vendredi 19 juin 2020

Les vaccins de la colère.

  • Jeu 4

Un gendarmet et une gendarmette rédigent un rapport sur un grave évènement dans un centre commercial.

- Dis-donc, c’est quoi ce rapport ?! Ça ne va pas du tout. Tu t’es plantée. Ce n'est pas ça, le nom de l’inventeur, tu t’es plantée sur le nom du docteur. Ce n’est pas Raoul ! C’est Raoût.

- Raoût, tu crois ? Ça me parait bizarre. Avec un accent circonflexe ? Comme le mois d’août ?

- Qu’est-ce que tu me parles du mois d’août ? Raoût, raout, c’est tout, on s’en fiche s'il y a un accent ou pas. De toutes façons, ça sonne pareil, non ?

- Peut-être, mais la différence entre raoût et raout, ça ne s’entend pas, ça se voit, ça se lit.

- Comment ça, ça se lit ?

- Oui, la différence, c’est l’accent. C’est super important, l’accent. Tu devrais savoir ça, toi, pourtant !

- Qu’est-ce que tu insinues ? L’accent, l’accent, je n’ai pas d’accent, moi.

- Non, tu n’as pas d’accent, et, quand bien même, je m’en fiche, moi, de ton accent. Au contraire, tu devrais le revendiquer ton accent. Non, je te parle de l’accent circonflexe !

- Bon, admettons. En tous cas, si on ne l’entend pas, cet accent, à quoi ça sert de le mettre ou pas ? C’est con, cet accent circonflexe ! En tous cas, peu importe, il n’y a pas beaucoup de différence entre raoût et raout. On s’en fiche.

- Ah non, on ne s’en fiche pas. Moi, je ne signe pas un rapport avec des fautes d’orthographe ! En plus, peut-être que ça ne signifie pas la même chose, raoût et raout !

- Ah bon, tu crois que ça signifie quelque chose, raoût ou raout sans accent circonflexe ?

- Ah oui, ça signifie sûrement quelque chose…. Attends, je regarde sur Internet... Alors, "raoût" avec accent circonflexe, ça n’existe pas. Mais sans accent, si. Ah, tiens, c’est ça, un raout ? Ça alors : « Exemple : faire un raout d’enfer… »

- Alors, c’est quoi ?

- Ça veut dire faire la fête, en gros.

- Ouh la, oui, heureusement que tu as vérifié ! « Docteur Raout d'enfer... », ça aurait fait bizarre dans le rapport.

- C’est sûr.

- Bon, mais le reste, c’est ok ? Nous sommes d’accord ? Je te relis : « Nous avons constaté un drame au supermarché. Un grave affrontement s’est produit entre les défenseurs du vaccin du Dr. R. en accès libre sans ordonnance et ses opposants. Les manifestants en sont venus aux mains ; ce qui, de façon inexplicable, a provoqué un incendie d’enfer où tous ont péris. »

- Oui, c’est parfait. C’est une bonne idée d’écrire Dr. R., avec juste l’initiale.

- On n’est jamais trop prudent ! Out, le problème !

© Nicole Desjardins

Ce que croit la 0184144531

(On sonne. Ce numéro m'est inconnu. Curieux, je décroche. C'est une voix féminine, avec un fort accent.)

- Bonjour monsieur ! (je n'ai pas le temps de la saluer, elle poursuit d'une traite) Je vous offre une voyance gratuite de ma dame Christelle !

- Hahahahahahahahahaha !

- Mais pourquoi vous riez ?!

(Je pose mon téléphone sans répondre ni raccrocher, je l'entends faiblir...)

- Mais pourquoi vous riez ? Pourquoi vous riez ? Pourquoi ? Pourquoi vous riez ?

Aurais-je dû lui offrir ma consultation avec madame Christelle ?

Aurais-je dû lui dire que je suis madame Christelle ?

vendredi 12 juin 2020

Oulipodeté, jeu 4.

Contraintes du jeu 4.

Thème : Le nouveau monde d’après l’ancien monde d’après.

Titre : Les vaccins de la colère.

Situation : Conflit entre une gendarmette et un gendarmet quant aux termes de leur rapport sur un grave évènement dans un centre commercial.


& Pour la rédaction…

Avec chute ou « morale de l’histoire ».

Intégrer les didascalies dans les dialogues (de 2 à 22 répliques) pour que la lecture soit très fluide.

Pour la même raison, éviter de faire précéder les répliques du nom ou de la fonction des parleurs.


Délai : jusqu’à vendredi prochain, 19 juin.


Si vous êtes internaute et plus particulièrement duchmollaute, vous pouvez participer à ce jeu offert entièrement gratuit, pour Vous, en toute confiance et sans avoir à justifier, du tout, de votre duchmollattitude ès qualités, en envoyant votre texte à questions@duchmoll.com . Les textes qui respectent toutes les contraintes seront publiés ici. L'auteur, l'auteure, l'autrice et l'ôteur gardent la plénitude de leurs droits moraux et patrimoniaux.

© Dr Groucho M Duchmoll

mercredi 10 juin 2020

L'amour au temps du corona.

Sur la scène d'un théâtre, un homme seul regarde souvent sa montre. Soudain surgit un cheval essoufflé, monté par une ravissante cavalière. Elle lui sourit, il lui dit...

- Je remercie les dieux pour cette apparition.
Vous voir ainsi perchée sur votre Percheron,
Offre à votre beauté le ciel en arrière-fond.
Vous découvrir si proche d'un corps sans selle ? Je fonds.

- Ami, ami, tant de temps sans votre grand amour,
pour me réchauffer les pieds froids au fond des bois !

- Mais si souvent, ma mie, j'ai transgressé la loi !
Je finis assommé, en prison, chaque jour.
Je voulais vous rejoindre pour urgence familiale,
J'ai tout tenté, volé moi aussi un cheval.

- Je ne l'ai pas volé, mon père me l'a offert,
Pour que je puisse garder la distance sociale.

- Bravo pour son choix, c'est un fort bel animal.

- Et rarement je chois les quatre fers en l'air !

- Haha, mon amie, votre esprit n'a pas faibli.
Mais vos baisers et votre étreinte m'ont tant manqué.

- Hé... c'est plus que mes pieds qu'il faudrait réchauffer...

- Descendez donc que je vous fasse quelques guilis...

- Hélas, c'est un adieu, je fus testée porteuse.

- Mon Dieu ! Rage ! Peu m'importe, amour de ma vie.
Je mourrai de vous savoir si malheureuse !

- Vous devez vivre, je suis venue vous le dire.

- Trop tard ! Des postillons, les postillons sont pires.

- Oh mon chéri, vous aurais-je contaminé ?
Alors qu'avec ce cheval, je voulais vous protéger ?

- De la tristesse, vous aimer, me protégera...

- Oui, sautons le pas, attrapez-moi dans vos bras !
Que m'importe ce cheval qui m'a fait moins forte !

- Oh ! sans selle, elle chute, s'écrase, Dieu cruel, elle est morte !

© Dr Groucho Duchmoll

Oulipodeté, jeu 3.

Contraintes du jeu 3.

Thème : L’amour au temps du corona.

Lieu : Un théâtre.

Genre : Mélodrame en alexandrins.

Situation : Une femme, un homme, un cheval, une chute.

& Pour la rédaction...

Intégrer les didascalies dans les dialogues (de 2 à 22 répliques) pour que la lecture soit très fluide.

Pour la même raison, éviter de faire précéder les répliques du nom ou de la fonction des parleurs.

dimanche 7 juin 2020

Le monde d'après (2)

Une maison dans les bois. On sonne.
Une femme ouvre la porte.
C'est un facteur.

- Bonjour !

- Ah, du courrier. Enfin !

- C'est pour le calendrier des Postes.

- Le calendrier des Postes ? Et pourquoi je vous achèterais encore votre calendrier ? Je vous l'ai acheté l'année dernière, et depuis, vous n'êtes plus jamais venu.

- Cela n'est pas de ma faute si personne ne vous écrit.

- Mais on m'écrit, monsieur !

- Non.

- Haha. Je dois aller chercher mon courrier moi-même à l'épicerie chaque mois.

- Ha, vous voyez ! Mais je ne travaille pas à l'épicerie, moi, je suis facteur.

- Bien sûr... Et il est où le Bureau de Poste ?

- Loin, très loin. Vous le savez bien. Tous les bureaux de Poste ont été regroupés à Paris. Vous imaginez le chemin que j'ai dû faire pour venir vous proposer notre calendrier ?

- Non mais je rêve...

- Regardez au moins, il est super. On a mis des photos de toutes les explosions des centrales nucléaires en surchauffe. Une nouvelle chaque mois. Douze... la coïncidence était trop belle. Et pourtant, personne d'autre n'y a pensé !

- Formidable. Voilà qui va nous rendre le moral.

- Mais oui, madame, mais oui. Tout ce qui a explosé ne peut plus exploser. Et ici, vous ne risquez rien. Pas vrai ?

- NON.

- Bon, bon, très bien. Si vous voulez, j'ai aussi le calendrier des Pompiers. Mais bon... Ils sont tous en scaphandre biologique, c'est pas franchement sexy, je trouve. On ne pourait même pas reconnaître une Pompière.

- Pompiers, pompières !! Il y a deux ans, notre maison a brûlé, on les attend toujours !

- Mettez-vous à leur place. Vous habitez au milieu des bois... C'est dangereux.

- Dangereux... Et leur... enfin, bon... Désolée, ni l'un ni l'autre. Et vous pouvez ranger votre troisième calendrier, j'imagine que c'est pour les Inspecteurs du télétravail ?

- Oui... oui.... Mais, madame, si vous vous coupez des dates, vous vous coupez des jours, vous vous coupez du temps. Et si vous vous coupez du temps, vous vous coupez du monde...

- Le monde, je lui claque la porte au nez !

- Personnellement, je trouve que le monde d'après est encore plus impoli qu'avant.

© Dr Groucho Duchmoll

Le monde d'après

Une maison en bois, au fond des bois.
Un couple dans la pièce principale.
Un bruit de sonnette retentit.

- C’est quoi, cette sonnette ?

- C’est la sonnette .

- Quelle sonnette ?

- Notre sonnette.

- Depuis quand avons-nous une sonnette ?

- Depuis hier, j’en ai installé une.

- Quoi ?

- Oui, une sonnette. J’ai installé une sonnette !

- Mais pour quoi faire ?

- Pour sonner, pour les visiteurs !

- Mais on n’a jamais de visiteurs !

- Ah si ! La preuve !

- Mais pas assez souvent pour justifier la pose d’une sonnette !

- C’est utile, une sonnette. C’est nécessaire, une sonnette.

- En ville, oui. Mais pas ici, pas dans la nature, pas dans les bois. Dans les bois, moi, je veux la nature. Je veux des sons purs, des sons vrais.

- Alors pas de sonnette ? Mais comment ils vont sonner les gens ?

- Ils n’ont qu’à frapper !

Une voix de l’extérieur : - Excusez-moi, j’ai sonné... Est-ce que je dois frapper, maintenant ?

