Auteurs absurdes

Fil des billets

dimanche 19 mars 2017

de Georges Wolinski

Les humoristes ne sont pas des gens normaux car ils ne pensent pas normalement. Ils ne croient en rien, ils ne respectent rien, ils se moquent de tout.

Citation de mémoire.

mardi 14 février 2017

les cadeaux de Saint Valentin à Sainte Valentine

Shakespeare, Théâtre

La Bible (y compris le Nouveau Testament)

Proust, À la recherche du temps perdu

Montaigne, Essais

Rabelais, Les Cinq Livres

Baudelaire, Les Fleurs du mal

Blaise Pascal, Pensées

Molière, Théâtre

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions

Stendhal, Le Rouge et le Noir

Platon, Dialogues

Stendhal, La Chartreuse de Parme

François Villon, Le Testament

Rimbaud, Œuvres poétiques (y compris les Illuminations)

Cardinal de Retz, Mémoires (s:Mémoires (Cardinal de Retz))

Tolstoï, Guerre et Paix

Saint-Simon, Mémoires

Cervantes, Don Quichotte

Racine, Théâtre

Eschyle, Théâtre

Dostoïevski, Les Frères Karamazov

Mallarmé, Poésies

La Fontaine, Fables

Goethe, Faust

Apollinaire, Alcools

Flaubert, L'Éducation sentimentale

Homère, L'Odyssée

Corneille, Théâtre

Dante, La Divine Comédie

Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe

Balzac, La Comédie humaine

Sophocle, Théâtre

James Joyce, Ulysse

Laclos, Les Liaisons dangereuses

Swift, Les Voyages de Gulliver

Verlaine, Poèmes

Flaubert, Madame Bovary

Rimbaud, Une saison en enfer

Descartes, Discours de la méthode

Abbé Prévost, Manon Lescaut

Ronsard, Odes

Aristophane, Théâtre

Tacite, Annales et Histoires

Spinoza, Éthique

Hölderlin, Poèmes

Gérard de Nerval, Les Filles du feu

Daniel Defoe, Robinson Crusoé

Saint Augustin, Les Confessions

Lautréamont, Les Chants de Maldoror

Victor Hugo, Les Misérables

Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles

Alfred de Musset, Comédies et Proverbes

Jules Renard, Journal

Homère, L'Iliade

Dostoïevski, L'Idiot

Emily Brontë, Les Hauts de Hurlevent

Dostoïevski, Les Possédés

Voltaire, Contes

William Blake, Poèmes

Dostoïevski, Crime et Châtiment

Plutarque, Vies parallèles des hommes illustres (traduction de Jacques Amyot)

Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves

Karl Marx, Le Capital

Benjamin Constant, Adolphe

Beaumarchais, Théâtre

Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques

Alfred de Vigny, Les Destinées

Federico García Lorca, Poèmes

Malraux, La Condition humaine

La Rochefoucauld, Maximes

La Bruyère, Les Caractères

Madame de Sévigné, Lettres

Littré, Dictionnaire de la langue Française

Alfred Jarry, Ubu Roi

Paul Valéry, Poèmes

Blaise Pascal, Les Provinciales

T. E. Lawrence, Les Sept Piliers de la sagesse

Mérimée, Nouvelles

Paul Valéry, Variété

Héraclite, Fragments

Marivaux, Théâtre

Victor Hugo, La Légende des Siècles

Kafka, Le Procès

Voltaire, Correspondance

Apollinaire, Calligrammes

André Gide, Journal

Andersen, Contes

Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires

Casanova, Mémoires

Les Mille et Une Nuits

Joseph Conrad, Lord Jim

Novalis, Poésies et Fragments philosophiques

Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra

Paul Claudel, Théâtre

Tristan Corbière, Les Amours jaunes

Victor Hugo, Les Contemplations

Saint Jean de la Croix, La Nuit obscure de l’Âme

Nicolas Gogol, Les Âmes mortes

Virgile, L'Énéide

Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne

© Wikipédia - Pour une Bibliothèque Idéale est un livre de Raymond Queneau publié en 1956, où sont référencés ses, ces, 100 oeuvres favorites.

