Foot & fric

Le foot est un sport formidable. La complète corruption du foot par des milliards de fric en est d'autant plus lamentable, triste et pitoyable.

Fil des billets

vendredi 11 juillet 2014

Ne pleure pas pour moi, Argentine.

nu_glissant.jpg

Ne pleure pas pour moi, Argentine.
Et surtout pas dimanche soir.
Ton amie,
Angela.



Don't cry for me Argentina
Ne pleure pas pour moi Argentine

The truth is I never left you
La vérité c'est que je ne t'ai jamais quittée

All through my wild days
Tout à travers mes jours sauvages

My mad existence
Ma folle existence

I kept my promise
J'ai tenu ma promesse

Don't keep your distance
Ne garde pas ta distance

So I chose freedom
Alors j'ai choisi la liberté

Running around, trying everything new
Courant autour, essayant tout ce qui est nouveau

But nothing impressed me at all
Mais rien ne m'a impressionnée en aucune façon...



© photo Chouchou mache Herr, et on s'étonne ;
©lic > clip & suite des paroles de Madonna > http://www.lacoccinelle.net/243205....


Argentine 1, Allemagne 11.

jeudi 12 juin 2014

la coupe du monde

deforestation.jpg

© photo & infos, clic > http://1terrepourtous.maisonpop.fr/...

mercredi 30 avril 2014

To foot or not to foot ?

Bertyl_Lernoud.jpg

Infos, clic > http://www.letelegramme.fr/football...

© photo Bertyl Lernoud

dimanche 6 avril 2014

histoire du foot

70_toocharger.com.jpg

le foot hier



73_img.clubic.com.jpg

le foot demain

© toocharger.com © img.clubic.com

mercredi 20 novembre 2013

Foot. Comment la France a-t-elle battu l'Ukraine ?

Clic, le secret diabolique > https://www.youtube.com/watch?v=TIp...


mardi 19 novembre 2013

Le poème pressant de Didier Deschamps.


foot_2014.jpg


Ô fuyard, tireur fou,

Rends-nous donc grand espoir,

Joue au match de ce soir,

Tire, shoote, marque... emmène-nous.


© photo la-pelota-no-dobla.blogspot.com

dimanche 24 juin 2012

Pourquoi les Bleus ont-ils encore perdu ?

Les Bleus ont encore perdu parce qu'ils manquent d'un minimum de discipline. Mais oui !! Ils n'écoutent jamais, mais jamais, ce qu'on leur dit. C'est visible à l'écran, les joueurs n'écoutent pas ce que les commentateurs sportifs leur disent de faire !! Pas une seule fois !! Mais non, passe à droite, là il est tout seul, aïe, aïe, reprends, reprends, mais noooooooooon ! C'est quand même pas très compliqué !!

Etc. Alors, vous savez, moi, les gens qui croient tout savoir simplement parce qu'ils gagnent un million d'euros par mois, je dis non, ça suffit. E-cou-tez ! P...! à ce prix-la, la terre entière écouterait. Hein, ça vous sert à quoi de faire les malins, les indépendants, les autonomistes ? A être battus, et rebattus... Minuscule mentalité, je trouve.

Pour vous faire pardonner des Français, il ne vous reste plus qu'à revenir payer vos impôts en France. Bhein tiens donc. Il faudrait pas qu'on y perde aussi, non ?!!

© Euro 2012 de foot. Espagne 2, France 0.

samedi 23 juin 2012

le grain qui rend chocolat

ballon_chocolat__albert-chocolatier.com.jpg

Entretien entre Laurent Blanc et le Docteur Duchmoll

Laurent : Docteur, comment pourrions-nous gagner ce match contre l'Espagne ?!

Docteur : Mais cher ami, vous l'avez dit vous-même !

Laurent : Mais je n'y crois pas, évidemment. C'est juste pour ne pas désespérer les supporters, faire fuir les téléspectateurs, et avoir d'autant plus de problèmes avec nos sponsors et annonceurs.

Docteur : Et pourtant, c'est le meilleur moyen : "le grain de sable qui peut enrayer une machine".

