dimanche 9 juillet 2017

L - Lada

"Rien n'arrête une Lada,

pas même son frein."


Capture_d_ecran_2017-07-09_a_20.40.06.png


  • Merci de cliquer là, da ! pour mieux lire ce texte ladada.

©lic > http://www.lada.fr/index.html

vendredi 7 juillet 2017

K - kалинка

kалинка, nom féminin, choral et coquin dont la signification sera donnée en son temps, le temps que les grandes personnes couchent les petites.

kалинка - écrit plus couramment "kalinka", pourquoi cette écriture cryptillique ? c'est ce que nous allons voir - est une illustration de nos paradoxes humains y compris les plus scientifiques : savoir / ne pas savoir / ne pas vouloir savoir / vouloir savoir en cachette - vous comprenez le cryptillique...

Prononcez kalinka dans une assemblée, c'est magique, les femmes se lèvent et se mettent à chanter tandis que les hommes s'accroupissent et se mettent à jeter leurs jambes n'importe où mais le plus loin possible.

Il est donc très important de ne prononcer ce mot extraordinaire qu'à bon escient en ayant d'abord estimé rapidement la surface de la pièce et celle occupée par les danseurs en déploiement.

(Hey, n'oubliez pas de coucher les petites !)

Si la pièce est trop petite, envisager le lèvement des mâles et l'accroupissement des femelles ne serait pas idiot.

Oui, oui, je sais (je sais !), certains se choquent ou s'entrechoquent de ces termes animaux appliqués aux genres humains.

Certes. J'espère bien. Car c'est fait exprès volontairement pour une incitation à la prudence.

Oui, mes amies, mes amis, mieux vaut (parfois) que vous soyez entrechoqués par les mots les plus forts qu'entrechoqués par les fortes jambes d'un souple danseur musculaire de 160 kilos, n'est-il point vrai ? Songez-y.

Ainsi, kalinka est un puissant sésame de l'activité artistique et de l'activité physique, utilisé chaque jour par les entraîneurs russes, d'où la traduction cryptillique qu'il fallait citer puisqu'elle est bien plus fréquente que le mot français, franchement, depuis combien de temps n'aviez-vous pas prononcé, ou même pensé à kalinka ?

Ah !

Et les Russes aux moeurs intrépides, souples comme des Cosaques à cheval sans selle, y compris des juments nerveuses, chantent de plus en plus plus vite, en répétant 4 fois (quatre) :

Ka lin ka, ka lin ka, ka lin ka mo ïa !
Ка лин ка, ка лин ка, ка лин ка мо я !
Pe ti te baie, pe ti te baie, ma pe ti te baie !

V sa dou ia go da ma lin ka, ma lin ka mo ïa !
В са ду я го да ма лин ка, ма лин ка мо я !
Dans le jar din, il y a des pe ti tes fram boi ses, ma pe ti te fram boi se !

Un mot ! Un seul mot que vous aviez oublié depuis des mois peut-être des années et vous voilà chantant, dansant, le corps tout animé d'ondes impatientes et sensuelles tournée vers l'autre sexe ou l'autre.

Car une petite baie dans le jardin, les amis, vous avez compris, mieux vaut esquiver ici les framboises, c'est d'ailleurs bizarre, mais cette chanson fut écrite en 1860, soit 10 ans (dix) après la naissance de Maupassant, sans doute pour le mettre en garde, puisque les framboises évoquent même dans un chant sentimental bien senti quelque M.S.T. de hasard, le plus souvent, car une petite baie dans le jardin, les amis, c'est déjà l'esprit, bientôt l'exquis.

Voilà comment kalinka, ou kалинка, comme certains préfèrent le dire, et pourquoi pas, soyons tolérants envers les communistes, est devenu une sorte d'icône du savoir / ne pas savoir / ne pas vouloir savoir / vouloir savoir en cachette, pour ceux qui savent lire entre les lignes et sous les jupes des filles.