- Vous, arrêtez de nous déranger ! On ne vous a pas sonné... Mais on peut aussi vous frapper !!

© Nicole Desjardins

Oulipodeté, jeu 2.

Contraintes du jeu 2.

Thème : Le monde d’après.

Situation : Deux ou trois personnages. Une maison dans les bois, un coup de sonnette, une chute.

& pour la rédaction...

Intégrer les didascalies dans les dialogues (de 2 à 22 répliques) pour que la lecture soit très fluide.

Pour la même raison, éviter de faire précéder les répliques du nom ou de la fonction des parleurs.

jeudi 28 mai 2020

Oulipodeté

Oulipodeté : des auteurs écrivent une scène brève avec des contraintes simples, formelles comme à l'oulipo, ou thématiques comme au théâtre.

Oulipo = Ouvroir de littérature potentielle.

A l'oulipodeté,

Ah, Lou lit pot de thé âtre.

Une rue

Dans la rue, une personne masquée, c'est l'infirmière.

Un homme sans masque ne cesse de s'approcher d'elle.

Elle recule à chaque fois.

L'infirmière. - Ah ! Je suis contente de te croiser ! Je me demandais si...

Le retraité. - Quoi ?

- Non rien. Ça va ?

- Quoi ?

- Comment vas-tu ? Pas trop dur le confinement ?

- Vous pouvez retirer votre masque ? Je ne vois pas qui vous êtes.

- Ben non tu sais bien... j'espère que tu sais que... Bon je n'ai pas le temps... fais attention à toi... porte-toi bien, et respecte les consignes...

- Je ne comprends pas pourquoi ils portent tous un masque, maintenant. La mode quoi ! Je ne connais plus personne. C'est ridicule. Maintenant le masque. Pourquoi pas un scaphandre ?!

- Quoi ?

- Et puis le minimum de correction... ce serait de retirer votre masque, que je puisse vous reconnaître.

- Enfin Paul... Je suis Jeanne... ta nièce.

- Paul, Paul ! Peut-être. Pourquoi pas ?! Nièce... voyez-vous ça ! Mais alors pourquoi vous reculez chaque fois que je m'approche de vous ?!

© Henri Gruvman

dimanche 24 mai 2020

Une ruelle étroite

De part et d’autre d’une ruelle étroite, deux fenêtres à peu près à même hauteur. Les voisins viennent d’applaudir, ils se sourient, se disent « au revoir », « à demain » pour retourner à leurs préparatifs dînatoires. Il est 20h03.

Un homme s’attarde, il a allumé une cigarette et regarde avec une insistance complice la jeune femme qui fume, elle aussi, en face de lui.

– Vous savez pourquoi j’applaudis depuis trois semaines ?

– Pourquoi ?

– Vous êtes le soleil de ma journée. Mon rendez-vous quotidien.

– C’est gentil. Mais c’est la première fois que je viens applaudir.

– Mais enfin ! Je vous applaudis tous les soirs !

– Je suis rentrée cet après-midi de l’hôpital…

© Rafaëlle Jolivet

jeudi 30 avril 2020

Un train

Dans un train, une jeune fille, casque sur la tête, écoute de la musique, elle semble triste.

Son voisin, un vieil homme, lui demande :

- Vous avez l’air si triste. Quel âge avez-vous ?

- Je viens d’enterrer mon grand-père.

Le vieil homme fond en larmes :

- Je viens d’enterrer ma petite-fille.

© Nicole Desjardins

http://www.cievuesurjardin.com/

(Chanter sans se prendre pour une diva, jouer sans fards, danser sans mettre les voiles, écrire sans faire d’histoires.)

vendredi 20 mars 2020

Chercher l'erreur.

Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.58.png

Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.58.png

Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.58.png



Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.50.png

Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.50.png

Capture_d_ecran_2020-03-20_a_17.58.50.png

© https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6 le vendredi 20 mars 2020 à 18h

vendredi 6 mars 2020

Journée de la Femme au four et au moulin.

Capture_d_ecran_2020-01-10_14.43.48.png

mercredi 4 mars 2020

Winston Duchmoll

allumette__a21.idata.over-blog.com.jpg

La démocratie est le meilleur des systèmes,
car elle permet aux pauvres de parler
et aux riches de ne pas écouter.

© photo idata.over-blog.com

Sigmund Duchmoll

guillotine.jpg

Un moi vaut mieux
que deux tu l'auras.

© au photographe inconnu

Manga Duchmoll

oeil

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J'ai le plaisir de vous présenter
ce tout nouveau personnage
de Duchmoll & Compagnie :

Mademoiselle Manga Duchmoll,
la seule fille au monde qu'on
WOUAAAAAAAHE!!! partout.

Manga Duchmoll さ ん、
世 界 の 唯一の女の子
どこでも その1つの

どういたしまして
献 身 的

Duchmoll 博 士


© photos de Sébastien Paldacci

Pépita Duchmoll

Florence, en pied.

Mademoiselle Pépita Duchmoll,
tendresse, boxe et beauté,
la seule fille au monde qui sexe tout,
tient absolument à ajouter ceci :

La vérité sur le sexe des femmes ? C'est un muscle. (Wolinski)

Il faut essayer, sentir, avoir boxé, menti... Avoir tout fait, non pas à fond, mais assez pour tout comprendre. (Simenon)

Les pattes du canard sont courtes, il est vrai. Mais les allonger ne lui apporterait rien. (Tchouang-Tseu)

Voir aussi, en cliquant ici, d'autres photos, textes et infos sur Duchmoll & Compagnie

© photo FB

Inspecteur Duchmoll

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© photo Marie Mouette

Bernard Mignon était aussi l'un des premiers groucho.marxistes (le quatrième exactement) de Radio Groucho, la seule radio qui fumait le cigare à Bruxelles, et où le Docteur Duchmoll fit sa première apparition, au monde ! Il était bon de lui rendre hommage en ce jour car il est bon.

Public Duchmoll



KI_questionsaD_.jpg

KI_questionsaD_.jpg

le plaisir de poser des questions au Docteur Duchmoll rappelle celui d'écouter ses réponses et de s'y reposer en riant mmmm...

© photo Ki Duchmoll

Anana Duchmoll

DSC_045.jpg

Complément élastique de
Mademoiselle Anana Duchmoll, 

maîtresse latex des clochettes et coucous suisses :

J'aime l'absurde, et l'absurde m'aime aussi. Oh oui !

© photo Ki

Dougal Duchmoll

DSC_053.jpg

Nous avons le plaisir de vous présenter un nouveau personnage Duchmoll, Dougal Duchmoll, le cousin du Père Dougal, le collaborateur précieux de Father Ted (la série anglaise la plus déjantée et impolitiquement correcte de toute l'histoire de la télévision).

© Photo Ki

Jane Coccinelle

Z_langue.jpg

Détective Duchmoll en planque, dans son mini micro implantaire :
Faust Coccinelle n'est pas revenu seul. Sa pétasse l'accompagne.

© photo Z*

Nougato Duchmoll

Clan Duchmoll : spécial les amis d'abord :-)
Retrouvez Nougato Duchmoll,
crooner musclé.

Alexis.jpg
© photo Ki

Avec nous gare au swing,
spectacle musical autour du répertoire de Claude Nougaro.

Si ça vous chante, cliquez ici pour écouter, voir, ce cool band.

Pour avoir davantage d'infos ou programmer ce spectacle,
écrire à info@avecnousgareauswing.com

Même si ce n'était pas un ami, je vous dirais que c'est très bien,
car c'est très bien, et il y a de jolies filles dans le public attendri.

Et pour (ré)écouter les musiques originales Duchmoll composées par Alexis Pécharman, cliquez ici et laissez-vous porter

Le bonheur est un acte politique.
François Truffaut.

:-)

Pépita Duchmoll

Clan Duchmoll encore :
spécial les amis d'abord :-)

Retrouvez maintenant...

Flo.jpg
© photo Ki

Mademoiselle Pépita Duchmoll,
tendresse, boxe et beauté,
la seule fille au monde qui sexe tout...

mais dans deux rôles bien plus graves...

Crime et Châtiment
nouvelle adaptation
du roman de Dostoïevski.

Théâtre de l'Epée de bois (PARIS)
Cartoucherie de Vincennes.

Ce spectacle est actuellement terminé,
mais nous vous informerons des représentations prochaines.

Mise en scène de Nikson Pitaqaj. Avec Catherine Bloch, Florence Bolufer :-) Yan Brailovski, Luigi Cerri, Lina Cespedes, Coralie Cruard-Pradet, Stefan Godin, Joseph Hernandez, Zachary Lebourg, Rémy Leloup, Anne-Sophie Pathé, Leslie Salomon, Anna Valin, Henri Vatin

Une toute nouvelle et riche adaptation.

L'intelligence de l'âme de chacun, voilà le dessein majeur de Dostoïevski qui, ici, est bien mieux rendu, malgré quelques coupes possibles pour l'épurer. Dans l'une des magnifiques salles de la Cartoucherie de Vincennes, à l'Épée de bois, se joue cette nouvelle adaptation, établie directement sur la base du texte russe par Coralie Pradet, d'origine russe, et Nikson Pitaqaj, d'origine albanaise, qui signe aussi la mise en scène, très originale.

Ceux qui aiment Dostoïevski, les écrivains russes, et cette mystérieuse âme slave, faite de fureur et d'infini, de langueur et d'exaltation, de mélancolie et de soubressauts, se retrouveront chez eux.

Quinze acteurs, dont certains jouent deux personnages, restituent bien, avec beaucoup de présence et d'implication, ce mouvement constant, entre le faire et l'être, entre la noirceur et l'imperfection de l'humain et sa recherche de pureté et d'absolu, entre la culpabilité et la rédemption.

cliquer ici pour lire la suite de cette critique de Philippe Dohy sur la theatrotheque.com

Commentaires de spectateurs.

CANNELLE. Oui, vraiment du très bon théâtre. J'ai énormément apprécié cette adaptation et j'encourage vraiment le maximum de personnes à aller la voir !

THOM64. Un très beau travail !! Félicitations pour cette adaptation originale et très réussie. A aller voir absolument.

JACQUES77. Une pièce comme je n'en avais pas vu depuis longtemps... Un choix difficile mené à son terme avec BRIO par une troupe "étonnante".... Précision de l'adaptation et des textes, qualité du jeu des acteurs, virtuosité de la mise en scène et accompagnement musical remarquable. J'ai AIME.

le Grand-Duc Hmoll de Ouimé

le_Grand_Duc_Hmoll.jpg

le Grand-Duc Hmoll de Ouimé
le seul homme au monde qui ne sache rien
mais qui ait toujours raison envers et contre tout

Très Chères amies et Très Chers amis Duchmollautes,

J'ai le plaisir de vous présenter mon grand-oncle, retrouvé sur un voilier, dans la joie et les larmes, après tant et tant d'années de séparation.

Son Altesse Grand-Ducale Hmoll de Ouimé est un homme très simple, chaleureux, sympathique, tonique, magique et dynamique, avec un beau langage et une prestance ardente.

