Mot-clé - Radio Groucho

Fil des billets

mardi 18 juillet 2017

M - Marx Brothers

61213_541575.jpg

Durée 70'. Avec Groucho Marx (Rufus T Firefly) , Harpo Marx (Pinky) , Chico Marx (Chicolini), Zeppo Marx (Bob Roland).

Début (16') sur Dailymotion > clic > http://www.dailymotion.com/video/x2...

(Pour le film complet, une simple recherche google suffit.)

SYNOPSIS

"Le petit Etat de Freedonie traverse une grave crise économique. Pour tenter de renflouer ses caisses, les membres du gouvernement sollicitent la richissime madame Teasdale. Cette dernière est sur le point de se laisser convaincre.

Cependant, elle exige en échange que son ami Rufus T. Firefly soit nommé Premier ministre. Les autorités donnent leur accord. Firefly met alors sa politique en oeuvre. Se succèdent des mesures plus incohérentes les unes que les autres.

L'ambassadeur de la Sylvanie, un pays voisin, espère pouvoir profiter de la fortune de madame Teasdale. De son côté, Firefly a dans l'idée de déclarer la guerre à la Sylvanie..."

Critique du 20/12/2014. - Genre : burlesque surréaliste.

"La Soupe au canard est le plus délirant, donc le plus réussi, des films des Marx Brothers. Dirigés avec brio par Leo McCarey, Groucho et ses frères donnent libre cours à leur imagination, à leur sens hallucinant de l'absurde. Mêlant les gags tout droit sortis des cartoons de Tex Avery, les parodies géniales de comédies musicales hollywoodiennes avec des dialogues surréalistes.

Ils multiplient les temps forts, pulvérisent les structures théâtrales autour d'un scénario sans faille et loin d'être anodin. Les rapports houleux entre deux monarchies imaginaires (la Freedonie et la Sylvanie), dirigées par deux despotes ridicules et dangereux, rappellent que, en Europe, l'Allemagne vient de tomber entre les mains de Hitler.

Provocations réjouissantes, dénonciations salutaires et non-sens jubilatoire, le feu d'artifice est total : un chien sort d'une niche tatouée sur la poitrine de Harpo et aboie ; Louis Calhern prend les allures de Mussolini ; Groucho multiplie les oeillades assassines qui mettent en pâmoison une Margaret Dumont trépidante. L'échec commercial fut une déception. Plus jamais les frères Marx ne retrouvèrent cet état de grâce. "

Gérard Camy

© Télérama TTT > http://www.telerama.fr/cinema/films...

dimanche 13 septembre 2015

Radio Groucho International Corporation Limited, la seule radio qui fume le cigare à cheval et en klaxon pouet pouet.



20 minutes environ avec des extraits de cette émission, aussi déjantée qu'improbable, où apparut, pour la première fois au monde, le Docteur Duchmoll, puis Mademoiselle Duchmoll, sa fiancée, puis son neveu Robby Duchmoll. Et elle tourne, elle tourna, elle a tourné, culte toi-même.

Elle dura pendant 200 heures environ, à raison d'une heure par semaine, puis deux, pendant quatre ans, sur deux radios libres de Bruxelles : Radio Air Libre et Radio Campus (Université Libre de Bruxelles) et une radio libre de Paris : la fameuse Carbone 14, où nous précédions SuperNana.

Ah, que de liberté dans tout cela, n'est-ce pas ?!! Imaginez cette joie sauvage dans les foyers qui nous écoutaient, enfin débridés par cette abondante générosite de libido que nous diffusions, en ne reculant jamais devant aucun sacrifice - même le sacrifice humain d'un rival ennuyeux - pour faire plaisir à nos bien-aimées auditrices.

Bonus, minuscules, mais bons et plus nus que mi nus :
Jean Rochefort explique l'équitation sur chaise &
Claude Piéplu dit ce qu'il faut dire à l'occasion,
le tout d'autres productions de l'auteur.

Vers 8', apparaît enfin le Docteur Duchmoll :-)
et vers 9'30, le touchant chant des Duchmimollettes :

Docteur Duchmoll,
rendez-nous folles,

vous savez tout,
répondez-nous.

Docteur Duchmoll,
rendez-nous molles,

vous savez tout,
nous sommes à vous.

Scénario : Philippe Dohy.
Réalisation : Yves Hanchar.
Montage : Anne Ducourau.
Acteurs : voir générique final.
Actrices : voir photos (vente par correspondance).

Ah, Radio Groucho International, c'est bon là où ça fait mal.