Et carrément chorale, kalinka, la petite baie. Même si on est seul à la chanter, elle convoque aussitôt une foule de froufrou, pas vrai les gars ? La petite baie montre sa supériorité sur la faucille ! et le marteau ! et les deux !!

TEST

  • Dites :

L'IN-TER-NA-TIO-NA-LE => on chante.

  • Dites :

KA-LIN-KA => on chante et on danse !!


IMGP1989.JPG

Rien n'est honteux dans la nature quand
transpire le désir de la petite baie
qui dresse les arbres.


© P*, Lisbonne, Anjos, 2016.
© wikipedia.org/wiki/Kalinka

jeudi 6 juillet 2017

J - Jardin des Hespérides

Le Jardin des Hespérides est réservé aux divinités.

Il y pousse des pommes d'or qui renouvellent leur immortalité.

Car comme en doutent parfois les dieux et les académiciens :

"Immortel un jour, immortel toujours ?"

Mais de quoi ces pommes sont-elles la métaphore,

si ce ne sont des mots qui nous portent au-delà ?

Ainsi, je reçus avec grand plaisir les mails qui suivent, d'amies et d'amis collègues auteurs de théâtre, sur le forum de notre association, où j'avais, pour une amusante histoire récente, à quelques uns d'entre eux, dédié le précédent article, H - herméneutique. Je copie/colle leurs savoureux petits mots sans les modifier de quelque manière que ce soit.

Philippe Dohy


Merci beaucoup pour la dédicace c'est un honneur d'être associée à une telle démonstration d'esprit !
Je te cherchais la citation de Hamon qui se moquait de Hermès Dieu des Voleurs ! ... mais tant pis !...
Continuons à nous enrichir de ces petits riens...
Bonne et belle et lumineuse journée à tous.

Agnès Marietta


-----------------


Cher Philippe,

Merci pour cet article fort éclairant, agréable à lire et très instructif. En fin érudit que tu es, la bourde de notre ministre de l'économie (Bruno Lemaire)ne t'aura pas échappé... En toute simplicité, il s'est imaginé en Hermès (Dieu grec) de notre Jupiter (Dieu romain)républicain... En ces temps de chaleur estivale, il aurait été plus avisé de citer Mercure... Je te laisse méditer sur ces quelques propos matinaux... :-)
Bel été !
Bises,

Philippe Touzet


IMGP0243.JPG


Benoît Hamon à propos de Bruno Le Maire: "Tout à son plaisir de plaire à son nouveau maitre et monarque, le Ministre de l'Economie s'est lui-même baptisé, du nom d'un autre dieu, cette fois-ci Grec, Hermès, dont il a rappelé, qu'il était le messager, le dieu des marchands, mais je veux lui rappeler aussi, qu'il était le dieu des voleurs ! Ce qui, pour un Ministre de l'Economie, qui s'apprête à protéger quelques évadés fiscaux, ne surprendra personne."

Je mets du Hamon partout c'est ma période Hamon partout, Hamon surtout,
je suis comme Picasso j'ai mes périodes - sauf que je ne peins pas du tout - et j'ai mes heures de gare
je viens d'écouter grâce à Dr Duchmoll la chanson de Barbara et c'est ce que j'appelle une bonne ordonnance...
bien à vous

Agnès Marietta


IMGP0255.JPG


Cher Philippe,

Dans cet art du dire et de son interprétation, je suis assez fière de faire partie de ces gens de rien, riche de leurs mots, de leur art, de leur vie. De leur vie tout court même. Pas besoin de Rolex ou même du mea culpa de l’ancêtre Séguéla qui essayait, après sa célèbre perle, de se justifier : "Même si on est clochard, on peut arriver à mettre 1500 euros de côté. On a le droit de rêver, c'est pas parce qu'on est dirigés par des cons que la vie marche à l'envers". Eh oui, à l’endroit, à l’envers, un pas en avant et deux en arrière, bref.

Agnès cite la remarque de Hamon. On se dit : « Tiens, c’est drôle, ça. Drôle et intelligent. Pas mal, Hamon. » On apprécie.