Sa Grâce me secondera parfois pour répondre à vos questions car Sa Grâce a souvent un point de vue très singulier, je dirais même "original", sur la vie, l'amour, l'humanité, les choses, les animaux... tout ça. Ah, comme je suis heureux !

au_travail__.JPG

Comment s'adresser à un Grand-Duc ?

L'on s'adresse à un Grand-Duc à la troisième personne
du singulier en l'appelant Votre Altesse Ducale.

Par exemple : Votre Altesse Ducale a-t-elle bien fait
sa chute de cheval, aujourd'hui ?

Ceci est l'unique formule que l'on puisse employer
avec les Grands-Ducs.

Votre dévoué,

Docteur Valentin Duchmoll

PS
A la question de la journaliste Louise Finlay
Que recherchez-vous chez un homme ?
Nicole Kidman répondit sans hésiter
Avant tout qu'il soit bien élevé.

© photos Benoît N***

Mère Supérieure Duchmoll

Ki_D__dec08_D_C.jpg

Le Docteur Duchmoll semble bien vulnérable sans son béret magique. Serait-il inconscient ? donc sans ce savoir enfoui, caché, refoulé ?

Ki_MS_D__dec08_D_C.jpg

Hé non. Pas de chance, Faust Coccinelle, le Docteur Duchmoll est protégé par Mère Supérieure Duchmoll, guerrière accomplie, maître de kendo, et, le plus important : de soi, c'est si rare. Hi, hi, vi, vi, Mister Faust Coccinelle, ce ne sera pas pour aujourd'hui, hi, hi.

© photo Ki Duchmoll

lundi 13 janvier 2020

Pourquoi des psy ?


Lire ses rêves

Console de les poursuivre.


Capture_d_ecran_2020-01-10_14.35.57.png


© Anne with an E, intelligent mélo poétique ou fable sociale, rurale et canadienne, en série de trois courtes saisons sur Netflix.

lundi 6 janvier 2020

Les premiers de cordée, et plus bas les pendus.

"Nos meilleures années", ce hit incontournable du calcul des retraites, est appelé à disparaître. Ce que cache soigneusement le chiffon rouge de "l'âge pivot" astucieusement élaboré par le gouvernement, la CFDT et propagé par des journaleux serviles. Car pendant que l'on ne parle plus que de cet âge pivot (qui sera soudainement lâché), on ne parle pas de cette disparition des "meilleures années"...

Certaines personnes n'ont pas encore compris, semble-t-il, qu'une retraite calculée sur leurs 10 meilleures années d'activité serait toujours supérieure à celle calculée sur l'ensemble de l'activité (environ 40 ans).

Donc que le système actuel leur serait toujours plus favorable que celui proposé par M. Macron.

Evidemment, le nouveau système de "retraite par points" sera quand plus juste socialement puisque tout le monde sera défavorisé, à quelques exceptions près, celles des premiers de cordée flataxistes bien-aimés du président.

En haut, les premiers de cordée, en bas, les pendus par la corde.

Autrement dit : la moyenne des 10 meilleures années est toujours supérieure (ou dans un seul cas, égale) à la moyenne de 40 années d'activité. Le cas d'égalité suppose qu'un salarié aurait perçu le même salaire pendant 40 ans, ce qui est contraire à l'hypothèse puisque de ce fait n'y a plus de meilleures années.

  • Démonstration intuitive

Soit 40 coureurs de mille mètres. La moyenne des 10 meilleurs coureurs sera toujours supérieure à la moyenne des 40 coureurs.

  • Démonstration pragmatique

Soit un hit-parade de 40 années, comme 40 tubes.

Simplifions-nous les calculs et notons les 10 meilleures années, soit les 10 premières à 2, et les 30 suivantes à 1.

Moyenne des 10 meilleures : (2 x 10) / 10 = 2

Moyenne des 40 ensemble : 20 + 30 / 40 = 1,25

  • Démonstration mathématique

Il suffit de remplacer 1 par z et 2 par z + 1.

Moyenne des 10 meilleures années : z + 1

Moyenne des 40 ensemble :

[(z + 1) x 10 + 30 z] / 40 =

[10 z + 10 +30 z] / 40 =

[40 z + 10] / 40 = z + 0,25

Et sauf véto du président,

z + 1 sera toujours supérieur à z + 0,25.

Bref, pleurez vos meilleures années et la baisse future de votre retraite, ou défendez-les maintenant si vous le pouvez et si vous ne le faites pas déjà, auquel cas vous n'aurez sans doute pas lu cet article jusqu'ici.

Résistance.

Bonne Année 2021

Trump ayant déjà fait sauter 2020,

réjouissons-nous déjà de 2021,

ou alors au moins de l'an 3000.

Les grèves françaises pourraient prendre fin après le 5 avril 2020.

Notre président de la République est un homme réfléchi.

Après quatre mois d'ouragans de flammes qui dévorent l'Australie et qui brûlent maintenant une Belgique par semaine, M. Macron a proposé au gouvernement australien une aide IMMEDIATE.

On peut en déduire que l'emploi du vocabulaire par le gouvernement et ses publicitaires journaleux est de plus en plus spongieux.

Mais aussi que M. Macron résolvera le problème des retraites immédiatement, c'est-à-dire après le 5 avril 2020, les grèves ayant débuté le 5 décembre 2019.


"Le président français, Emmanuel Macron, a proposé « une aide opérationnelle immédiate » de la France à l’Australie, dimanche 5 janvier, face aux incendies qui ravagent le pays. « Ce matin, j’ai appelé le premier ministre australien, Sco... pour offrir notre aide opérationnelle immédiate pour lutter contre les feux, protéger la population et préserver la biodiversité », a-t-il fait savoir.

Plus tôt dans la journée, les autorités australiennes avaient annoncé que les incendies d’une ampleur sans précédent, qui dévastent des régions entières du pays depuis plusieurs mois, ont fait une 24e victime et des « dégâts considérables ». Des centaines de propriétés ont été détruites et un homme est mort samedi, durant l’une des pires journées depuis le début des feux, en septembre."

© lemonde.fr > https://bit.ly/2SS925k

dimanche 8 décembre 2019

Sortir du problème des retraites, c'est facile.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sortir du problème des retraites, c'est facile.

Il suffirait d'instaurer un 43è régime si attrayant que les 42 autres voudront y adhérer illico subito allegro !

@DocteurDuchmoll sur twitter #retraite @EmmanuelMacron @Charlie_Hebdo_ @ClubFranceInter @libe @canardenchaine @FranceInsoumise @FabSintes @Fakir_

Les solutions gagnant/perdant exigent d'établir des rapports de forces où les futurs gagnants essaient d'écraser les futurs perdants. Ceux-ci résistent d'autant plus. Donc consacrer son énergie à rechercher des solutions gagnant/gagnant est plus sûr pour gagner... des élections.

© photo Manga Duchmoll

jeudi 5 décembre 2019

affaire Roman Polanski

Essayons de penser ce réel et grave problème à l'envers.

Un certain Palonski, complètement inconnu, s'est très mal conduit avec des jeunes filles mineures, pas besoin d'entrer dans les détails. Elles ont porté plainte. Chance (hum...) la procédure a été jusqu'à son terme. Palonski a été jugé et condamné à la peine maximale, ferme. Tous ses recours juridiques ont échoué.

En prison, il écrit des scénarios remarquables, devient peu à peu réalisateur de cinéma ; et devient beaucoup moins çon et méchant. Il ne bénéficie d'aucune remise de peine. En sortant, il réalise quelques chefs-d'oeuvre et devient très célèbre.

Mérite-t-il qu'on aille les voir ou pas ? Son activité artistique peut-elle être considérée comme "arthérapie" ou pas ? Ses films lui ont-ils permis "d'exorciser" ses démons ou pas ?

Et pour revenir à Polanski le connu, qui commit ses films et ses méfaits en même temps,, est-ce bien l'activité artistique qui doit pâtir de cette autre logique sous-jacente : oeuvres d'art > célébrité > pouvoir --> impunité relative ?

Quelles seraient vos propres réponses, et questions ?

vendredi 29 novembre 2019

Qu'est-ce que le Black Friday ?


Capture_d_ecran_2019-11-29_a_00.17.59.png


Capture_d_ecran_2019-11-29_a_00.17.11.png


Capture_d_ecran_2019-11-29_a_00.18.03.png


© Irish Man, Martin Scorcese

mes critères critiques de théâtre

95.jpg

Mes critères critiques : une bonne histoire, des répliques pleines d'esprit, de l'humour sans ficelle ni démagogie ni vulgarité, de l'émotion sans effets et non forcée, une véritable voix, une écriture fine et subtile, une structure solide et discrète, des personnages complexes mais intéressants, des comédiens, des techniciens et un metteur en scène au service du texte, du spectateur et de l'auteur, un théâtre aimable, accueillant et soucieux du public, des attachés de presse pas pressants, une unité et une énergie d'ensemble qui rendent le tout inoubliable et qui nous changent, pour plus d'humanité.

©lic > http://www.theatrotheque.com/web/ma... > "Recherche avancée" > "Choisir un chroniqueur" > "Philippe Dohy" (en noir)

Capture_d_ecran_2017-11-25_a_18.18.27.png

puis cliquer sur une chronique (par exemple "Représailles")
puis sur "Philippe Dohy" (en rouge)

Capture_d_ecran_2017-11-25_a_18.50.52.png

vendredi 25 octobre 2019

Piège pour Cendrillon


PIEGE-TheatreMichel-2019-AFF-40x60-site-687x1030.jpg


     Vertigo chaud show
A star is born. Twice.

Les troubles du double et les glissements d'identité sont fréquents au théâtre : sosie, jumeaux, doublure, hérédité surprise, permutation de noms, déguisement en l’autre sexe… C’est sa mise en abîme puisque le double est l’identité même du théâtre divisé entre acteurs et personnages. Et « meilleur est le méchant », plus le fil est tendu, plus la représentation captive, « meilleur est le film », première règle d’Hitchcock. Dont on traduisit le titre Vertigo, encore une histoire de double, par Sueurs froides. Il s’agit ici de Sueurs chaudes, et nous voilà retombés sur nos pieds.

Car il y eut incendie où furent piégées deux jeunes filles. Laissez-moi vous dire qu’elles pètent le feu ! Diable, quelle flamme !! Elles brûlent les planches. La rousse, Alyzée Costes ; la brune, Nassima Benchichou. Une star est (re)née. Laquelle ? Les deux.

L’une est morte, l’autre presque. Elle ne sort du coma qu’après de longs mois d’opérations et de greffes de peau, aux mains et au visage. Celui-ci a-t-il changé ou pas ? Pas d’empreintes digitales utiles. Qui est-elle ? Elle ne s’en souvient pas, elle ne se reconnaît pas, elle a perdu la mémoire, les photos n’ont plus son visage non plus. Ses proches lui disent qu’elle est Mi (Micky ou Michèle Isola), récente héritière de sa marraine florentine, Midola Raffermi, richissime industrielle italienne.