lundi 25 juillet 2016

Paul Klee

IMGP7826.JPG

IMGP7825_-_copie.jpg

© photo Philippe Dohy ; à Paris Beaubourg, expo de Paul Klee, jusqu'au 1 août 2016, à voir et revoir et rerevoir, mon peintre préféré, grand poète du XXè s., violoniste brillant, poète délicieux, peintre hors-classe, harmoniste des couleurs, des notes et des mots.

dimanche 13 septembre 2015

lettre de Groucho Marx à Woody Allen



Groucho_Marx_-_portrait

"Et pour l’amour de Dieu, cesse d’avoir de la réussite, ça me met hors de moi."

Groucho Marx (2 octobre 1890 – 19 août 1977), père de la comédie burlesque et acteur fétiche d’Hollywood, se lie d’amitié avec Woody  
Allen en 1961. Une longue correspondance  toutefois, fut interrompue brusquement pour les raisons hilarantes qu’il expose dans la présente lettre.                                      Le 22 mars 1967.

Cher WW,

Goodie Ace a dit à quelques uns de mes amis au chômage que tu étais déçu ou ennuyé ou heureux ou ivre car je n’avais pas répondu à la lettre que tu m’avais écrite il y a quelques années.

Tu sais fort bien qu’il n’y pas d’argent à gagner en répondant aux courriers – à moins qu’il ne s’agisse de lettres de crédits envoyées par la Suisse ou la mafia.

Je t’écris à contrecœur, car je sais que tu fais une demi-douzaine de choses simultanément – cinq d’entre elles d’ordre sexuel. Je ne sais pas où tu trouves le temps de correspondre.

Ta pièce, je pense, sera toujours à l’affiche lors de mon arrivée à New York, la première ou seconde semaine d’avril.

Cela doit être terriblement embêtant pour les critiques qui, si je me souviens bien, prédisaient qu’elle ne serait pas prolongée car elle était trop drôle. Puisqu’elle se joue encore, ils doivent être d’autant plus ennuyés.

La même chose s’est produite pour la pièce de mon fils qu’il avait mise en scène en collaboration avec Bob Fisher. Morale de l’histoire : n’écris pas de comédie qui fasse rire le public.

Ce problème des critiques est un sujet de discussion depuis que j’ai fait ma Bar Mitzvah, il y a quasiment 100 ans. Je n’ai jamais dit cela à personne, mais j’ai reçu deux présents lorsque je suis sorti de l’enfance pour me diriger vers ce que j’imagine aujourd’hui être la maturité.

Un oncle, qui était à l’époque dans la finance, m’a offert une paire de longues chaussettes noires, et une tante, qui tentait de faire de moi quelqu’un, m’offrit une montre en argent.

Trois jours après avoir reçu ces cadeaux, la montre s’est évaporée. La cause de cette disparition était que mon frère Chico n’était pas un aussi bon joueur de billard qu’il n’aimait le croire. Il l’a mis au clou chez un prêteur sur gage au croisement de la 89e rue et le Troisième Avenue.

Un jour, alors que je vagabondais sans but précis, je la découvris à la fenêtre du magasin.  Sans mes initiales gravées au dos, je ne l’aurais jamais reconnue, le soleil l’avait terni à tel point qu’elle était noire charbon.

Les chaussettes, que j’ai gardé aux pieds une semaine entière sans jamais les laver, étaient à présent d’un vert bigarré. Voilà l’intégralité de ma récompense pour 13 années de survie.

Voilà, en bref, la raison pour laquelle je ne t’ai pas écrit depuis un bout de temps. Je porte toujours les chaussettes – ce ne sont plus des chaussettes désormais, elles font partie intégrante de mes jambes.