A la suite, on peut citer (encore !) Papi Séguéla : « Ma devise, un con qui marche vaut mieux que dix intellectuels assis. Moi, je voudrais être un con qui marche. » En espérant que Le Maire, Hermès volant-marchant, ne se prenne pas pour Séguéla. Sinon il y a du souci à se faire pour ces gens de rien, sans Rolex, qui croisent les gens qui ont réussi dans des gares où les TGV, eux, sont performants. Et Hermès, au fait, ce n’est pas la marque d’un maroquinier de luxe donc d’un gen(s) qui a réussi ?

Et les terroristes alors ? Avec ou sans Rolex ?

Bon, arrêtons les frais…

Bien à toi, et à vous, chères et chers camarades

Dominique Louyot


IMGP0276.JPG


Une dédicace par le Dr Duchmoll lui-même ne se refuse pas.

D'autant que Hermès / Mercure a toujours été le chouchou de mon panthéon antique, juste après Dionysos / Bacchus.

Et pour répondre à Philippe Touzet, je préfère la dénomination grecque que ce soit pour le messager mais aussi pour le patron, qui en grec, s'offre le luxe de pouvoir signer d'un "z" comme Zorro ou Zorglub (pour les connaisseurs)

Quelques traits forts de sa bio wikipédia:

"Il est le messager des dieux, donneur de la chance, inventeur des poids et des mesures, gardien des routes et carrefours, des voyageurs et du commerce. Il conduit les âmes aux enfers, et guide les héros et les voleurs."

"Fils de Zeus et de Maïa, il naît un matin dans une caverne du mont Cyllène en Arcadie « pour être le tourment des hommes mortels et des dieux immortels » : emmerdeur des dieux, j'aime.

"Selon le premier Hymne homérique qui lui est consacré, il bondit de son berceau quelques instants seulement après sa naissance, et se met en quête du troupeau d'Apollon. Sur son chemin, il rencontre une tortue qu'il tue ; de la carapace, il fabrique une lyre sur laquelle il célèbre sa propre naissance ainsi que la demeure de sa mère. Quelque temps plus tard, il inventera la flûte de Pan ou syrinx. Il gagne le soir même la Piérie où paissent les troupeaux divins. Il dérobe cinquante bœufs à son demi-frère Apollon, soit la moitié d'une hécatombe. Il en profite pour inventer les raquettes, pour effacer ses traces quand il pousse les bêtes devant lui, mais aussi marcher d'un pied plus léger. En cherchant à faire cuire deux des animaux, il trouve l'art de faire le feu en frottant des morceaux de bois l'un contre l'autre, puis consacre la viande aux douze dieux. Lui-même s'abstient de toucher au sacrifice. Après avoir dispersé les cendres, il retourne chez sa mère à qui il annonce avec assurance son intention d'embrasser le meilleur des métiers, c'est-à-dire celui de voleur."

Un mec qui invente la lyre, la flute de Pan, les raquettes et le feu mérite le respect.

Mais n'oublions pas Hermès Trismégiste !

Vincent Dheygre


IMGP0282.JPG


Bonjour à tous,

En tant que (très honoré) dédicataire, je voudrais narrer ici une petite anecdote édifiante, sur ceux qui ne sont presque rien, ou du moins pas grand'chose.

J'habite la région de Troyes, et il me faut une demi-heure pour rallier la gare de la préfecture de l'Aube, et m'en remettre aux aléas ferroviaires qui grèvent nos relations au reste de la Nation.

Passe encore que la ligne 4 (Paris - Bâle via Troyes, Culmont-Chalindrey, Langres, Lure, Besançon, Mulhouse) soit la dernière de France non électrifiée.

Passe derechef que lors des épisodes de canicule, avant chaque aiguillage le train "patiente" une dizaine de minutes, le temps que l'on arrose les rails pour les refroidir (je vous jure que c'est vrai).