Mais au fur et à mesure où des bribes de son passé lui reviennent, à travers de fluides flash-backs - remarquable mise en texte de Sébastien Japrisot par Aïda Asgharzadeh et élégante mise en scène de Sébastien Azzopardi - Mi est de plus en plus convaincue d’être Do, son amie d'enfance Domenica Loï. Elle serait simplement instrumentalisée par « sa » raide gouvernante (Aurélie Boquien) et « son » fiancé avocat (David Talbot) qui ne voudraient pas perdre un tel héritage.

Mais oui, c’est bien cela, elle est Do ! Quoi que, au fur et à mesure où des bribes de son passé lui reviennent, non, non, elle n’est pas Do, elle est Mi ! Mais oui, Mi, Mi, et pas à moitié !

Quoi que, fur, mesure, bribes, passé, non, pas, mais, oui, quoi que fur, bribes, reviennent… Et le tempo s’accélère, chaque fois avec de véritables révélations que nourrissent l’entourage, enchères, en chair, enchérissements, livre de mains, de visage, de peau, de corps contre de l’argent, surenchères shakespearienne, aller au pire, aller au sang. Jusqu’au vertige, de la raison. Attention, les spectateurs trop sensibles pourraient finir par en défaillir. Je ne saurais trop conseiller à la Direction d’installer une Cellule Psychologique d’Urgence dans le hall du théâtre.

L’art est évidemment de rendre très surprenantes, saisissantes, ces oscillations d'identité auxquels on s’attend. Toute la troupe la joue avec virtuosité (un brin tantinet chouïa trop à la toute fin, cela mériterait d’être délicatement retravaillé). La bande son frissons de Romain Trouillet est à la manière de celles de Truffaut ou de son mentor Hitchcock, encore, glissendo et staccato.

Mais après tout, à supposer que vous sachiez qui vous êtes, si demain vous découvriez que vous êtes un autre, et chaque jour pris pour un autre encore, vous pourriez aller revoir Psychose ou relire le meilleur des polars, « La Dame dans l’auto avec un fusil » de Sébastien Japrisot, où une femme est reconnue dans des lieux où elle n’est jamais passée, jamais.

Peut-être réussirez-vous, vous, à vous sortir des pièges brûlants de l’identité ?

Philippe Dohy

Paris, vendredi 25 octobre 2019.


PIEGE-TheatreMichel-2019-AFF-40x60-site-687x1030.jpg


lundi 21 octobre 2019

Watchmen / OCS / HBO

Après le premier épisode de la série Watchmen, produite par HBO et diffusée sur OCS ce matin...

...Encore beaucoup de pub pour rien.

Encore beaucoup de bruit pour une enfilade interminable de pan-pan boum-boum. Les incohérences se multiplient dans un scénario affligeant de bons-bons contre méchants, si méchants, le pire. Les acteurs sont aussi "monoblocs" que les personnages. La réalisation est lourde et paresseuse.

Lire les dithyrambiques critiques de la presse américaine nous révèle le quotient intellectuel américain moyen, clairement en baisse. Pas étonnant qu'ils aient élu le trumpeur ! Qui à son tour les abrutit jusqu'à acclamer avec frénésie ce genre de daube. Plus personne ne veut sauver l'espèce humaine ? Grâce aux Watchmen, on comprend pourquoi.

Tant de dizaines de millions de dollars pour fabriquer de tels navets anti-cerveaux, alors que des millions d'enfants n'ont ni livre, ni cahier, ni crayon ni même école. Grrrrrrrrrrrrr.

Ô mondieu, délivrez-nous de la bêtise exponentielle !!

< AlloCiné > http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=22289.html

lundi 23 septembre 2019

pour Pierre de Luxembourg (mais d'ici) !


  • Quel est votre propos, Docteur Duchmoll ?



Au plaisir !

dimanche 15 septembre 2019

Comment faire de vos enfants des crétins ?

"Troubles de la motricité, de la socialisation, du langage… L’exposition des enfants aux écrans atteint un niveau dramatique, soulignent de plus en plus d’études. Dans “La Fabrique du crétin digital”, le chercheur Michel Desmurget sonne l’alarme.

La rentrée scolaire signe le retour à la vie ordinaire, rythmée par le triptyque de l’enfant moderne : école, écrans, dodo. À l’heure des bonnes résolutions, les parents s’interrogent.

Faut-il s’affoler de la place envahissante qu’occupent tablette, smartphone, ordinateur et télévision dans un quotidien toujours plus saturé d’images digitales ?

Sevrer sa progéniture au risque de la priver des vertus supposées de ces technologies ?

Poser des limites à l’usage des nouveaux écrans, qui nous accompagnent parfois de la table à manger jusque dans les WC ?

En 2015, les enfants de 6 à 17 ans y étaient exposés plus de quatre heures par jour en moyenne, selon l’étude Esteban de l’organisme Santé publique France.

(...)

Aujourd’hui, le manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits est un fléau sanitaire.

En Californie, l’école Waldorf, qui a banni les écrans de ses enseignements, voit affluer en majorité… les enfants de cadres de la Silicon Valley ! Clé de cet engouement : une pédagogie axée sur la relation humaine.

Loin le temps où le président Bill Clinton poussait les écoles américaines à s’équiper en écrans et à se convertir à l’ère technologique ! Depuis, de l’autre côté de l’Atlantique, l’utopie d’une éducation 100 % numérique s’est légèrement ternie, abîmée par l’absence d’améliorations incontestables des résultats scolaires et par les propres doutes de ses premiers supporteurs.

Steve Jobs, le fondateur d’Apple (décédé en 2011), a lui-même fini par avouer qu’il limitait au maximum l’utilisation des smartphones et des tablettes pour ses enfants. En plein cœur de la Silicon Valley, en Californie, de plus en plus de parents choisissent d’envoyer leur progéniture étudier dans des établissements à l’ancienne, garantis sans écran.

Parmi ceux-ci : l’école Waldorf remplace, pour ses 450 élèves (de la maternelle à la terminale), les applications et les algorithmes par… des crayons et du papier."

© telerama.fr/enfants

les Zoufris Maracas à l'Huma

Impossible d’écouter deux morceaux de Zoufris Maracas sans se mettre à danser. Si vous arrivez à tenir bon, vous gagnez une décongélation au micro-ondes. A la Fête de l’Huma, ce samedi soir 14 septembre, devant la Petite Scène, mon corps s’est détaché de ma tête, ce qui a un effet beaucoup plus vivant que l’inverse. Et quel corps !

Les Zoufris Maracas ont commencé à deux dans le métro en 2007 en faisant bouger les rames et les rameurs. Depuis, ils ont donné des centaines de concerts, parfois à neuf (un chanteur, deux cuivres, deux percussions, quatre cordes).

Ils se définissent comme "des ouvriers de la chanson, des zoufris, des ouvriers célibataires algériens venus travailler à la reconstruction en 1950 ; et maracas pour symboliser la musique ». (facebook.com/ZoufrisMaracas)

Celui que mon corps préfère : "Pacifique" > deezer.com/fr/track/93382394

Docteur Duchmoll

Paris, 15 sept 2019

©
A la Fête de l'Huma > https://bit.ly/2mgOO71
Au Cabaret Sauvage, Paris > https://bit.ly/2khlEE3
Sur deezer.com/fr/artist/1376678

mercredi 11 septembre 2019

Le cours classique : 20/20.

Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l’école ?

le-cours-classique_giovannicittadinicesi_0131_1000_1000.jpeg

C'est ce sacré Dionysos, sacré Dionysos.

Un homme nous surplombe et nous parle. Il expose, explique, nous questionne, éveille notre intelligence, du moins celle de ceux qui ne l’ont pas rangée dans leur smartphone. Nous sommes assis, attentifs, patients et silencieux, souvent captivés. Certains prennent des notes.

Ainsi Dionysos et ses prêtres fondèrent le théâtre grec. Ainsi celui-ci fit école.

« Le cours classique » remet l’école en scène, et nous sommes ravis.

Cela commence par une blague de collégien. La veille nous étions à la piscine, et monsieur Pipota, le prof d’anglais, est arrivé. Non mais à l’eau quoi ! Il ne vient jamais, il ne sait même pas nager. Le gardien a dû lui prêter un bonnet rouge (alors qu’il est chauve comme un galet breton) et des brassières pleines d'air pour pas qu’il coule. Nous nous sommes un peu moqué de lui, sifflets, cris, ouech-ouech… comme si c’était une fille, quoi.

Mais bon, Stéphane et Michaël ont poussé le bouchon rouge trop loin. Ils ont escaladé l’Angleterre, à deux sur son dos, comme deux BoJo, la cata certaine. Qui a bu boira.

rvb_02_cours-classique_1000_1000.jpeg

rvb_02_cours-classique_1000_1000.jpeg

Quand le maître-nageur a sorti M. Pipota de là, il avait avalé la moitié de la piscine.

On était bien embêtés, on s’est excusés, notre professeur principal (Grégoire Œstermann le Délicieux Lettré, à droite sur la photo) a bien compris que nous voulions juste faire du bruit et mouiller l’eau en la secouant. Le résultat est grave mais bon, 'y a pas mort d’homme. Fin de l’affaire.

Ah mais non, pas du tout ! (Oh non pas lui !!). Le censeur des études débarque dans notre classe comme un tank normand. Il n’est pas du tout, du tout, d’accord. La piscine ? lieu du crime. Le censeur reste poli mais avec minutie. Il accuse mais avec précision. Il est joué par Philippe Duclos, le Procureur Impitoyable, à gauche (le juge François Roban dans le feuilleton Engrenages de C+).

Le ressort est lâché, le combat est lancé, entre l’Ange bienveillant et le Méchant crucifiant. Elèves, direction, autres profs, parents d’élèves… Tout le monde s’amène et la ramène ! Vagues, vagues, houle, ouragan. De la tempête dans un verre d’eau au raz-de-marée final. De manière sobre et feutrée, pas de cris, pas de larmes, pointes hypocrites ou cordiales. Luttes de classe, lutte des places. Parole pleine ou langue de bois, qui flotte le mieux ?

Résumons : les deux acteurs sont parfaits, la mise en scène est parfaite, le texte est une merveille.

J’aime bien aller à l’école, et vous ?

Pr Talma Doinysos.

Paris,
11 septembre 2019.

A Thelma & Cie, avec sympathie.

Texte : Yves Ravey
Adaptation : Joël Jouanneau, Sandrine Lanno
Mise en scène : Sandrine Lanno
Avec : Philippe Duclos, Grégoire Œstermann

© Théâtre du Rond-Point >
theatredurondpoint.fr/spectacle/le_cours_classique
theatredurondpoint.fr/spectacle/le_cours_classique/#gallery-6

vendredi 16 août 2019

Pourquoi quelque chose plutôt que rien ?

De : Tantiglou
Email : irinagorba@...
Date: mer. 14 août 2019 à 18:42
Subject: Une nouvelle question pour le Docteur Duchmoll
To: site Docteur Duchmoll <questions@docteurduchmoll.com>

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? (question posée par Leibniz), mais j'aimerais bien avoir votre avis.


