Démonstrations du mammouth futé

Fil des billets

mardi 8 septembre 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait,
l'effet de serre aurait un effet de couveuse,
et tous les oeufs durs seraient des poussins.

CQFD

© photo medias.lepost.fr

lundi 7 septembre 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment, l'air trop chaud ferait éclater les ballons de foot ou de rugby. Il serait impossible de jouer, et à la France de gagner. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

mardi 1 septembre 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment, je n'aurais pas besoin de faire de régime, je fondrais naturellement et je serais mince comme Twiggy, hi, hi. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

Twiggy, de son vrai nom Lesley Hornby, est née le 19 septembre 1949, dans la banlieue de Londres, capitale européenne très connue. Elle est la fille du fameux William Norman Hornby, maître menuisier, et de Lydia Helen Reeman, célèbre ouvrière dans une imprimerie et caissière de supermarché. La star des imprésarios, Nigel Daves remarque Twiggy Lawson en 1966. Elle travaille déjà dans un salon de coiffure très réputé, où elle le shampouine avec sa célèbre dextérité et son fameux sourire. À 16 ans, elle pèse 41 kg pour un paquet de centimètres. En suivant le conseil de Nigel, la star des imprésarios, Twiggy choisit de prendre pour pseudonyme son surnom d'enfance, Twiggy (= brindille). Elle débarque à New York en mars 1967 et en avion classe mannequin. Twiggy devient rapidement très connue dans le monde de la mode car, à cette époque, la tendance était aux mannequins charnus. Celles-ci se faisaient dévorer par de riches cannibales internationaux. Mais Twiggy avait une apparence androgyne. Ce qui la sauva et la rendit très célèbre auprès des hommes excitables et végétariens, même peu connus. (D'après Wikipédia, la célèbre encycloline.)

jeudi 27 août 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment, il suffirait de lancer un oeuf frais en l'air pour qu'il retombe complètement dur. Essayez, vous verrez... ha, ha, ha, ha. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

mardi 25 août 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment, il ferait bien trop chaud à Paris pour y tenir un sommet international, et celui-ci irait immédiatement s'installer au Pôle Nord. Ce ne sera pas pour cette année, hi, hi, hi... CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Comme tout le monde, je vois régulièrement des bonhommes de neige à la télé. Si le réchauffement climatique existait vraiment, c'est plutôt des glaces à la pistache, qu'on verrait ! Avec une petite cerise rouge dessus aussi, ha, ha, ha, ha. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

samedi 8 août 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Supposons, supposons, que c'est vous qui ayez raison, et que le réchauffement climatique existe vraiment, et qu'il finisse par faire fondre toute la planète. Bon, soit, j'aurai eu tort, on me prendra pour un con, voilà, c'est tout.

Maintenant, supposons que c'est vous qui ayez tort, et que rien ne chauffe, rien ne fonde, rien ne se passe. Alors ?! Excusez-moi, mais ça ferait six milliards de cons ! Et, franchement, vous pensez que vous supporteriez la vie sur Terre, en étant entouré de six milliards de cons ?

CQFD

© photo medias.lepost.fr

mardi 4 août 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, l'essence s'évaporerait en permanence, il serait impossible de faire le plein. Les voitures ne pourraient plus rouler et, de plus, on ne trouverait plus la moindre place où se garer ! CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, toutes les écoles de chauffagisme seraient transformées en stades de foot. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Je suis un scientifique diplômé. Or la science ne s'est jamais trompée. Donc le réchauffement climatique n'existe pas. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment,
Claude Lévi-Strauss ne serait pas mort de froid.
CQFD.

© photo medias.lepost.fr

vendredi 24 juillet 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, il y aurait tellement d'air chaud qui monterait (car l'air chaud monte pour ceux qui l'ignorent) (et pour les autres aussi), que les avions n'arriveraient plus à atterrir. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, les océans se transformeraient en nuages, et les porte-avions tomberaient au fond des fosses sous-marines complètement à sec, à plus de trois kilomètres de profondeur…

Le ballet des hélicoptères nécessaires pour aller rechercher tous ces marins désemparés passerait en boucle à la télé, personne n'y échapperait ! CQFD.

© photo medias.lepost.fr

Les océans recouvrent environ 361 millions de km2, soit 70,8 % de la surface du globe. Leur volume total atteint 1,37 milliard de km3 et leur profondeur moyenne est de l'ordre de 3 700 - 3 800 mètres. Près de la moitié des eaux océaniques dépasse 3 000 m de profondeur ; le point le plus profond est la fosse des Mariannes, avec 11 020 m de profondeur. La masse volumique de l'eau de mer se situant entre 1 020 et 1 035 kg/m3, la masse totale des eaux océaniques est d'environ 1,4×1021 kg, soit 0,023 % de la masse totale de la Terre. © wikipédia

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, il ne serait plus possible de garder le lait frais, et chacun devrait avoir une vraie vache dans sa cuisine. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

lundi 20 juillet 2015

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, des gens intelligents s'en seraient aperçu, et ils n'auraient pas laissé Nicolas Hulot écrire ou dire le commentaire de son film, puisque cela fait fuir les gens de la salle ! CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, le pastis chaufferait dans les verres de la Cannebière, et il dégagerait autant de vapeur qu'une cafetière. On les aurait entendus, les Marseillais ! CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait, les Français et les Belges fuiraient la chaleur et débarqueraient clandestinement en Norvège et en Suède à bord de pirogues. Qui a jamais vu cela ?! CQFD.

© photo medias.lepost.fr

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique n'avait pas été inventé par Nicolas Hulot, il ne serait pas aussi populaire. Mais la popularité n'est pas une preuve scientifique. CQFD.

© photos medias.lepost.fr

NB Le Syndrome du Titanic a en effet un commentaire tellement affligeant qu'il peut finir par laisser croire aux personnes fort peu averties que le réchauffement climatique est une vaste fumisterie médiatique. Les autres s'enfuient assez rapidement de la salle, et les critiques les envient amèrement. Pour une analyse plus complète, si tant est que ce soit possible avec un texte aussi mollasse, inexistant, insipide et sans arguments, voir les billets du samedi 17 octobre 2009.

cliquer ici pour lire "le Syndrome du Titanic coulé"

lundi 2 juin 2014

démonstration du mammouth futé

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique existait vraiment,
le Grand Nord s'appellerait déjà le Petit Sud.

CQFD.

© photo medias.lepost.fr

lundi 30 septembre 2013

Hot day on ice.

025medias.lepost.fr.jpg

Si le réchauffement climatique était une réalité, il n'y aurait pas d'icebergs, le Titanic flotterait encore, et je n'aurai pas eu autant de plaisir à voir Kate toute nue. CQFD.

© photo medias.lepost.fr

- page 1 de 2