Dimanche dernier, sept trains furent supprimés sur la dite ligne, au motif qu'il n'y avait pas de conducteurs disponibles pour faire le taf.

Ainsi, nous voyons distinctement la signification du terme "deux poids - deux mesures". Du côté de l'Ouest florissant, des lignes à grande vitesse qui mettent les capitales régionales à moins de cent trente minutes de la capitale nationale, et qui servent, entre autres, à faire monter le prix de l'immobilier dans ces villes bourgeoises qui n'en demandaient pas tant. Du côté de l'Est dépérissant et transpercé par la diagonale du vide, des tortillards laissés à veau-l'eau, témoins de l'abandon de la République (je signale que l'Aube et les Ardennes ont placé Le Pen fille largement en tête au 1er tour de la présidentielle).

J'en appelle à Hermès, qu'il fasse en sorte que nous ne soyons plus la nième roue du carosse. Que nous reste-t'il à faire, nous autres malheureux habitants de territoires mal aimés des dieux ? Faire un bras d'honneur aux décideurs centralisateurs ? Mais pourtant, nous l'aimons, notre République, nous sommes contents de participer à l'effort commun. Enfin, pour le moment. Parce que, trop pourrait être trop (une fois le Tour de France passé).

Amitiés

Jean-Michel Baudouin


IMGP0290.JPG


Merci Jean-Michel de nous rappeler
que nous ne sommes pas que des citadins repus....
Avec mon spectacle Moliere par elle même j'ai parcouru l'Europe en train seule avec ma valise et l'est de la France. ... oulala.....
Cela n'a pas changé ?
Te souviens-tu des enfants de Liévin ?
Je t"embrasse
Françoise Thyrion


IMGP0251.jpg


“Il ne faut pas juger sur les apparences, en aucun cas. On ne sait pas ce que les gens ont en eux. Peu importe leur apparence, qu'ils soient gros ou maigres, avec de l'acné, laids ou beaux, on ne sait pas ce qu'ils peuvent faire, ni ce qu'ils ont en eux. Et personne ne me connaît. Si je crois en Dieu ? Oui, la nuit !
Je crois que Dieu s'est endormi d'un sommeil gigantesque, et aucun de nous n'ose le réveiller pour lui dire : "Debout mon vieux ! C'est l'heure maintenant ! Au boulot ! Réveille-toi !" Dieu n'est pas mort. Il dort. Nous serons le jouet de son rêve et de ses cauchemars tant que cette ronflette divine durera. Mais qui osera lui balancer un seau d'eau glacée dans la tronche ou le secouer aimablement jusqu'à ce qu'il daigne ouvrir un œil et apprécier l'étendue de la catastrophe ?
Ce sont des vies "pour rien", comme en musique il y a des mesures "pour rien". C'est plus tard que la symphonie commence, que l'harmonie pourra se faire entendre. Certaines vies sont comme ces notes de musique mal accordées que l'orchestre se permet d'émettre au début du concert, cacophonie nécessaire à l'accord imminent de chaque instrument avec l'autre et qui existe "pour rien". Ces mesures "pour rien", si utiles à la perfection musicale, cette disgrâce sans laquelle l'exactitude de l'œuvre ne nous parviendrait pas. Et de même qu'il y a des temps "pour rien", il y a des vies "pour rien", des êtres "pour rien". Ils sont là, au-devant du lot, simplement pour que d'autres ensuite, atteignent les harmoniques humains, respirent la justesse de l'être, sa grâce, vibrent dans la plénitude d'eux-mêmes.
Nous sommes liés, ligotés. Tous inégaux et tous reliés et dépendants et communicants. Tout le monde peut comprendre cela : c'est parce qu'il y a des faibles qu'il y a des puissants, parce qu'il y a des gentils qu'il y a des méchants c'est parce qu'il y a des boulimiques et des anorexiques que la beauté existe. C'est parce qu'il y a des meurtres que l'on peut aimer autant. C'est parce qu'il y a des illettrés que je parle à la lune. C'est parce qu'il y a des hommes saouls que je me tiens en équilibre sur les pointes, sans effort.
Déjà le rossignol chante. Le jour tarde à se lever. Il est encore temps de dormir.“

Moni Grégo.

