adoucir notre captivité ; car, il faut le dire, M.M. ce sont le plus souvent des minauderies, des petits riens, l’attirail de la toilette, j’ai presque dit des vices mêmes, qui nous obtiennent vos suffrages et la préférence sur une âme élevée, un vaste génie, un cœur vraiment sensible, mais délicat et vertueux. "

Texte complet

clic > Discours sur l'injustice des Lois en faveur des hommes,
aux dépends des Femmes

© discours publié par la Confédération des amis de la Vérité, Paris 1791.

jeudi 12 septembre 2013

Vie à Venise.

Venise_2.jpg

Venise_2.jpg

Là où les Femen passent,
les photographes se massent.

© Mann Duchmoll ; photo femen.org

vendredi 6 septembre 2013

dove la mostra si vede

Venise_2013.jpg

A la Mostra de Venise.

© photo femen.org

samedi 20 juillet 2013

Amina : « Je suis libre ».

La militante Femen tunisienne Amina Sbouï lors de son procès en appel, le 4 juillet 2013. (TwitterLe Nouvel Observateur)



« Je n'ai pas peur...

Que je sois gardée en prison pour longtemps cela ne m'importe pas.

Je ne suis pas folle, je suis libre.

Je suis derrière les barreaux mais je me sens plus libre que beaucoup de gens qui sont à l’extérieur.

Être derrière les barreaux n'est pas plus dur que d’être à l’extérieur à regarder la dictature religieuse s'emparer de la Tunisie 
».



Voici le message adressé aux Tunisiens, par la militante Femen, Amina Sboui, actuellement emprisonnée après avoir tagué le mur d’un cimetière à Kairouan. Le message a été transmis à l’opinion publique via son avocat Maître Ghazi Mrabet.

Cette profession de liberté d’Amina intervient à un moment où ses principaux supporteurs dénoncent un acharnement judiciaire. De nouvelles plaintes qui émanent de l’administration pénitentiaire la visent, pour agression d’un fonctionnaire et atteinte aux bonnes mœurs.

Rappelons que deux des trois charges retenues contre Amina ont été abandonnées par le tribunal de première instance de Tunis, mais le procureur de la république a fait appel.

jeudi 30 mai 2013

extension du domaine de la lutte


herisson.jpg

© photo biorussia fb ; titre de Michel Houellebecq.



lundi 15 avril 2013

Amina is free.

Amina_escaped.jpg

Femen France annonce la bonne nouvelle ce lundi à 9h49 :

Amina s'est enfuie de chez elle! Elle nous a contacté et nous a raconté son histoire. La vidéo de la conversation que nous avons eu avec elle sera publiée dans quelques heures.

Amina ran away !

Attention! There is information to Everyone who participates in the campaign "Free Amina ", everyone who is supporting and helping: Amina was able to escape from family and take shelter in a safe place! She contacted us and confessed terrible and painful story of her kidnapping and of her home arrest against her will. Video conversation with Amina will be published within a few hours. FEMEN greets all with small victory. FREE AMINA! Please help to spread this information! Your FEMEN.

© Femen France fb, clic > https://www.facebook.com/photo.php?...

samedi 30 mars 2013

un mail de L*

"Pour moi, c est important de dire quand ça va pas, mais aussi et surtout quand ca va, on oublie trop souvent a mon gout.

Vos interventions sur la page Femen France me font vraiment du bien.

J'ai plaisir a lire vos commentaires car ils me semblent tellement justes par rapport a ce a quoi nous assistons et qui m'attriste.

De plus bien souvent a vous lire, je souris, voir je ris ou je me sens emue.

Ça me fait du bien, ça me rassure.

Et pour finir j'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui manient la langue avec autant d aisance que ce que j aimerais pour exprimer une pensée proche de la mienne.

Cher Docteur, merci pour votre témoignage d'humanité."

Merci, chère aile, c'est fort aimable à vous d'avoir pris le temps de m'écrire ces bien bons compliments, je relis, je savoure, je prends :)

- page 1 de 2