Tu m’écrivais que tu devais venir ici en Février, et dans une frénétique excitation, j’ai acheté tellement de charcuterie que, si je l’avais conservé en petites coupures plutôt qu’en petites tranches, cela aurait réglé mes contributions au Fonds Social Juif Unifié pour 1967 et 68.

Je pense que je descendrais à l’hôtel St Régis à New York.

Et pour l’amour de Dieu, cesse d’avoir de la réussite, ça me met hors de moi.

Mes vœux à toi et ton ami minuscule, little Dickie.

Groucho

NDLR - A dick is a zob. A dickie is an hobbit.

© http://www.deslettres.fr/lettre-de-groucho-marx-woody-allen

dimanche 2 août 2015

Plus on y croit, plus on s'y croit.



Reçu tel quel…
Etonnant, non ?

(sauf mail et n°s)

De : 
site Docteur Duchmoll <questions@docteurduchmoll.com> 
Objet : Une nouvelle question pour le Docteur Duchmoll
Date : 2 août 2015 20:31:00 HAEC
À : docteur.duchmoll@dbmail.com
Répondre à : Tiemele@...


Nom : Kouablan tiemele stéphane Côte-d\'ivoire abengourou 
Email : Tiemele@…

Je veux les résultat de lotto de demain lundi Je suis au 77***632 je veux un résultat avant de joué merci 

IP : ***.26.***.113

De : site Docteur Duchmoll <questions@docteurduchmoll.com> 
Objet : Une nouvelle question pour le Docteur Duchmoll
Date : 2 août 2015 20:30:03 HAEC
À : docteur.duchmoll@dbmail.com
Répondre à : Tiemele@...


Nom : Kouablan tiemele stéphane Côte-d\'ivoire abengourou 
Email : Tiemele@...

Je veux les résultat de lotto de demain lundi

IP : ***.26.***.113




mardi 23 juin 2015

Pourquoi la vie est-elle si compliquée ?


Eh bien...

C'est l'histoire du moine zen tireur à l'arc qui ne comprend pas
pourquoi il rate sa cible alors qu'il vise toujours à côté…


le_matou_d__Elisa__-_.jpg


© texte Moni Grégo, Compagnie de la Mer, Sète.
© photo Elisa Schmidt.

vendredi 6 février 2015

Sean, artiste français.

questionner_reponses.jpg

Lire dilate le temps de vivre.
Daniel Pennac

© photo et oeuvre de Sean
dans le métro parisien, dilactu.com


mercredi 7 janvier 2015

Wolinski

Les quatre vérités de Madame Wolinski

Maryse Wolinski, avant de devenir une romancière reconnue, a été surtout la femme du dessinateur. Des années d'amour et quelques secrets.

 

Georges si tu savais.jpgMaryse Wolinski, féministe convaincue, a la particularité de vivre depuis quarante ans avec un des plus affreux misogyne de Paris. Georges Wolinski, dessinateur de presse et de BD, était déjà tout auréolé de succès quand la jeune journaliste stagiaire du Journal du Dimanche le croise dans les couloirs du quotidien. Maryse Wolinski, dans ce récit plein de sincérité, d'amour et de tendresse, revient sur cette rencontre et les premières années de vie commune. Et l'auteur s'adresse directement à son homme. Wolinski avait la réputation d'être un veuf joyeux. Sa femme, morte dans un accident de la circulation, lui avait laissé deux petites filles. Il collectionnait les conquêtes. Pourtant, il reconnaît rapidement que Maryse sera la femme de sa vie. La petite fille blonde, copie conforme des personnages qu'il dénudait sans vergogne dans ses BD, mettra du temps à l'apprivoiser.