Fragment de TEMPS DE PAROLE. Inédit.


IMGP0294.JPG


Dear
Volontiers
QUOIQUE
Je ne suis pas certaine que ce petit mot me soit adressé
Si c'était le cas j'en serais flattée.
Françoise Thyrion
alias Nini de Rimini


1


© P*, Bibliothèque National du Portugal, Lisbonne 2016.

mercredi 5 juillet 2017

I - intercontinental ballistic missile

La multiplication mondiale quotidienne des intercontinental ballistic missiles est de plus en plus irritante.

Cette domination croissante de l'anglais est insupportable, comme le polycrie polyannuellement le polyglotte Claude Hagège, professeur au Collège de France (et non pas le French College, pleaaaaaase !!).

Ne pourrait-on, au moins en France, le pays de Voltaire, de Diderot et de Miss France, utiliser le missile balistique intercontinental ?

Intercontinental ballistic missile ?! C'est incompréhensible, tout simplement.

Pourquoi cet abus ?

Pourquoi l'abus ?

Pourquoi l'obus ?

Pourquoi ?


IMGP0204.JPG


Pourquoi la buse ?

Pourquoi l'obtus ?

Pourquoi le bus ?

Pourquoi ?

On pourrait continuer ainsi longtemps.

On pourrait continuer ainsi... incontinent,
intercontinent, intercontinentalement, et pan !!


Manneken-pis-Volontaires-de-1830.jpg


© P*
©lic > manneken-pis.be/2010/12/26/

lundi 3 juillet 2017

H - herméneutique

L'herméneutique est l'art d'interpréter.

Grâce à l'herméneutique, nous pouvons déduire que la sécurité en France s'est notablement améliorée.

Car la majorité des groupes terroristes du territoire français ont été localisés.

Bien sûr, je risque ma peau en vous révélant ce Secret Défense mais c'est pour que vous puissiez déjà vous mettre à l'abri, vous et vos proches.

N'est-ce pas de mon devoir de Docteur Duchmoll de protéger la veuve, la veuve joyeuse, l'orpheline, ses tantes et ses cousines ?

(Les autres ne me lisent pas, je ne puis rien y faire, je ne puis les forcer, tant pis pour eux.)

Comparons ces deux énoncés d'Emmanuel Macron (président de la République française à l'heure où j'écris cet article) :

  • Une gare, c'est un lieu où l'on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien. (Paris, jeudi 29 juin 2017)
  • Ces gens ne sont rien, ce sont des terroristes, des voyous et des assassins. (Mali, dimanche 2 juillet 2017)

La lectrice intelligente a compris ce qui a filtré, sans doute malgré lui, dans les propos enflammés de notre président adolescent. Nous devions les décrypter pour tous ? Oui...

Oui, les terroristes ont été localisés par la DGSI, Direction Générale de la Sécurité Intérieure. Ils sont dans les 3029 gares françaises - sans compter les stations de métro (source : http://questions.sncf.com/questions...).

D'où nous vient cet excellentissime art d'interpréter ?

De la plus haute antiquité, de la naissance du monde, de Zeus le Grec lui-même, lui nous aime - contrairement à Jupiter le Romain. Histoire.


IMGP1504.JPG


Le dieu grec Hermès (Ἑρμῆς > Ἑρ μῆς > Her mès) avait pour mission, entre autres, de transmettre les messages des dieux. Et leurs ordres. Dans certains cas, certains de ces ordres n'étaient pas clairs ou ambigus ou pas adaptés à la situation.

Les NTIC, Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, ont heureusement remédié à ces problèmes préhistoriques.

Aujourd'hui, nous pouvons joindre immédiatement nos correspondants oralement. Et, par écrit, les messages des mails et des forums, des sites et des réseaux sociaux sont sans ambiguité et d'une clarté lumineuse, confondante, fondante.