Laurent : Docteur Duchmoll, je vous aime bien, malgré vos piques et critiques incessantes contre le foot fric fou, et je vous fais confiance puisque je vous pose une question cruciale, alors, soyez sérieux ! On ne peut pas arrêter un TGV avec un grain sable...

Docteur : Et pourtant...

Laurent : Et comment ?

Docteur : En le plaçant au bon endroit...

Laurent : C'est cela même... Sur le rail de gauche ou le rail de droite ? Ou carrément sur une roue avant, hahahaha ?

Docteur : Bravo. Le rire c'est la santé ! Vous ne voyez pas ?

Laurent : Hahahaha, Duchmoll, quel Docteur ! Je vais vous faire fabriquer un maillot des bleus, modèle unique n° 33 !!

Docteur : Je vous remercie, cela me va droit au coeur en le traversant jusqu'au dos. Je porterai ce magnifique maillot quelquefois pendant mes conférences, avec plaisir et affection.

Laurent : Alors ? En attendant ?

Docteur : En attendant, vous choisissez un grain de sable bien ferme, genre sable à béton.

Laurent : D'accord, facile, et... ?

Docteur : Et vous le mettez dans l'oeil du conducteur du TGV.

Laurent : Hahaha, excellent !! On va assommer légèrement le gardien espagnol, lui mettre un grain dans l'oeil, et quand il se réveillera...

Docteur : Le gardien... ou l'arbitre. Quand faut y aller, faut y aller, boum, boum, taïaut ! Le grain de sable cache les bulldozers.

Laurent : Génial !!! Merci, Docteur Duchmoll ! Vous au moins, vous êtes toujours à la hauteur de votre réputation !

Docteur : Mais bien cher Laurent, cette idée est de vous. D'ailleurs, je décline toute responsabilité si vos 11 joueurs se font expulser et si l'Espagne gagne par 257 à 0.

Laurent : Non, non, non, non, non ! Ça va marcher, on va gagner, on va les chocolater. Nous sommes le grain de sable qui va enrayer la machine !!

Docteur : Bravo, voilà que je me prends à rêver.

Laurent : Hahahahaha ! Merci, Docteur ! (il chante) On va ga-gner, on va ga-gner...

Docteur : (il chante aussi) On est les champions.

Laurent : On est les champions.

Ensemble : On est, on est, on est les champions.


© ballon d'albert-chocolatier.com

lundi 23 mai 2011

on a ga gné, on a ga gné


Ligue 1 contre le Cancer :
Lille, champion logique.

AP

lun, 23 mai 10:58:36 2011

PARIS (AP) - L'Institut pour la Recherche sur le Cancer de Lille est logiquement devenu champion de France de la Ligue 1 contre le Cancer, samedi soir à l'avant-dernière journée d'une saison marquée par les errements des deux favoris, le Centre Régional de Lutte contre le Cancer Paoli-Calmettes de Marseille et le Centre Régional de Lutte contre le Cancer Léon Bérard de Lyon. 

Les Nordistes déjà vainqueurs de la Coupe histologique de France, en finale, face à l'Institut Curie de Paris la semaine dernière, sont venus chercher au Crabe des Princes leur premier titre depuis 1954, après avoir signé un match nul 2-2.

Dans le même temps, Marseille le champion en titre, n'a pu faire mieux que match nul 2-2 lui aussi au Jéléboulodrome face à l'Association de Prévention contre le Cancer du sein de Valenciennes alors que Lyon a signé un piètre 0-0 sur sa Tumeur de Gerland face au Centre de Lutte contre le Cancer François Baclesse de Caen.

"Mon groupe est fantastique", a déclaré Rudy Garcia, l'entraîneur des nouveaux champions de France.

Dotée d'une attaque de feu avec Moussa Sow, le meilleur chercheur de la saison (22 brevets) et l'Ivoirien Gervinho, possédant avec Eden Hazard le meilleur créateur de la compétition et avec son capitaine Rio Mavuba l'un des meilleurs relecteurs de publications scientifiques, dotée d'une charnière centrale intraitable formée par le duo Adil Rami et Aurélien Chedjou, et rassurée par Mickaël Landreau venu apporter son assurance et son expérience dans les microscopes électroniques, la formation lilloise, a dominé le championnat par sa qualité technique et tactique.