 

Amour et soumission

Un jour, allant à l'encontre de toutes les bonnes résolutions prises par Maryse, féministe désirant vivre libre, il accepte de l'épouser. Un mariage presque clandestin, mais qui marque, paradoxalement, un véritable tournant dans la vie du couple. Après la cérémonie, « des amis nous avaient envoyé des corbeilles de fleurs que nous avons étalées dans un champ près d'une maison que tu louais. Nous nous sommes allongés au milieu et nous avons fait l'amour jusqu'à ce que les étoiles nous avertissent que la nuit était tombée. » Cette relation, passionnelle, charnelle, n'empêche pas parfois de grosses fâcheries. Maryse ne supporte pas la vulgarité de certains dessins, notamment quand les femmes ne sont que des objets du désir. Elle a même souvent été tentée de partir, de quitter cet homme pouvant devenir épouvantable. Peine perdue : « Malgré mes résolutions, j'étais prise au piège de l'amour et de la soumission. »

 

Libido et virilité

Véritable confession parfois très personnelle, ce texte de Maryse Wolinski atteint l'universel quand il aborde le problème du désir et de la vieillesse. Tout couple se reconnaîtra en partie dans ces inquiétudes sur la virilité de monsieur ou la perte de libido de madame... Car la romance, commencée il y a quarante ans, a moins d'intensité qu'aux premiers jours. Georges est devenu un vieux monsieur. Toujours amoureux, mais vieux. Maryse fait tout pour contrer les ravages du temps. Sans grand succès. « Notre amour est aussi inoxydable que ma génération vers laquelle je t'entraîne en t'interdisant gentiment de vieillir. Mais je le sais aussi, dès que j'ai un moment d'inattention, tu en profites pour vieillir un peu. » Reste que si le corps de Georges Wolinski a vieilli, sa main continue de dessiner sa femme sous la forme d'une jeune fille blonde, peu vêtue. La preuve en image avec la couverture de ce livre réellement bouleversant par moment.

« Georges, si tu savais... », Maryse Wolinski, Seuil, 16 €


©lic > [http://lelitoulalu.blogs.lindependant.com/tag/wolinski] 

samedi 27 septembre 2014

Vous avez deux vaches. Et après ?


2_vaches__.jpg

mardi 1 avril 2014

tête d'enterrement

poisson_d__avril___institutrice.jpg

© Gratienne Défago-Clerc via Yolande de Pontac

mardi 21 janvier 2014

Journée internationale des câlins.




Marie-Irène, jeune fille branchée, souvent plusieurs fois, Marie-Irène, qui n'a froid ni aux yeux ni aux fesses, répond à THE interrogation majeure des filles cool d'aujourd'hui :

Eh oui les filles il est devenu de plus en plus difficile de se faire effleurer le mille-feuilles, chatouiller la minette, ébouriffer la mistinguette !

C'est pourquoi je vous offre toutes les bonnes astuces pour se faire tâter le matou, afin que vous aussi, vous puissiez dire : "Yes, je me fais triturer la figue. Yes, je me fais travailler la bricole et siroter l'abricot !"

  • Dans la rue
  • Au travail
  • Chez le médecin
  • Au goulag
  • En boîte
  • En grande surface alimentaire

Oui, j'ai plus de 18 ans, j'aime les bisous partout, je clique ici, oui oui, là.

50px-Fille-blue_girl_dirk_struve_.svg.png La nana aux cheveux bleus dit :
Enfin, la réponse à toutes nos questions les filles !

50px-Fille-blue_girl_dirk_struve_.svg.png Et la nana aux cheveux bleus ajoute :
Puis, cliquez ici aussi, et laissez venir à vous les affamés, les filles, miam miam !



infos > https://www.google.fr/search?client...

samedi 26 octobre 2013

Patrice Chéreau

Je dis que l’avenir c’est du désir, pas de la peur.

Illustration > http://www.youtube.com/watch?v=KUhD...


vendredi 25 octobre 2013

Pierre Desproges

Leibstadt_zoom.jpg

Suicidez-vous jeune,
vous profiterez de la mort.