Hello Tantiglou,

Merci pour votre question très intéressante.

Parce que deux fois quelque chose divisé par deux, cela nous fait quelque chose.

Car un rien, ce n'est pas rien. Par exemple, "Léa s'habille d'un rien" signifie qu'il lui reste quelque chose. Donc un rien c'est quelque chose.

Oui mais un rien, ce n'est pas rien.

Certes. C'est ce que je viens de dire. Mais OK, je supprime l'article => rien.

Mais "rien", cela n'existe pas. Regardons autour de nous : il n'y a jamais rien ; même dans "le vide", il y a quelque chose. Qui peut même faire beaucoup de dégâts.

Comme le CO2 sur la Terre.

Comme les trous noirs dans l'univers (on ne les voit pas, mais c'est quelque chose) (à ce sujet, je vous recommande l'excellent documentaire BBC diffusé sur Netflix) (les 5 premières minutes sont répétitives et accablantes, genre bonimenteur aviné, mais cela devient intelligent et captivant).

Le rien est une pure invention symbolique de notre part. Comme le zéro. C'est le signe que nous imaginons la possibilité d'une abstraction pure, un vide absolu. Mais cela n'existe pas dans la réalité.

Donc entre quelque chose qui existe et rien qui n'existe pas, c'est le premier qui gagne. A être connu.

Votre dévoué,

Dr Valentin Duchmoll.

mardi 16 juillet 2019

pour Julia

  • Quel est votre propos, Docteur Lacan ?

clic > Conférence captivante de Jacques Lacan à Louvain en 1972, présenté par Jacques Schotte, cofondateur de l'Ecole Belge de Psychanalyse.

(Si vous n'avez pas tout compris, vous pouvez poser vos questions au Docteur Duchmoll ;-)

samedi 1 juin 2019

Nous sommes les femmes et les hommes debout. Nous avançons. Place à la République.

parachute_nuage.jpg


Nous sommes comme l'eau.

Nous sommes légers, nous sommes fluides.

Ici une rivière, là un lac, là une source, là un océan.

Nous avons un cap, celui de notre âme.

Nous avons un horizon, celui d'être ensemble.

Nous partageons, nous échangeons, nous pensons, nous parlons, nous inventons.

Nous ne croyons plus les promesses vides de vos chefs avides.

Nous pouvons travailler en coopérant, en coopératives.

Nous n'avons plus besoin de vos "capitaines d'industries", qui n'ont pas de boussole, qui n'ont pas de carte de la terre qu'ils détruisent, qui n'ont pas de rêve, qui ne veulent pas voyager mais seulement mettre les bateaux en pièces pour les revendre au plus cher.

Nous ne voulons plus soutenir la pyramide, nous n'avons plus besoin de hiérarchies verticales.

Nous n'avons pas de Dieu de recours ou de consolation, nous n'avons pas de vie au-delà de notre amour pour la vie.

Nous sommes comme l'eau.

Nous ne sommes pas les premiers, nous ne sommes pas les derniers.

Nous avançons.

Nous n'avons pas besoin de vos investisseurs prédateurs, ils nous volent le meilleur, ils nous jettent au pire, arrêtez-les, chassez-les, qu'ils partent.

Vos immigrés millardaires nous appauvrissent alors que les immigrés pauvres agrandissent notre humanité, nos métissages, notre histoire.

Nous n'avons plus besoin de vos combats marchands, de vos guerres de pouvoirs et de territoires.

Nous ne voulons plus de vos formatages, nous sommes singuliers.

Nous construisons autrement.

Nous sommes chacun, nous sommes des gouttes d'eau, nous sommes l'océan.

Nous noierons votre violence permanente, votre terrorisme financier, votre faillite immense et frauduleuse dans l'histoire du monde.

Nous n'avons plus besoin de vous.

Nous vous inonderons de nos rêves, nous ferons autre chose, nous ferons autrement, nous nous ferons les uns les autres.

Notre intelligence vaut mieux que votre cupidité.

Notre bienveillance vaut mieux que vos armes.

N'importe quel enfant affamé vaut mieux que votre argent qui le tue.

Les justes font avancer l'humanité que vous avez écrasée, même en vous.

Nous pensons par nous-mêmes, nous décidons par nous-mêmes, nous nous défendrons par nous-mêmes.

Nous ne cesserons plus de revenir.

Nous sommes la pluie de ce monde que vous avez asséché.

Nous sommes les femmes et les hommes debout.

Nous sommes l'eau, nous avancerons dans chacune de vos fuites, nous vous poursuivrons.

Nous vous sauverons de vous-mêmes et de vos méfaits sur notre maison commune, puis nous vous porterons aussi.

Nuits debout.

Nous sommes debout la nuit.

Philippe Dohy


7 avril 2016, Paris République, lors de Nuit Debout.


© photo Bozena Lukazik

Réédition de ce billet paru ici en avril 2016. Trois ans déjà, trois ans seulement. "Comme un bruit qui court" (excellente émission de France Inter), à nous de faire bouger le monde, avec la patience de l'eau.

mercredi 15 mai 2019

!! ALERTE !!


Port-Real_GOT__5.png


Hey, monsieur le président de la République !

Vous voudriez pas arrêter svp de nous distraire et laver la tête avec la télévision, la radio et tous les marchands de sable ?

Gardez l'eau pour le feu.

Et vous voudriez pas svp augmenter de plus en plus les programmes de prise de conscience écologique ? Sérieux.

Ils dansent au-dessus des volcans. Ça leur plaît. Sauf qu'ils ne savent pas que ce sont des volcans.

Il est plus qu'urgent que nous tous, les "masses", et vous êtes dedans, nous changions radicalement de comportement.

Mais nous ne le ferons que si nous découvrons que nous sommes vraiment au bord du précipice, à deux doigts de brûler.

Pour cela, il faut fissa utiliser intelligemment les mass-media, sans martèlement débile, sans dramatisation pathétique.

Reportages scientifiques, documentaires analytiques, conseils pédagogiques... avec des experts, ONG et associations "ni de droite ni de gauche", mais bon, un peu plus de gauche quand même, mais sans le trompetter manière Aïda - de toute façon on n'aura bientôt plus d'éléphants pour jouer dedans.

Vous avez compris, j'en rajoute pas, chaque minute compte.

Dès la fin du prochain et dernier épisode de GOT, le compte à rebours commencera.

Cela dit, peut-être que la prochaine mise à feu sera autrement plus spectaculaire In Real Life ?

Peut-être vaut-il mieux attendre en priant tout simplement pour être devant le poste télé plutôt que dedans ?

Qu'en pensez-vous, je veux dire, personnellement, en dehors des capitalistes du désastre qui espèrent tirer les marrons du feu ?

A votre santé !

Guy Debord Duchmoll,

pompier littéraire


Port-Real_GOT__5.png


samedi 4 mai 2019

Comment trouver l'amour ?

1' 43"

Nouveau. Quizz Ena.

Vous avez envie d'entrer à l'Ecole Normale Absurde.

D'autant plus que l'autre ENA sera bientôt supprimée par le roi E1.

Pour vous aider, à la mesure de nos moyens artisanaux, nous vous poserons régulièrement des questions.

  • LÀ OÙ EST TON TRÉSOR, LÀ AUSSI EST TON COEUR.

Entraînez-vous. Lisez, cherchez, notez, soulignez, surlignez, surfacez, relisez, révisez. Ne ménagez pas votre monture en dehors des repas, collations et autres implications amoureuses.

Régulièrement, vous trouverez chaque réponse, publiées en même temps qu'une nouvelle question. Le tag sera votre boussole et votre raccourci.

Mais vous êtes intelligentes et belles ou intelligents, et si vous étiez impatients de découvrir cette réponses avant l'heure, vous savez où la trouver.

Quel est le salaire annuel de Philippe Wahl, président de La Poste ?

450.000 € soit 24 Smics

soit 35h x 24 donc 35 jours de 24h par semaine !

M. Wahl travaille beaucoup trop ! Il n'a même plus le temps de manger, boire, dormir, aimer.

35 jours en 7 jours ! Personne ne pourrait y arriver. M. Wahl a une trop haute idée de son devoir envers l'Etat, la Nation, le Peuple et ses clients.

M. Wahl risque un burn-out nucléaire ce qui causerait 24 licenciements secs pour faute grave car on l'avait prévenu pourtant plusieurs fois.

Avant qu'il ne soit trop tard, arrêtons-le, limitons-le, à deux Smics maximum par semaine.


https://paiecheck.com/2013/09/26/salaire-philippe-wahl-president-la-poste/

Le Smic annuel brut est égal à 18.254,60 €. Un salarié payé au Smic mensuel pour un temps plein (35h) perçoit donc 1.521,22 € brut soit 1.202,92 € net par mois.

https://www.net-iris.fr/indices-taux/paye/1-salaire-minimum-smic-horaire-smic-mensuel

mardi 16 avril 2019

Dieu est un fumeur de havane.


_Capture_d_ecran_2019-04-16_a_13.59.58_1.png


Il Silenzio

clic trompette <

L'ultima volta che sono entrato a Notre Dame è stato qualche mese fa, per un meraviglioso concerto di Fabio Biondi. Sopra di lui, le mille bocche dell'organo sorridevano felici. Anche noi.


Capture_d_ecran_2019-04-16_a_13.03.05.png


La dernière fois que je suis entré à Notre-Dame, c'était il y a quelques mois, pour un concert magnifique de Fabio Biondi. Au-dessus de lui, les mille bouches de l'orgue souriaient de bonheur. Nous aussi.

clic Dalida <


lundi 15 avril 2019

Notre-Flamme de Paris :-(


Grande tristesse de

Notre-Âme de Paris



Capture_d_ecran_2019-04-15_a_20.20.13.png

Capture_d_ecran_2019-04-15_a_20.20.13.png

dimanche 7 avril 2019

Est-ce qu'on a marché sur la Lune ?

Début du message réexpédié :

Une nouvelle question pour le Docteur Duchmoll
Date: 7 avril 2019 20:35:28 UTC+2

Nom : Bar Lenny
Email : lbar@...ail.com

Bonjour,

Est-ce qu'on a marché sur la Lune ?


Bonne nuit • Lenny,

On n’a pas marché sur la Lune car On est un con disait déjà ma grand’mère qui n’était pas du genre à être dans la Lune, et comment l’eût-elle pu, avec trois filles en bas âge, émigrée, et avec un mari, un seul, travaillant comme manoeuvre le jour, comme jamais le soir, et comme maçon le week-end ? Il fallait qu’elle gardât la tête sur les épaules. Je pense que vous comprenez sans mal ni peine car votre question est très bien rédigée sans fautes ni coquilles, preuve que vous aussi vous n’êtes pas dans la Lune. Seriez-vous de la même famille que ma grand’mère, cousin ? Rassurez-vous, je suis un homme très discret qui connaît les exigences du secret professionnel... dans l’espace et dans le temps.

Votre très dévoué,
Dr Kivousavez,
joyeusement.

