Mot-clé - critique de Philippe Dohy

Fil des billets

samedi 25 novembre 2017

Conférence de choses, en 9 numéros.

titre.png

- Sympa.
- Sympa, superficiel, à la mode.
- Intéressant. Beaucoup d’informations sérieuses. Scientifiques.
- Oui, dans le retour actuel au « Théâtre des Savoirs ». Retour mou, sans se mouiller. Avec le bout de l’orteil qui tâte l’eau froide.
- C’est quand même une performance ! 53'33’’ sans notes et sans papier.
- Ouais. Le vieux principe de la digression continue, comme surfer sur des bouts de wikipédia®. Il n’y a pas de propos comme chez Diderot, il n’y a pas de folie comme chez le Professeur Rollin, pas de jubilation comme chez Desproges, pas d’anarchie comme chez les Marx Brothers, pas même d’histoire comme chez Calvino.
- On voyage. Il raconte bien ! Il est enjoué ! Il fait des gestes, des grimaces, des mimes, des yeux qui roulent !
- Oui, on voyage. Derrière la vitre, au train, bien au chaud. Avec un jeune homme poli et souriant, mal habillé avec de grosses ficelles.
- C’est vrai qu’un jeans et une bouée d’amour, cela manque un peu de tenue.
- Je dirai même plus : négligé. Manque de respect du public. Et du Théâtre.
- Le « Théâtre » n’est plus une église, un temple, un espace sacré.
- Mais si, mon cher, et ce sera ainsi tant qu’il y aura une frontière claire entre acteurs et spectateurs, entre paroles et oreilles…
- C’est quand même une performance.
- Non. Des dizaines de milliers de profs en font autant chaque jour.
- Moi, cela m’a fait plaisir.
- Oui, je vous ai vu sourire. Moi, cela m’a ennuyé.
- Oui, je vous ai vu dormir.
- Sa diction n’est pas très bonne. Franchement. Le premier quart d’heure était pâteux comme si on venait de le sortir du lit. Cela m’a sonné.
- J’avoue avoir été parfois gêné par ses parasitages de langage, hein, hein, hein, hein, heu, heu, heu, heu.
- N’est-ce pas, n’est-ce pas ? Voilà, voilà...
- Ce n’était que la conférence n°4. Peut-être que les cinq numéros suivants seront mieux.
- Avec ce vendredi-ci, cela me suffit.
- Ah… Vendredi… Robinson, les îles, le Pacifique…
- Aucune chance avec lui d’en arriver aux paradis fiscaux.
- Ecoutez, on ne peut quand même pas pratiquer partout le Rire de résistance de Ribes !
- N’est-ce pas, n’est-ce pas ?
- C’était sympa.
- Voilà, voilà. Sympa.

Philippe Dohy
Paris 25 novembre 2017

Infos sur ce spectacle du Rond-Point de Paris > https://www.theatredurondpoint.fr/s...

mes critères critiques de théâtre

95.jpg

Mes critères critiques : une bonne histoire, des répliques pleines d'esprit, de l'humour sans ficelle ni démagogie ni vulgarité, de l'émotion sans effets et non forcée, une véritable voix, une écriture fine et subtile, une structure solide et discrète, des personnages complexes mais intéressants, des comédiens, des techniciens et un metteur en scène au service du texte, du spectateur et de l'auteur, un théâtre aimable, accueillant et soucieux du public, des attachés de presse pas pressants, une unité et une énergie d'ensemble qui rendent le tout inoubliable et qui nous changent, pour plus d'humanité.

©lic > http://www.theatrotheque.com/web/ma... > "Recherche avancée" > "Choisir un chroniqueur" > "Philippe Dohy" (en noir)

Capture_d_ecran_2017-11-25_a_18.18.27.png

puis cliquer sur une chronique (par exemple "Représailles")
puis sur "Philippe Dohy" (en rouge)

Capture_d_ecran_2017-11-25_a_18.50.52.png