© photo wikimedia

lundi 14 octobre 2013

- 7 + 7



arte.tv  

5 films gratuits > clic 

Square : Patrice Chéreau

dimanche 07 juillet à 11h45 (42 min)

Square : Patrice Chéreau | ARTE

L'homme blessé

dimanche 13 octobre à 23h15 (105 min)

L'homme blessé | ARTE

Dans la solitude des champs de coton

dimanche 13 octobre à 13h25 (84 min)

Dans la solitude des champs de coton | ARTE

Patrice Chéreau, le corps au travail

dimanche 13 octobre à 14h50 (74 min)

Patrice Chéreau, le corps au travail | ARTE

Hommage à Patrice Chéreau, qui s'est éteint le lundi 7 octobre 2013.

28 minutes | ARTE

A voir ou à revoir gratuitement pendant 7 jours après la diffusion.

http://www.arte.tv/guide/fr/resultats-de-recherche?keyword=patrice+ch%C3%A9reau



mardi 8 octobre 2013

hors-champ, et dans le coton

Si vous marchez dehors, à cette heure et en ce lieu,

c'est que vous désirez quelque chose que vous n'avez pas,

et cette chose, moi, je peux vous la fournir ;

car si je suis à cette place depuis plus longtemps que vous

et pour plus longtemps que vous,

et que même cette heure qui est celle des rapports sauvages

entre les hommes et les animaux ne m'en chasse pas,

c'est que j'ai ce qu'il faut pour satisfaire le désir

qui passe devant moi.

koltes-dans-la-solitude-des-champs-de-coton.gif

61 pages, 7 €

Texte de travail de cette pièce, clic > http://cbeiss.free.fr/cnrad/solitud...

Sa mise en scène, filmée à l'Ecole Alsacienne, clic > http://vimeo.com/18388439

Dans la solitude des champs de coton a été porté à la scène trois fois par Patrice Chéreau, dans des interprétations différentes :

Création en 1987, au Théâtre Nanterre-Amandiers avec Laurent Malet (le client) et Isaac de Bankolé (le dealer) ;

avec Laurent Malet et Patrice Chéreau en 1990 - Benoît Jacquot réalisa un enregistrement de la pièce pour la télévision ;

avec Pascal Greggory et Patrice Chéreau en 1995 (Molière de la meilleure mise en scène en 1996).

Chéreau insiste sur l'hostilité radicale dans sa première mise en scène. Il tend ensuite vers un apaisement, une atténuation de l'altérité. Il souligne que le mot qui revient le plus fréquemment dans la pièce est le mot désir. Wikipédia, clic > http://fr.wikipedia.org/wiki/Dans_l...

Patrice Chéreau, né le 2 novembre 1944 à Lézigné (Maine-et-Loire) et mort à Paris le 7 octobre 2013, est un metteur en scène de théâtre et d'opéra, réalisateur et scénariste de cinéma, et acteur français. Ses travaux combinent recherches plastiques, réflexions politiques et exploration des obsessions humaines. Wikipédia, clic > http://fr.wikipedia.org/wiki/Patric...

Patrice_Chereau__Mostra_de_Venise_en_2009.jpg

Patrice Chéreau, Venise 2009.

dimanche 1 septembre 2013

Debout, les zizis de la terre...


art_anarchiste_russie_arte_pont_levant_phallus.jpg


Un phallus dessiné sur un pont de
St-Pétersbourg devant le FSB (ex KGB),

des voitures de police renversées "à la main",

une tête de mort devant le bureau de Poutine,

le collectif Art Grupa Woina ne recule devant rien pour dénoncer l’autoritarisme du Premier ministre russe et des hommes qui l’entourent.

Un reportage original de 4' sur arte.tv, clic >
EFFRONTÉ ET COURAGEUX, L'ACTION ART À LA RUSSE.