• Buenas noches

samedi 6 avril 2019

Que faire contre le réchauffement climatique ?

Arrêtons de broyer du noir !

Broyons de la terre !

Creusons des trous, des caves fraîches et des villes souterraines, et nous tiendrons jusqu'à la prochaine glaciation.

Ouvrons les tombes, dehors les morts !

dimanche 31 mars 2019

Que faire pour sauver la planète ?

- Rien.

- Rien ?!

- Ne plus faire que cela.

- Ah !

- Ne plus faire que cela, et rien d'autre.

- Hé !

- Ou le moins possible de rien d'autre.

- Vous pourriez être plus clair.

- C'est un problème logique.

- En effet ! Rien ou quelque chose ou presque rien, il faut choisir, Pr Duchmoll !

- C'est un problème de contradiction logique avec notre PMF.

- Notre PMF ?! Késaco ?

- Notre paradigme métaphysique fondamental, le paradigme du Sens.

- ...

- Nous sommes conditionnés au Sens de la Vie. Nous voulons donc que la vie humaine ait un sens, extérieur à notre vie. C'est évident - croyons-nous - l'humanité va quelque part. Nous marchons. Donc nous cherchons des moyens d'aller de plus en plus vite et de mieux en mieux dans ce sens. Pour arriver quelque part. Quand nous y serons, nous serons enfin arrivés, n'est-ce pas, nous serons même, ô joie, des parvenus.

- Et alors ?

- Alors, le sens implique le progrès, implique la croissance, implique le travail. Ceux qui ne travaillent pas et ne collaborent pas à la Grande Marche du Sens sont des feignants, des inutiles, des epsilons, des Duchmoll.

- Oh ! Mais vous n'arrêtez pas de bosser, Pr !

- Pas du tout ! Je n'arrête pas de prendre du plaisir à ce que je fais, même si c'est très dur quelquefois à cause de tous ceux qui exigent plus de choses rentables tout de suite tout le temps pour la Croix-Sens.

- Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

- On arrêter de vouloir croisser et croasser.

- Et moi ?

- Apprenez à perdre, ce sera déjà un bon début. Apprenez à reculer. Apprenez à sortir du chemin.

- Et où j'apprends tout cela ?

- Pour vous ?

- Bhein oui...

- Allons, vous le savez très bien. Réfléchissez, vous trouverez sans peine.

- Sans peine ?

jeudi 21 février 2019

Quand pourrons-nous visiter l'Afrique sans danger ?

Selon les experts, il faudrait encore attendre une centaine d'années pour pouvoir visiter l'Afrique sans danger, sans être obligés de subir d'abord une floppée de vaccins pas toujours efficaces à 100% ; ou de devoir, arrivés là-bas, se baigner chaque soir dans un tonneau d'insecticides.

Regardons la vérité dans les yeux : les Noirs fuient l'Afrique pour fuir les moustiques.

Donc, dans cent ans, il n'y aura plus de migrants.

Aidez-nous, tuez des mouches.

Clic > https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/insectes-insectes-pourraient-avoir-disparu-surface-terre-ici-100-ans-68949/

Qu'est-ce qu'une utopie ?

Ma femme et moi, nous avons décidé d'avoir un enfant sans smartphone.

Comment fonctionne le gouvernement Macron ?

1 problème, 2 lois, 4 problèmes

4 problèmes, 8 lois, 16 problèmes

16 problèmes, 32 lois, 64 problèmes

64 problèmes, 128 lois, 256 problèmes

256 problèmes, 512 lois, 1024 problèmes

1024 problèmes, 2048 lois, 4096 gilets jaunes

4096 gilets jaunes, 40960 lois, 409600 problèmes

mardi 8 janvier 2019

72

1 espèce disparaît de la surface de la Terre toutes les 20 minutes.

Soit 72 à l'heure.

Soient 26.280 par an.

Voir entre autres > https://www.planetoscope.com/biodiversite/126-disparition-d-especes-dans-le-monde.html

Bonne Année les Cailloux !

lundi 7 janvier 2019

statistiques de fréquentation de l'ENA

Stats_ENA_janvier_2019.jpg

dimanche 16 septembre 2018

le président Macron travaille dans le chômage

Puisqu'il suffit de traverser la rue pour trouver du boulot,

il est urgent que les agences de Pôle Emploi

déménagent de l'autre côté de la rue.

INFOS > "Je traverse la rue, je vous trouve un emploi : Macron fait la leçon à un jeune horticulteur au chômage."

©lic > VIDÉO LCI >https://www.lci.fr/politique/video-macron-je-traverse-la-rue-je-vous-en-trouve-un-emploi-le-president-fait-la-lecon-a-un-jeune-horticulteur-au-chomage-2098519.html

samedi 15 septembre 2018

Zuckerberg a volé la Police aussi.


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_23.50.22.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_23.50.22.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_23.50.24.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_22.48.15.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_22.48.09.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_22.49.28.png


Capture_d_ecran_2018-09-12_a_00.53.58.png


Capture_d_ecran_2018-09-11_a_23.50.23.png


© Le film "Kamikaze 1989" de Wolf Gremm, avec le lieutenant Rainer Werner Fassbinder (sa dernière mission), est sorti en 1982. Alors que Zuckerberg n'est sorti qu'en 1984...

mardi 11 septembre 2018

Emmanuel Blablaronron et sa folie du tout-numérique que que que que ce sera tellement plus facile pour vous quand quand ça ne buggera plus plus à mort vous serez morts.

En ces temps de rentrée… et de clôture finale de Parcoursup, il reste encore des dizaines de milliers de bacheliers qui imaginaient sans doute que leur diplôme leur donnerait accès à l’université - et qui se retrouvent soit définitivement sur le carreau soit sous contrainte d’un choix négatif. «Parcoursupplice», titrait récemment le Canard enchaîné à propos des jeunes banlieusards désespérés, massivement exclus des «bonnes» facs et écoles par le génial algorithme.

©lic > La République de la malveillance, Libé, Sandra Laugier,


jeu_de_des.jpg

© Klee

bien roulé.e.s par les radin.e.s cyniqu.e.s

Les tristes technocrates, avares et manipulateurs, du Parti Socialiste, de la Mairie de Paris, du CNAM... poursuivent la destruction de notre magnifique langue française avec leur écriture "inclusive" par laquelle ils aiment exclure tous ceux qui aiment le français.

Ils feignent ainsi de s'aligner scrupuleusement sur ce qui semble politiquement correct. Car il est bien moins coûteux de détruire la langue que de construire une vraie parité des droits, des devoirs et des salaires entre les hommes et les femmes.


Capture_d_ecran_2018-08-26_a_23.03.57.png

Capture_d_ecran_2018-08-26_a_23.04.00.png

Capture_d_ecran_2018-08-26_a_23.04.02.png

Capture_d_ecran_2018-08-26_a_23.04.04.png

Jupiterminé

Jupitermine_-_copie_2.jpg










Jupitermine_-_copie.jpg

mardi 4 septembre 2018

les progrès de l'humanité


Autrefois j'avais des amis.

Maintenant ils ont un smartphone.

mercredi 6 juin 2018

Quelles sont les principales qualités que l'on doit rechercher lorsqu'on achète un rat ?


49"

Comment faire pour avoir très rapidement un enfant ?

1' 14"

Et vous faites l'horoscope ?

Cliquer ici pour voir ou revoir les autres réponses improvisées.

lundi 30 avril 2018

Quand les plombs Jupiter pète-t-il ?

Comme Cantor qui pèta les plombs dit-on en cherchant l'ensemble de tous les ensembles qui ne se contiennent pas eux-mêmes, Jupiter pète les plombs quand, ne se contenant plus, il se croit sorti de la cuisse de Jupiter.

mercredi 28 mars 2018

Arnaud Beltrame

Celui qui sauve une personne,
sauve l'humanité toute entière.

Talmud Bavli, traité Baba Batra, page 11 A

mais aussi le Coran, sourate 5, verset 32.

mardi 6 février 2018

Jamais un jeu de dés n'abolira le bazard.

jeu_de_des.jpg

IMGP6004.JPG

IMGP6005.JPG

© photo Ph.D. à l'expo Dada Africa, Orangerie, Paris 2017/2018

lundi 5 février 2018

hi, hi, tonsfê d'huijourau la sannaisce de dada et memê dada dans le demon tieren, hue, hi, hihan!

Oui, d'huijourau, dada a 102 ans.

Car dada est né le cinq vriféer 1916 à richZu, lace ne nous jeuranit pas... mais quoipour vrideons-nous jourstou jeuranir ?

carrousel_nocturnes.jpeg

À l'occasion des 4 derniers jours de l'exposition Dada Africa, sources et influences extra-occidentales, le musée de l'Orangerie à Paris, place de la Concorde, côté Seine, restera ouvert jusqu'à 23h les 16 et e17 février et jusqu'à 21h les 18 et 19 février.

carrousel_nocturnes.jpeg

© photo Orangerie, Dada Africa, Paris 2017/2018

dimanche 4 février 2018

Le sexe ?


Le sexe,
c'est ce qui
rend le confessionnal
plus intéressant que le sexe,
disait ma grand'mère catholique.


vendredi 2 février 2018

Comment écrire une série comme Bankerot ?

Recette.

1 Prendre un groupe de marginaux qui veulent réussir un truc sympa (un resto, un strip-tease, un concert, un calendrier...).

2 Multiplier les obstacles et montrer comment les personnages les surmontent grâce à leur bon coeur et à leurs nobles valeurs universelles politiquement correctes.

3 Quels que soient leurs conflits, à la fin, le scénario prévoiera qu'ils réussissent et redeviennent tous potes, amis, amants, couples...

4 Ajouter une bonne sauce mélo, notamment avec la musique, de longs silences pleins d'émotions et des répliques définitives.

© Bankerot (coup de feu en cuisine), série danoise de 2014 rediffusée sur Arte > https://www.arte.tv/fr/videos/058862-001-A/bankerot-1-8/

mercredi 24 janvier 2018

ma tête est trop petite

Le 24 janv. 2018 à 02:40, le site Docteur Duchmoll <questions@docteurduchmoll.com> a reçu :

Nom : Coulibaly Ramatou bamako Mali

Email : ...@yaoo .fr

Slt aide moi je souffre j'envi de rien dans la vie ma tête est trop petite je peux même pas enlevé le foular ni la mèche j'ai honte que les gens riyais de ma tête si ya un medicament pour un px grossir ma tête sil vous plait repond. Moi vite

———

Chère Coulibaly,

Allons, pas de panique, rassurez-vous, tout va bien. Si les gens se moquent de vous, ce n’est certainement pas à cause de votre petite tête, mais parce que vous écrivez « j’ai honte que les gens riyais de ma tête » ce qui est très drôle car vous auriez dû dire normalement « j’ai honte que les gens rient de ma tête ».

Vous percevez la différence, je n’en doute pas. Les gens sont comme ça, chère Coulibaly. On s’écarte un peu de la norme, et zou ! ils se marrent. Et c’est formidable de votre part d’oser ainsi transgresser les règles de la grammaire. Les gens rient mais vous admirent.