Ce troisième sacre de Lille après ses succès en 1946 et 1954 assure aux Nordistes une présence en Ligue des Champions de la recherche contre le Cancer, la saison prochaine, comme Marseille, désormais certain de finir à la deuxième place.

Le troisième strapontin pour l'épreuve reine des coupes organiques européennes se jouera entre Lyon et Paris dimanche prochain lors de la 38ème et dernière journée. Les hommes de Claude Puel possèdent deux articles en carcinogénèse d'avance sur ceux d'Antoine Kombouaré, mais tout reste possible. Lyon qui vise une 12ème participation consécutive en Ligue des Champions de la recherche contre le Cancer, a confirmé face à Caen son extrême inconstance, mais l'Institut Curie ne semble pas mieux loti mentalement.

La rencontre du Centre hospitalier Princesse Grace de Monaco contre Lyon sera un sommet de l'angoisse dimanche, puisque la formation princière, première relégable, devra absolument gagner, alors que les septuples champions de France ne devront pas perdre. L'Institut Curie jouera lui au Centre Hygée de Recherche et de Prévention cancérologiques de Saint-Etienne, assuré de son maintien.

On a gagné, on est les champions, on est les champions.

jlc/AP & le Docteur Duchmoll/AMD

© avec l'aimable collaboration de jlc/AP, en faveur de la recherche contre les maladies graves, d'après http://fr.sports.yahoo.com/22052011/29/ligue-1-lille-champion-logique.html



& SUR HTTP://WWW.FACEBOOK.COM/PAGES/DOCTEUR-DUCHMOLL/244940078240

mardi 17 août 2010

pirates africains

foot_teslogos.com.jpg Les joueurs ne sont pas des travailleurs. Quand un joueur fait grève, ce n'est pas un gréviste, c'est un meneur, un frondeur, un mutin, un voyou. Le joueur doit l'obéissance à son chef. Sinon, il donne le mauvais exemple aux jeunes quant à la bonne conduite que doit avoir tout travailleur envers son patron. Le fautif doit alors être mis, d'abord, au pilori publique de la presse, puis passer devant des juges.

Visiblement, certains supporteurs pensent que le comportement des Bleus fut insupportable et ceux-là ne s'opposeraient pas à ce que l'on pendît ceux-ci haut et court. Mais d'autres pensent que s'ils se rachètent davantage (ils ont déjà renoncé à toutes les primes auxquelles ils avaient droit), s'ils reconnaissent leur faute, leur errance, leur turpitude de grévistes d'un jour, promettent de ne plus jamais se révolter, ni d'user de telles manières sauvages et inconvenantes, ils pourraient encore être utiles, remporter des victoires, et rapporter beaucoup d'argent audimétrique.

Une punition ferme s'impose donc mais qui ne risque pas de peser sur les énormes gains futurs attendus. Nous proposons une solution toute simple qui fera honte à ces gens qui ont spolié les profits télévisés et qui veulent, ou auraient voulu, se jouer aussi de l'ultracapitalisme. Il suffira de leur attacher à chaque cheville, avec de lourdes chaînes, un ballon de foot jusqu'au prochain mondial ; sauf sur les terrains, bien sûr.

Fin de partie, les amis ; on ne joue plus.

© photo foot_teslogos.com

clic --> leparisien.fr/coupe-du-monde-2010-football/france/les-mutins-de-knysna-convoques-ce-matin-devant-leurs-juges

samedi 10 juillet 2010

les mises de Christine Angot

WWballon_officiel_mundial_2010.jpg

Christine Angot, la plus grande écrivain de notes de frais de tous les temps, cela méritait d'être souligné, déclare : "Pourquoi pas le Brésil ?".

A la vérité, notre Eminente Comptable du moindre coût et du moindre coup, ne fait ainsi que (re)copier, c'est bien normal, un brillant chercheur de l'Ecole Nationale Absurde, Mokrane Kab (voir Page facebook).

Merci Mokrane, vous êtes sur la bonne voie originale : Carton vert !

Carton vert, carton super.

dimanche 27 juin 2010

Pourquoi le Ghana a-t-il gagné ?