Art, anarchie, art narchie, anar, an art, da dA !


mercredi 28 août 2013

François Antoine Valentin Duchmoll


gorille_corde_equilibre_funambule.jpg


Chères amies, chers amis, chers Duchmollnautes,
chers internautes, papa, mama,

J'ai le plaisir de vous inviter à la soutenance de ma thèse :

François Antoine Valentin Duchmoll (1707-1772) : Vita, attività teatrale, poetica di un attore-autore nell'Europa dei Lumi.

Sous la Direction de Mme Le Professeur Maria Ines Aliverti
et de M. Le Professeur Andrea Fabiano.

Samedi 7 septembre 2013.

Amphithéâtre Quinet, à 9h.

Paris, Université de la Sorbonne,

46, rue Saint-Jacques, 75005, M° Luxembourg.

Le Jury sera composé de :

Mme Françoise Decroisette - Professeur, Université Paris VIII,

Mme Maria Ines Aliverti - Professeur, Università degli Studi di Pisa,

M. Renzo Guardenti - Professeur, Università degli Studi di Firenze,

M. Andrea Fabiano - Professeur, Université Paris-Sorbonne,

et du Docteur Valentin Oscar César Cosmo Groucho Duchmoll d'Ath, Belgique, et da Bassano del Grappa, Veneto, descendant en ligne directe de François Antoine Valentin Duchmoll.

Résumé

François Antoine Valentin Duchmoll (1707-1772) : Vie, activité théâtrale, poétique d'un acteur-auteur dans l'Europe des Lumières.

François Antoine Valentin Duchmoll (1707-1772) représente un paradigme de la rencontre des cultures théâtrales italienne et française au XVIIIe siècle, du point de vue des pratiques scéniques, de la dramaturgie, de la poétique et de la théorie du jeu.

Son travail d’acteur participe de l’esthétique italienne visant un jeu plus simple et naturel, qui aura plusieurs échos dans la réforme de la pratique scénique française, la critique contemporaine et la théorie du jeu.

Son œuvre se développe dans le sillon de la tradition de la Comédie-Italienne de Paris, démontrant la persistance des processus de composition poétique typiques du savoir artistique italien.

Danseur et maître de ballet, François expérimente les possibilités du ballet-pantomime au carrefour des influences choreutiques anglaises, foraines, et du jeu pantomimique italien.

Son Art du Théâtre (1750) représente la translation de sa pratique scénique dans le domaine théorique et esthétique. Manuel à l’usage des aspirants acteurs, il revendique aussi une théorie fondée exclusivement sur la pratique du plateau. Aussi, définit-il pour la première fois une théorie du jeu qui repose sur les qualités rationnelles et imitatives de l’acteur, laquelle influencera notamment le Diderot du Paradoxe.

Divisé en quatre parties, notre travail reconstruit la vie de Duchmoll (I Partie) ; essaie de saisir son jeu scénique en italien à l’impromptu, en français, dans le chant et dans la danse (II Partie) ; analyse son œuvre dramatique (III Partie) ; étudie l’Art du Théâtre (IV Partie). Deux volumes d’annexes rassemblent des documents d’archives inédits, le répertoire raisonné et l’édition des œuvres inédites de François.

Resume

François Antoine Valentin Duchmoll (1707-1772) : Life, theatrical activity, and poetry of an actor-author in the Europe of the Enlightenment.

François Antoine Valentin Duchmoll (1707-1772) exemplifies the intersection between Italian and French theatrical cultures in the 18th century in terms of staging practices, dramaturgy, poetics, and the theory of acting.

Rooted in the Italian aesthetic, his acting aimed to achieve a style that was simpler and more natural and would be echoed in a number of ways in the reform of French stagecraft, contemporary criticism and the theory of acting. His work develops in alignment with the tradition of the Comédie Italienne in Paris, thus demonstrating the longevity of the process of poetic composition characteristic of the Italian artistic expertise.

Dancer and ballet master, Duchmoll experiments with the possibilities of the ballet-pantomime at the juncture of influences from English dance, fairgrounds, and Italien pantomime. His Art du Théâtre (1750) proposes the transposition of his stage techniques in the areas of theory and aesthetics.