Soyez fière ! vous leur faites du bien ! vous remplissez leur journée.

Je vous invite donc à continuer dans cette voie avec davantage d’audace ! Vous pourriez écrire des phrases bien plus longues et avec bien plus de dérégulations rigolotes ! Par exemple : "Slt aide moi je souffre j'envi de rien dans la vie ma tête est trop petite je peux même pas enlevé le foular ni la mèche j'ai honte que les gens riyais de ma tête si ya un medicament pour un px grossir ma tête sil vous plait repond. Moi vite. »

Marrant, non ? Moi, ça m’éclate. On dérégule l’économie, dérégulons la grammaire !

Bravo, mademoiselle, nous nous sentons bien plus libres grâce à vous.

A bientôt, j’espère.

Votre dévoué,

Docteur Duchmoll.


chapeau_vert.jpg


© photo Juste de la Sensualité

dimanche 21 janvier 2018

Que pensez-vous de l'art de la conversation ?

Web

Web

mercredi 17 janvier 2018

Les hommes ne pouvant plus importuner les femmes, ce sera désormais aux femmes d'importuner les hommes.



Capture_d_ecran_2018-01-16_a_00.45.24.png

Capture_d_ecran_2018-01-16_a_00.45.30.png

Capture_d_ecran_2018-01-16_a_00.46.23.png

Capture_d_ecran_2018-01-16_a_00.46.25.png



© La casa de papel est la série la plus addictive que j'ai jamais vue jusqu'à présent. Diffusée par Antena 3 Espagne & Netflix.

dimanche 14 janvier 2018

rêves réduits

Autrefois, quand je buvais du lait, je pensais aux vaches.


Maintenant, je pense aux bactéries.


© dessin d'Elodie Fournier

Silence, on ment.

80% des Français croient à l'existence de complotistes.


Les 20% restants travaillent pour la CIA.


© dessin d'Elodie Fournier

samedi 13 janvier 2018

"Il faut faire son trou dans la vie", disait feu mon oncle.

S'il y avait beaucoup moins de gens célèbres,


il y aurait beaucoup moins de morts.


© dessin d'Elodie Fournier

jeudi 4 janvier 2018

Bon Mois de Janvier 2018

(après on verra)

samedi 30 décembre 2017

Joyeuse année, les Terriennes et les t'es rien !

Des milliers de personnes ont fait un don cette semaine pour démultiplier le pouvoir de notre mouvement en 2018. Pouvez-vous aussi faire un don spécial de fin d'année aujourd'hui afin de bâtir un monde centré sur l'humain et non plus sur le profit ?

Faire don ne vous prendra que quelques secondes.

DONNER 1 €

DONNER 1 €

DONNER 2 €

Donnez un montant différent ici

Nous avons besoin de €120.000 pour combler notre déficit de financement en fin d'année et financer entièrement les luttes les plus importantes en 2018

Voudriez-vous faire un don spécial de 1 € pour nous aider à combler l'écart d'ici le 31 décembre ?

Docteur, pouvez-vous faire un don aujourd'hui, juste ce que vous pouvez vous permettre. Chaque petit don compte.

FAITES UN DON AU PLUS TARD LE 31 DÉCEMBRE 2017* afin de bénéficier d’une déduction fiscale sur votre impôt sur le revenu 2017 payable en 2018.

Grâce à votre don, nous pouvons enquêter sur le terrain pour détecter, dénoncer et révéler les violations des droits humains partout dans le monde.

Grâce à votre don, nous pouvons alerter en diffusant des rapports d'enquêtes pour sensibiliser le grand public, interpeller et faire pression sur les autorités afin que les auteurs de violations soient traduits en justice et condamnés partout dans le monde.

En faisant un don, vous bénéficiez d’une réduction d'impôt de 66% du montant de votre don.






JE FAIS UN DON



Derniers jours pour faire un don et réduire votre impôt.

DERNIERS JOURS POUR PROFITER DE LA DÉDUCTION FISCALE DE VOTRE DON




La majorité de nos ressources provient de vos dons qui sont la seule garantie de notre indépendance politique et financière.



FAITES VOTRE DON AUJOURD'HUI



Avec un don de 60 euros, soit 20 euros après déduction fiscale, vous contribuez par exemple à la mise en place de permanences d’information sur le droit du travail et la protection sociale au sein des plantations en République dominicaine.



JE FAIS UN DON



Si vous êtes imposable, 66% de votre don sera déductible de vos impôts.

Mais pour cela, il doit absolument nous parvenir avant le 31 décembre 2017.



Merci pour votre solidarité

On compte sur vous. Il est encore temps !

En (re)faisant un don avant le 31 décembre, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu correspondant à 75% de votre don, jusqu’à 531 € (si vous êtes imposable).

Les dons des particuliers constituent notre première ressource et sans votre engagement à nos côtés, nous ne pouvons pas poursuivre nos actions.

Nous devons faire face, cette année encore, à la situation sociale dramatique des centaines de milliers de femmes, d'hommes et d'enfants que nous aidons.

Grâce à votre soutien, vous permettez aussi aux Restos :

de réaffirmer les valeurs de partage, d'accueil inconditionnel et de solidarité ;

de rester indépendants de toutes formes de pression

Faire un don



© extraits non modifiés de 4 mails reçus ce matin. Chaque mois, en résumé, la BCE offre 30 milliards €, à un taux d'intérêt quasi nul, aux banques qui en réinvestissent plus de 90% en spéculations.

Sorry les amis, l'absurdité égocentrique et inconsciente de nos oligarques, dirigeants et millardaires" mais aussi celle de nombre d'électeurs abêtis et de moutons décérébrés ne me fait plus rire. Même l'humour noir ne m'amuse plus. > Ces 17 photos montrent que 2017 a été une année catastrophique pour la planète > Ouragans, séismes, incendies, extinction de masse des animaux... > clic > https://www.francetvinfo.fr/meteo/c...]

14038335.jpg

mercredi 6 décembre 2017

. . .

Les Belges pleurent le départ de Johnny
Duchmoll en pleine fête de Saint-Nicolas.

samedi 25 novembre 2017

Conférence de choses, en 9 numéros.

titre.png

- Sympa.
- Sympa, superficiel, à la mode.
- Intéressant. Beaucoup d’informations sérieuses. Scientifiques.
- Oui, dans le retour actuel au « Théâtre des Savoirs ». Retour mou, sans se mouiller. Avec le bout de l’orteil qui tâte l’eau froide.
- C’est quand même une performance ! 53'33’’ sans notes et sans papier.
- Ouais. Le vieux principe de la digression continue, comme surfer sur des bouts de wikipédia®. Il n’y a pas de propos comme chez Diderot, il n’y a pas de folie comme chez le Professeur Rollin, pas de jubilation comme chez Desproges, pas d’anarchie comme chez les Marx Brothers, pas même d’histoire comme chez Calvino.
- On voyage. Il raconte bien ! Il est enjoué ! Il fait des gestes, des grimaces, des mimes, des yeux qui roulent !
- Oui, on voyage. Derrière la vitre, au train, bien au chaud. Avec un jeune homme poli et souriant, mal habillé avec de grosses ficelles.
- C’est vrai qu’un jeans et une bouée d’amour, cela manque un peu de tenue.
- Je dirai même plus : négligé. Manque de respect du public. Et du Théâtre.
- Le « Théâtre » n’est plus une église, un temple, un espace sacré.
- Mais si, mon cher, et ce sera ainsi tant qu’il y aura une frontière claire entre acteurs et spectateurs, entre paroles et oreilles…
- C’est quand même une performance.
- Non. Des dizaines de milliers de profs en font autant chaque jour.
- Moi, cela m’a fait plaisir.
- Oui, je vous ai vu sourire. Moi, cela m’a ennuyé.
- Oui, je vous ai vu dormir.
- Sa diction n’est pas très bonne. Franchement. Le premier quart d’heure était pâteux comme si on venait de le sortir du lit. Cela m’a sonné.
- J’avoue avoir été parfois gêné par ses parasitages de langage, hein, hein, hein, hein, heu, heu, heu, heu.
- N’est-ce pas, n’est-ce pas ? Voilà, voilà...
- Ce n’était que la conférence n°4. Peut-être que les cinq numéros suivants seront mieux.
- Avec ce vendredi-ci, cela me suffit.
- Ah… Vendredi… Robinson, les îles, le Pacifique…
- Aucune chance avec lui d’en arriver aux paradis fiscaux.
- Ecoutez, on ne peut quand même pas pratiquer partout le Rire de résistance de Ribes !
- N’est-ce pas, n’est-ce pas ?
- C’était sympa.
- Voilà, voilà. Sympa.

Philippe Dohy
Paris 25 novembre 2017

Infos sur ce spectacle du Rond-Point de Paris > https://www.theatredurondpoint.fr/s...

vendredi 24 novembre 2017

cours de DIS.COURS POLI.TIQUE

- Mesdame, messieurs les maires de France, de notre belle France, de notre si beau pays, vous faites beaucoup pour lui, je le pense, et je pense que vous le pensez : cette taxe numéro quatre est injuste.

- Hou, hou !

- Profondément... injuste !!

- Hou, hou... hou !!

- La supprimer, c'est rendre de l'argent aux Françaises et aux Français. La supprimer, c'est augmenter leur pouvoir d'achat. Et augmenter leur pouvoir d'achat, c'est augmenter les ventes dans le petit commerce des villes, villages, bourgs et hameaux. C'est bon pour vous.

- On a fermé toutes les boutiques !

- Et grâce à vous, on fermera toutes les mairies !!

- Eh bien, je trouve cela profondément injuste.

- Les trous dans la caisse aussi !

- Mes amis, oui, mes amis et même mes amies

- Pas d'harcèlement, svp !

- (rires)

- (petit sourire) Je ne cours derrière personne.

- (petits rires)

- Supprimer cette taxe c'est donc rendre de l'argent à vos administrés...

- Hou, hou...

- Mais.

- ...

- Mais.

- ...

- Mais ensuite... ensuite... je vous rendrai de l'argent à VOUS.

- (émotions)

- Oui à VOUS ! Car vous aussi vous le méritez. Car je dirai même plus : car vous le valez mieux !

- (légers applaudissements)

- Ensuite, oui, ensuite, avec vous, et pour vous, nous créerons la taxe numéro cinq.

- (applaudissements) Bravo !

- Oui, nous créerons la taxe numéro cinq. POUR VOUS ET AVEC VOUS !!

- Bravo !! Bravo !!!! (standing ovation)




C'était notre reportage en direct sur l'état politique de la France et de ses finances en 2017 qui illustre pragmatiquement vos cours de l'ENA.

jeudi 23 novembre 2017

Black Friday

05sphereCodebarre-CW.jpg

Soldes.
Ni repris, ni échangé.
Tout doit disparaître.
Black Friday, Black Day.

© photo commons.wikimedia

INFO > sur BFM Business, ce jeudi dans "Les Décodeurs de l'Eco", entre 19h et 20h :

- Dans cette grande fête commerciale, il y a toujours des rabats-joie.