Hermès n'avait pas de smartphone. Il n'avait pas envie d'entreprendre de longs voyages.

Certains dieux, brouillés à mort pour l'éternité, sont séparés de plusieurs millions de kilomètres dans l'immense Olympe.

Et avec la multiplication des religieux fanatiques, ça ne s'arrange pas.

Même pour les dieux à TGV, c'est épuisant et long, le paradis de bout en bout.

Hermès eut alors l'idée géniale d'inventer l'hermès-noeuds-tiques, raccourci frappant pour "Hermès n'aime pas les noeuds dans les messages, ce sont pour moi comme des tiques de chien" (allusion à Diogène le Cynos qui viendrait plus tard).

Ἑρμῆς > Ἑρ μῆς > Her mès > Hermès > ἑρ μ ηνευ τι κός > her me neu ti kós > ἑρμηνευτικός > hermeneutikós > herméneutique > art d'interpréter > Docteur Duchmoll.

L'herméneutique a donc une origine religieuse puis son art sublime s'est étendu à de nombreux domaines : philosophie, littérature, histoire, droit.

Evidemment, les astrologues, alchimistes et autres mages rêveurs en firent aussi leurs chouchoux gras.

Aujourd'hui, l'herméneutique est abondamment utilisée en sociologie, informatique, diplomatie, politique, psychanalyse et toute autre branche de l'absurde au jour le jour.

Paul Ricoeur, le philosophe préféré d'Emmanuel Macron, a d'ailleurs consacré un ouvrage palpitant à l'herméneutique. Vous trouverez son plan et son introduction > clic > http://www.fondsricoeur.fr/uploads/...

Emmanuel Macron à Paul Ricœur : « Je suis comme l’enfant fasciné à la sortie d’un concert » (lettre du 15 juillet 1999 publiée par lemonde.fr).

Et tout le monde sait que notre président n'a jamais écrit à feu Paul Ricoeur :

« Je suis comme l’enfant fasciné à la sortie d’une gare. »

Osera-t-il nous l'écrire un jour,
ou peut-être une nuit ?

Taxi, menez-moi
A la gare de Lyon.
J'ai un rendez-vous
Près du portillon.

Barbara, qui aimait si bien les gens qui ne sont rien. >
clic > https://www.youtube.com/watch?v=2vA...

© Hans Bellmer, La toupie, huile sur carton, 1956, Belem, P*.

Cet article est dédié tout particulièrement à plusieurs amies et amis très riches : Dominique Louyot, Agnès Marietta, Caroline de Kergariou, Jean-Michel Baudouin, Vincent Dheygre et Philippe Touzet.

dimanche 2 juillet 2017

G - gare

Dans une gare,

il y a ceux qui ont réussi à travailler à la SNCF

et les gens qui ne sont rien sans titre de transport.

(Les pensées complexes du président Manolo Duchmollo)


IMGP4163.JPG

IMGP4162.JPG












© P*

vendredi 30 juin 2017

F - femme

La femme est un être humain qui se déguise en femme avec toutes sortes de tissus, de coupes et de couleurs dont la fantaisie créative sans cesse renouvelée égaie nos rudes villes et métropoles anonymes, c'est plus classique à la campagne.

Ses vêtements, coiffures, maquillages, coloriages, vernissages, ont aussi pour fonction d'attirer l'attention de l'homme, être humain qui se déguise en homme, sur leur existence séduisante et bonne pour les bisous consentis mais aussi sur leur vulnérabilité.

Ainsi, la mode féminine répète ce message éternel de la femme à l'homme : "Je suis fragile, s'il te plaît, ne me tue pas".

Remarquons d'ailleurs que dans les contrées lointaines où les femmes sont privées de couleurs et emballées complètement de vêtements tout noirs, elles sont bien plus souvent battues, massacrées, lapidées, mutilées et assassinées que là où les petites robes imprimées sont encore autorisées.