A practical handbook designed for aspiring actors, it claims also to be a theory based solely on stage experience. It articulates, for the first time, a theory of acting based on the rational and imitative qualities of the actor, which will influence notably Diderot in Le Paradoxe.

Divided in four parts, this doctoral dissertation retraces Duchmoll’s life (Part I); attempts to understand his stage craft in Italian all’improvviso, in French, in song and dance (Part II); analyzes his dramatic works (Part III); and studies his Art du Théâtre (Part IV). Two volumes of appendices offer previously unpublished archival sources as well as the annotated inventory and edition of previously unpublished texts by Duchmoll.

Je tiens déjà à remercier Emanuele De Luca pour son soutien sans faille, ringrazio, thanks, good job, congratulations, famoso, dank u, spassiba.

dimanche 25 août 2013

Lacan par l'absurde

Jacques a dit : "L'amour, c'est donner ce que l'on n'a pas,
à quelqu'un qui n'en veut pas."

Comment valider la vérité de cette proposition absurde ?

C'est facile : par l'absurde, avec la contreproposition.

"La haine, c'est ne pas donner ce que l'on a,
à quelqu'un qui en veut."

Ce qui n'est pas faux.

Donc qui est vrai.

Kiss me, baby.

CQFD.

mercredi 12 juin 2013

le choc des dames, le poids du glam

Cette photo de « Valérie Trierweiler nue » circule sur le net.

ATT000011

Sauf qu’il ne s’agit pas de Valérie Trierweiler (ni de Christiane Taubira),
mais d’un reportage de 2003 réalisé par un photographe russe,
Sasha Gusov, avec sa femme Husova (sur les photos). Les femmes
photographiées avec Husova sont de la tribu des Himba en Namibie.

Voici la série photo complète.

Valérie Trierweiler nop
post-3-13292163379379
сиськи-продолжение-в-комментариях-песочница-сравнение-62519
сиськи-продолжение-в-комментариях-песочница-сравнение-62518
сиськи-продолжение-в-комментариях-песочница-сравнение-62517
сиськи-продолжение-в-комментариях-песочница-сравнение-62515

J’espère que ce hoax, qui circule trop vite, s’arrêtera là.
Madame Trierweiler, pour mon enveloppe, on fait comme d’habitude.

Jean-Patrick Grumberg, 
pour dreuz.info © http://www.la-meilleure.com/valerie-trierweiler-nue/

mercredi 29 mai 2013

La radio c'est comme l'amour, un peu sale si c'est bien fait.

de Silvain Gire, d'Arte Radio

Bonjour les amis,

Cette semaine Élodie Fiat est venue bruiter dans le studio, ça fait du bien. Après son stage ici sur la fiction "Comme un pied", elle avait enchaîné à France Culture avec Sophie Bissantz, seule femme bruiteuse de la profession.

Faire du bruit a plu à Élodie, alors on l'a embauchée sur notre prochaine fiction secrète de Lewis Trondheim. Elle est venue avec 5 valises de bitoniots valseurs qui font crac-boum-hue, elle a renversé du sable mouillé partout, quand elle est repartie ça sentait l'oeuf pourri.

La radio c'est comme l'amour, un peu sale si c'est bien fait. Vous verrez les photos sur le réseau asocial.

En attendant nous écoutons des pionniers français de l'informatique, des bidouilleurs de cartes perforées et de grosses machines.

Ça me rappelle nos débuts, les journalistes demandaient tout le temps si on avait un nouveau concept. Ils ne comprenaient rien au podcast mais exigeaient chaque mois du nouveau, ça m'énervait, alors je leur répondais très sérieusement qu'on allait bientôt passer sur Minitel.

Devenir enfin modernes et lancer...



3615 ARTE RADIO

le fantôme dans la machine

cric crac hue > http://arteradio.com

- page 1 de 6