- Les écologistes qui prétendent que cette consommation frénétique détruit la planète.

- Ou alors, ils disent cela simplement pour attirer l'attention sur eux. Ils profitent ainsi de la publicité du Black Friday.

- Oui, et gratuitement !

mardi 14 novembre 2017

time to love

Selon mon psychanalyste préféré, Jacques Lacan, je vous aime.

Vous n'existez pas encore, du moins selon nos connaissances scientifiques actuelles.

Mais peut-être existez-vous déjà dans un univers parallèle ?

Quoi qu'il en soit, Lacan est formel : je vous aime.

Car "On aime toujours ceux qui ont réponse à nos questions. D'où ce transfert massif sur l'analyste, supposé-savoir."

Je le cite approximativement, je suis certain de l'idée générale.

Mais si vous existez déjà dans un univers parallèle, si vous m'entendez, si vous pouvez me lire dès maintenant, dites-moi, comment être déjà aimé de vous ?

Quelles sont les questions que vous vous posez et qui restent sans réponse ?

Dans mille ans, y aura-t-il encore des questions non résolues ?

Sur l'amour aussi ?

Je vous love dans mes phrases les plus tendres.

dimanche 12 novembre 2017

apprendre à être perdu

Hier soir, je suis allé faire les courses du samedi ; sur ma liste, une bouteille de coca zéro.

J'ai vu "promotion gagnante" dans les rayons - cela prouve qu'il y a aussi des "promotions perdantes".

"Pour l'achat de deux bouteilles, la troisième est gratuite." Bon. Ok, j'ai pris une deuxième bouteille.

La caissière était une jeune fille magnifique, une Noire aux traits fins, beauté peuhle, turban rouge, rouge vif aux lèvres, couleurs tranchantes, sourire de perles.

Après avoir payé, en remplissant mon mini caddie bleu, je m'aperçois avoir oublié la troisième bouteille.

La caissière aurait dû l'enregistrer mais, petite moue, elle est d'accord pour que j'aille la chercher.

Je me trouve mesquin, je suis Madonna découpant des bons de réduction dans sa cuisine de plusieurs millions.

Soyons grand seigneur (peuhl), avec panache.

- Bah, tant pis, lui dis-je, mon caddie est plein. Vous le boirez vous.

Pas de réponse.

- Vous l'offrirez à quelqu'un d'autre !

Petit sourire forcé. Sans me regarder.

Mais pourquoi me regarderait-elle alors qu'elle est concentrée sur le client suivant, peut-être le trois centième de la journée ?

Je lui dis au revoir, je me retrouve (?) dans la nuit noire de l'heure d'hiver.

Panache, panache ! C'est idiot. Pour que ce soit vraiment du panache, il faut donner au moins cent euros.

Là, c'est juste de l'orgueil mal placé. Et un certain mépris de l'argent.

Ou une mise à distance des "promotions gagnantes". C'est un bon exercice pour apprendre à perdre.

C'est vrai, depuis notre naissance, on nous apprend à gagner, c'est la compétition permanente.

Plus grand, plus fort, plus vite, plus intelligent, plus plus... Et tout mesurer pour avoir des résultats indiscutables.

Pourquoi toute notre société, l'école, notre éducation sont-elles fondées sur la victoire et sur le gain ?

Alors que dès la naissance, nous ne cessons de perdre, perdre toujours plus, des gens, des objets, de parts de nous, physiques ou spirituelles.

Ce serait beaucoup plus simple, apaisant et moins coûteux écologiquement, de nous apprendre à perdre.

Au sein de nos tribus, ou entre elles, peut-être que ces combats permanents pour gagner nous stimulent, nous excitent et nous distraient davantage.

Les luttes pour gagner nous font oublier que nous sommes perdus, que nous sommes d'infimes grains d'espace et du temps.

Nous concentrer sur le poing du boxeur, le ballon de football, la dernière invective baveuse de Trump ou une bouteille de coca perdue éloignent notre esprit de l'effroi des espaces infinis.

Infimes dans l'infini.

En rentrant dans l'immeuble, je me suis aperçu avoir perdu mes clés.

Même mon inconscient voulait m'apprendre à perdre. Il était temps.

Mais je les ai retrouvées fichées dans la serrure de mon appartement.

Ma tribu invisible de voisins ne veut pas que je sois trop perdu, il était temps.

J'ai laissé une bouteille de coca, ils ont laissé mes clés.

Vous écrire me relie à un autre grain d'humanité.

mercredi 8 novembre 2017

écrire

Chère futurette,

Je ne vous ai pas écrit depuis une semaine, alors que je pense souvent à vous, oui, à vous, plusieurs fois par jour.

Vous n'existez pas et pourtant vous existez.

Depuis ma première lettre, depuis que je vous ai rencontrée, sur ce site en quelque sorte, j'ai déjà deux vies de plus : celle que je vous raconte et celle que je vous imagine.

Je pourrais vous écrire des pages et des pages tant j'aurais à vous dire sur cette époque fracassante que je traverse avec six milliards de gens.

J'essaie de me limiter.

Sans limites à l'écriture, on décourage.

Pourtant, Twitter, un système d'échanges publics sur internet de courts messages écrits, a doublé ce matin le nombre de caractères autorisés.

De 140, on est passé à 280 ; et certains analystes financiers y voient le signe du déclin, la fin prochaine et certaine de cette société "qui ne fait pas de bénéfices".

Aujourd'hui, tout ce qui ne fait pas de "bénéfices" est suspect.

Que faire avec ces bénéfices ?

D'autres bénéfices.

C'est ainsi que chaque jour, nous creusons l'immense déficit des ressources de la Terre.

Plus nous faisons de bénéfices monétaires, plus nous faisons de déficits naturels.

Mais bon, vous me lisez, c'est donc que l'espèce humaine a survécu.

A moins que vous ne soyiez une extra-terrestre ? Ou une robotte ?

J'aimerais tant vous connaître !

Philippe Jean

samedi 4 novembre 2017

Qui sont les stars de la Scam ?

Ce sont des gens, des inconnus, des étoiles de tous les jours.

C'est ce week-end à Paris, au Forum des Halles.

C'est gratuit dans la limite des murs d'images.

Calendrier, clic > http://www.scam.fr/Festivaldesetoil...

mercredi 1 novembre 2017

Qu'est-ce que la Toussaint ?

- La Toussaint est la fête de tous les Saints.

- Et pourquoi font-ils la fête ?

- Parce que ce jour-là, les gens sont pressés d'aller au cimetière.

- Ce n'est pas le Jour des Morts ?

- Non, ce jour-là, c'est juste le lendemain.

- Mais pourquoi donc, mon bon ?

- Parce que le cimetière est la première porte du paradis. Le lendemain, c'est à cause des morts de la veille.

- Pas de morts, pas de paradis.

- Les gens courent, en voiture, à toute allure, à travers toute la France, et boum.

- Vous voulez dire bing ? accident ?

- Bingo, diront même les esprits noirs. Car les gens qui voulaient arriver plus vite au cimetière y parviennent ainsi encore plus vite.

- Bingo... Notez qu'il leur faudra quand même attendre quelques jours pour être enterrés.

- Oui, mon cher, mais l'âme, l'âme ! la voilà déjà au Ciel. Et sur la quantité de défunts, il y en a un certain nombre qui vont au paradis directement.

- On a des statistiques ?

- Saint-Pierre n'a jamais été bon calculateur. Aussi suit-il la règle des trois tiers : un pour le paradis, un pour le purgatoire, un pour l'enfer.

- Comme ça ?!! Mais c'est injuste ! Il y en a forcément qui devraient aller là et qui se retrouvent là ! Et réciproquement !

- Bah ! Dieu reconnaîtra les siens.

- Et les Saints ?

- Les Saints font la fête car cela leur fait plein de nouvelles têtes.

- "Tête d'âme, tête de gondole."

- Exactement. Le jour de la Toussaint est un des plus meurtriers de l'année, dit la Sécurité Routière. C'est comme les soldes. Un soudain afflux de vieilles marchandises colorées.

- Les morts ne sont pas des marchandises.

- Mais les âmes, oui ! Sinon, comment le Diable pourrait-il les acheter ?

- Tristesse ici, fête là-bas... tssss.

- Pareil que dans les paradis fiscaux.

- Pas de paradis, pas de crédit.

mardi 31 octobre 2017

Chère amie de l'an 3.000,

Première lettre.

Paris, le mardi 31 octobre 2017.


Chère amie du futur,


Cela fait quelque temps déjà que je songe à vous écrire.

Aujourd'hui, je me suis battu éreinté avec des "serveuses vocales" du SFP, Service Fédéral des Pensions de Belgique.

Ce sont des femmes enthousiastes et souriantes qui nous disent au bout du fil (= téléphone) (= visiophone sans image) que tout va bien ; et qui raccrochent.

Parfois, elles nous envoient sur un site internet (internet n'existe que depuis une vingtaine d'années) où l'on nous conseille de les appeler rapidement.

En effet, comme vous le savez sans doute, le 1 avril 2016, date spécialement choisie, le SdPSP, Service des Pensions du Secteur Public, et l'ONP, Office national des Pensions, ont fusionné pour devenir le SFP.

La vie moderne (hum...) est très difficile pour tous ceux qui ne sont pas ingénieurs en informatique, plus encore pour toutes celles qui ne sont pas ingénieuses.

A tout bientôt,

Philippe Jean.

PS

Si vous voyagez dans le temps, n'hésitez pas à venir boire le thé (boisson à base de plantes) (naturelles) (hé oui !).

J'habite à Paris qui, en cette année 2017 fort agitée, ne recouvre pas encore toute la France.

Quels furent les premiers mots de Gargantua et comment y répondirent ses parents ?

A sa naissance, Gargantua s'écria : "A boire ! A boire !!".

Sa mère Gargamelle et son père Grandgousier répondirent en trayant chaque jour 17.913 vaches pour étancher cette soif enfantine.

Les géantes ignorent le baby blues.

Votre mari est-il tondu à la césarine ?

Oui si ses cheveux sont coupés courts.

Qu'est-ce qu'un adulescens ?

C'est un citoyen romain antique de 14 à 28 ans, un jeune antique.

Qui fut marmiton puis barbier puis chirurgien (autodidacte) à l'Hôtel-Dieu ?

Ambroise Paré

Combien de poètes composaient la Pléïade ?

7

jeudi 28 septembre 2017

des ambulateurs

# Etat de marche
# Rothschild dans ses bottes
# Family Life, by Mac Ron-ald

keloland.com_news_article_your-money-matters_ronald-mcdonald.jpg


Mac Ron-ald :

Je n'aime pas les petits vieux. Les retraités sont des feignants. Faites comme ma femme, épousez un jeune qui marche bien.


© photo keloland.com

mercredi 27 septembre 2017

mercredi

#actualité

Nouveau suicide d'un paysan.

lundi 25 septembre 2017

lundi

#actualité

Encore un autre paysan suicidé.

Par lui-même ou par la Société.

- page 2 de 38 -