WWballon_officiel_mundial_2010.jpg






Le petit Ghana a gagné par 2-1 contre les grands USA parce que les Américains sont gavés de fast foot.

samedi 26 juin 2010

Les bleus, le blé, le blâme.

P1090228-gde_roue.JPG

par Judith Bernard, @si ; extrait...

La fin des zéros
Mais l’exemple, s’est-on écrié partout? Pour la jeunesse en quête de repères, pour les petits footeux réclamant des modèles, pour les gosses de banlieue se cherchant une conduite et un avenir, quel épouvantable spectacle! Allons bon: ne fait-il pas meilleure école, ce spectacle, que la vaste hypocrisie par laquelle on prétend leur offrir avec le football un noble idéal quand il n’est que miroir aux alouettes? Cela fait longtemps que ce répertoire de mauvais gestes et cette tribu de mauvais garçons ne font «rêver» que pour d’assez viles raisons (le flouze et les gonzesses), dans cette sorte de concupiscence qui n’est pas forcément le meilleur appétit à éveiller chez nos pré-ados égarés. Le fiasco ultime de l’équipe de France a ce mérite de couper court à l’héroïsation abusive de ces sportifs dont les talents objectifs ne justifiaient pas le dixième de leurs émoluments.

Flouze
A moi, les fortunes qu’on verse aux «grands» joueurs, de France ou d’ailleurs, d’ailleurs, ont toujours paru parfaitement obscènes. Quels que soient les talents – il en est dans d’autres métiers, qui ne sont pas si bien rétribués – elles ne se «justifient», in extremis, qu’en vertu de la loi du marché dans sa plus délirante démesure, ce qui de mon point de vue ne saurait se confondre avec quoi que ce soit de «juste». Elles servent trop facilement les politiques et les grands patrons, quand il s’agit de relativiser les colossales rémunérations qu’ils s’autorisent - «mais c’est moins que certains joueurs de foot!» répétaient-ils à l’envi - lesquels patrons et politiques savaient jusqu’ici pouvoir compter sur l’indulgence qu’inspirent les fabuleux joueurs et leurs fabuleux salaires pour désamorcer les querelles d’argent qu’on eût été tenté de leur chercher.

Le temps du blâme
Et bien c’est fini, l’indulgence, et le temps s’ouvre enfin où les querelles d’argent vont pouvoir se déployer sans mesure en un vaste blâme dénonçant les impostures aristocratiques persistantes ; la crise y aide, évidemment, qui veut que chacun fasse des efforts et d’abord ceux-là mêmes qui les réclament. Mais l’épisode des richissimes footeux lamentablement défaits y pourvoit mieux qu’aucun autre spectacle, révélant avec éclat combien l’argent par monceaux, qui prétend récompenser les réussites et stimuler la compétition, peut tout aussi bien noyer les âmes, éteindre les vertus et corrompre les «héros».

(... développement captivant, voir lien @si ci-dessous...)

Leur défaite fait s'effondrer toutes leurs cotes (morale, sportive et financière), c’est l’occasion pour chacun de dénoncer désormais les dérives liées à des enjeux d’argent bien trop colossaux pour que soient respectées les valeurs de la sportivité – non plus que quelque valeur que ce soit, d’ailleurs - et plus personne ne pourra s’abriter derrière l’incommensurable échelle de leurs revenus pour justifier et relativiser ses propres privilèges. L’heure vient décidément où les importants doivent en rabattre un peu sur leurs prétentions injustifiables : comment ne pas se réjouir alors de voir la baudruche de l’héroïsme footballistique, qui flottait au dessus d’eux tous et les enveloppait de son ombre confortable, éclater avec un tel fracas?

Judith Bernard

Judith Bernard est professeur de lettres à mi-temps. Sport favori : percer les secrets de construction des langages médiatiques. Rythme de sa chronique sur @si : un jeudi sur deux, à 10 heures.