IMGP3333.JPG


© P*, Cirque Bouglione au Cirque d'hiver, Paris, janvier 2017

Je dédie cet article "la femme" à la grande dame Simone Veil dont j'ai appris le décès en rédigeant ce billet, ce vendredi aux Infos de France Inter. J'eus le plaisir de la rencontrer il y a quelques années, dans une réunion publique, de loin, à deux mètres. Son intelligence se lisait sur son visage mais aussi sa gravité. J'aurais sans doute pu en lire davantage, hélas, elle était accompagnée d'Elsa Zylberstein, venue là lire quelques extraits de "Une vie" chaussée d'escarpins Louboutin.


89670027.jpeg


Nice, 13 juillet 1927.
Paris, 30 juin 2017.


Une fois de plus, les Immortels se posent des questions > http://www.academie-francaise.fr/le...

Alors que Sylviane Agacinski nous révèle ce scoop, sur France Inter encore, vers 13h35 : "Nous étions très amies et très proches, oui, Simone Veil était un grand homme."

Cela prouve bien, comme le disait déjà Elsa Zylberstein, que : "Les femmes sont des hommes comme les autres."

jeudi 29 juin 2017

E - Etats-Unis

Ancien nom des Trumps-Unis, après que l'empire américain soit devenu l'empirenpire, et dont les derniers habitants sont appelés les Trumpires et les Trumpettes.


IMGP3601.JPG


© P*

E - élicoptère

L'élicoptère est un hélicoptère pour riches amateurs patauds.

L'hélicoptère demande en effet beaucoup de doigté.

En supprimant l'h aspiré qui aspire shloooouuuuouououuuf brusquement l'hélicoptère, on préserve les riches amateurs patauds des soubresauts qui font déborder les coupes de mojito.

Evidemment, ça va moins vite, ça va moins loin, parfois même ça ne monte même plus en l'air car le moteur n'est plus aidé par l'h aspiré.

Mais qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse et la photo.


IMGP3894.JPG


Il est vivement déconseillé d'enlever l'h aspiré d'un hélicoptère en plein vol.

"Mieux vaut ne pas décoller qu'avoir la tête décollée."

(Dicton de la Concorde)

© P*

mercredi 28 juin 2017

D - Philippe Dohy

Nez à Paris

Dohy

N'est pas ri à

Doha


IMGP3938.JPG

IMGP3938.JPG


© P*

D - démarque

- Ça lut ma chérie, ça ç'est bien paçé ?

- Ça va... Et toi ?

- Combien t'en a fait ?

- Çinq à 30 %.

- Pas mal. Moi, à 40 %.

- Çinq à 40 % ?!

- Non, trois...

- Ah... çinq à 30 %, ça fait 150 %, contre

- 120 %, OK, ç'est toi l'experte, ç'est toi qui as gagné.

- Gagné de... 30 % !

- Ouais, OK, 30 % de pluç, bravo.


IMGP4144.JPG


Profitez-en aujourd'hui çeulement !
Tous les çé avec çédille à 70 % !!

- J'y cours !

- Oui, car...

- Car 70 % pluç 30 %, ça fait...

- 100 % de contents !

© P*

mardi 27 juin 2017

C - Cérulyse®

Sur les champs de bataille, qui encore entend le chant des trompettes ?

Sur les champs de bataille, qui encore entend le cor de Roland ?

Nombre d'entre vous l'ont remarqué : personne.

Seul le bruit des bombes et grenades, canons et mitrailles, mitraillettes et licoptères nous parvient.

Pourquoi ?


IMGP3911.JPG


Parce que la Cérulyse® est passée par là.

En ôtant le cérumen des oreilles, elle les débouche, le général, l'officier, le sergent, n'ont plus besoin d'instruments à vents (à bouche que veux-tu !) pour se faire entendre.

D'ailleurs, nous observâmes - rappelez-vous, auditeurs pointilleux - une période transitoire, le temps de montée en puissance de la cérulysation...