© Source : Arrêt sur Images.
Chronique du 24/06/2010.
Les bleus, le blé, le blâme.
La morale de l'Histoire

cliquer ici pour lire cet article remarquable en entier

© photo Manga Duchmoll

vendredi 25 juin 2010

Pourquoi l'Italie a-t-elle perdu ?

foot_teslogos.com.jpg L'Italie a perdu contre la Slovaquie, parce que la veille, Roselina Bacciello a demandé aux joueurs de penser à leurs enfants et à l'image qu'il laisserait dans l'histoire.

Et ils pleurèrent, écrasés du poids des mots.

footFIFAfrique

Plus le stade est plein,
plus le supporter,
de ses cris,
de ces cris,
se vide.

mercredi 23 juin 2010

"L'homme qui pleure ne peut rien contre le vuvuzela."

WWballon_officiel_mundial_2010.jpg

BLUES DES BLEUS

Oui, les Bleus ont été battus, mais par Roselyne, et jusqu'aux larmes. Disons-le clairement : la France a perdu son match contre l'Afrique du Sud à cause de Roselyne. Reprenons la chronologie des faits.

Dimanche, les joueurs ont fait grève car ils se sont révoltés. Ils étaient combatifs, unis, plein de testostérone.

Mais le lendemain, à la veille d'un match encore plus décisif que les matchs indécisifs précédents, Roselyne les a rassemblés, les a sermonnés, et les a culpabilisés en leur parlant de leurs enfants et de leur "image dans l'Histoire" (putaing !). Et, vlan, elle les a tous fait pleurer, elle s'en vante elle-même !!

De plus, elle leur a promis de sévères interrogatoires à la rentrée en leur faisant des gros yeux et en leur laissant entendre que le président leur ferait des gros yeux encore plus gros yeux.

Et comme elle s'est empressée de tout raconter à la Presse, le monde entier s'est encore plus moqué des Bleus. Les Bafana Bafana ont bien rigolé : "Hi, hi, tout va bien, les mecs ! Les durs des durs qui faisaient des combats de rue dans les vestiaires sont devenus des pleurnichards !! Ha ha ha ha !! Leur Roselyne n'a jamais fait peur à personne, et eux ils tremblent devant elles, ha ha ha ha !"

Bref, elle leur a totalement miné le morale et leur a fait honte d'eux-mêmes. Vlan, chute de la testostérone. Cela leur a donné : remords envers leur famille, angoisses pour l'avenir, mélancolie du bon temps, déprime désastreuse, nostalgie du pays... le SUPER COUP DE BLUES !

Les Bleus n'ont pas réussi à dormir, évidemment. ADIEU LA TESTOSTÉRONE. Et au moment de jouer, ils étaient complètement effondrés moralement, psychologiquement et physiquement. Ils avaient le BOURDON. Et qu'entendent-ils pendant tout le match ? le BOURDON DES VUVUZELAS !

"L'homme qui pleure ne peut rien contre le vuvuzela.", nous disait souvent Papy Duchmoll. Tout le monde sait cela. Sauf la ministre des sports ! C'est grave, c'est le vaccin anti-gagnant.

Les reporters de l'Agence Mondiale Duchmoll en Afrique du Sud.

dimanche 20 juin 2010

le traître de l'équipe a été découvert

WWballon_officiel_mundial_2010.jpg

Oui c'est moi, j'ai tout raconté aux journalistes.
J'en avais assez de me faire bourrer.
Nous les ballons, on est trop bons.
On quitte l'Afrique du Sud.

© photo djesport.fr

samedi 19 juin 2010

là mourant de la mort des étoiles

Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne
Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau
De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles
Et sur le front ténébreux aux livides lueurs
Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone
Dont le pavillon sortait
De je ne sais quel unanime poste de commandement
La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES

Et ce ne fut qu’un cri sur le grand front français

fff.fr_fonds_Supporters.jpg

© Les mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire.
© photos galleryphotos parismatch.com
& www.ff.fr_fonds_Supporters

la France est enfin hors de danger

foot_teslogos.com.jpg C'est dangereux le succès. On commence à se copier soi-même, et se copier soi-même est plus dangereux que de copier les autres... c'est stérile.

Picasso, cité par le monde.fr de ce jour.

vendredi 18 juin 2010

le gardien de but français

BH_quilles.jpg

rêve sans cesse aux Mexicains

© photo THEREALBenHopper.com

- page 1 de 2