Oui, pendant cette ère-là, cet air-là se fit percevoir : moins il y avait de bouchons dans les oreilles, plus il y avait de trompettes bouchées.

Mais bon. Ne désespérons pas, amis du souffle pom-pom plutôt que boum-boum : plus il y aura de djeunes qui continueront à s'exposer aux décibels à fond la caisse (de l'enceinte), plus les tympans s'en tamponneront les osselets, ça va nous faire du sourdoreille en hausse.

(Pour le sourdelacomprenette, c'est pareil, jamais un appareil n'abolira le toquard.)

La cérulysation ne servira plus à rien, et la trompette reviendra en fanfare.

Oui, l'avenir sombrera, quand la Cérulyse® choiera, sans tambours ni... trompettes !


IMGP3914.JPG


© P*, Louvre 2017.

mardi 20 juin 2017

C - chaleur humaine

earth.png


71118287.jpg


6199704-cuisiniere-a-gaz-portable-moderne-avec-flamme-isolee-sur-fond-blanc.jpg


© creative commons

mardi 13 juin 2017

B - brushing

Le brushing est ce que l'on obtient
par l'action de brusher avec une brush.


IMGP4067.JPG


© P* (= photo de Philippe Dohy),
Cour du Louvre, Paris, avril 2017.

lundi 12 juin 2017

A - Arizona

"Arizona" vient du célèbre dicton jéhovule : "Qui a ri zona".

En effet, au XIXè siècle, de nombreux Témoins de Jéhovah partirent à la conquête de l'Ouest.

Ces personnages gravement évangéliques s'installèrent au sud des Etats-Unis.

Ils avaient l'habitude de descendre tous ceux qui riaient car "Qui a ri zona" était leur loi.

Et ils ne voulaient pas que leur nouveau territoire devînt une zone sans feu ni lieu sans foi ni loi.

Ainsi, cet Etat jéhovulé fut baptisé Quiarizona.

Mais quand tous les rieurs furent occis, comme les morts ne rient pas, le dicton tomba en désuétude, et la paresse orale sous le soleil fit le reste.


Capture_d_ecran_2017-06-11_a_17.24.46.png


© Remercions une bonne fois pour toutes les Editions Plon pour leur riche collection des "Dictionnaires amoureux des jeunes naturistes danoises" dont celui de Jean-Loup CHIFLET, le "Dictionnaire amoureux de l'Humour" > clic > https://books.google.fr/books?id=ha...

Qui c'est ?

Le 1 juin 2017, Eric Benamou, e...@gmail.com,
a écrit au Dr Valentin Oscar Groucho Duchmoll :

Mais qui suis-je alors ?


Une question.

jeudi 1 juin 2017

Question de Grosse Tête.

Le jeudi 1 juin 2017 à 12:15, Ramatou Coulibal de 22 ans et de Bamako a écrit à questions@docteurduchmoll.com

Salut j'ai un probleme je suis née avec une petite tête a mon enfance il n'y avait aucun anormal s'il ya un médicament pour grossir ma tête

Email : r...@gmail. com


Cher Monsieur Ramatou Coulibal,

Merci pour votre question juvénile, candide et désopilante ! Elle est tout à votre honneur, dans ce monde le plus souvent dirigé par de (fausses) Grosses Têtes (on les surnomme en effet "Coquilles d'oeuf" car elles sont vides le plus souvent, ne vous laissez plus impressionner).

Il y a bien mieux qu'un médicament qui vous coûterait fort cher.

Il vous suffit en effet d'apprendre par coeur, un peu chaque jour, l'ensemble des quatre mille articles de ce blog absurde.

Mesurez votre tête maintenant. Mesurez-la quand vous connaîtrez tout cela sur le bout des doigts. Alors ?! Vous constatez l'augmentation, bravo chère nouvelle Grosse tête (bien pleine) !

De plus, la connaissance approfondie de ces textes vous permettra d'épater les filles sans avoir besoin de faire grossir votre Grand Schtroumpf au-delà de votre magnifique nature.

Bientôt, si vous le souhaitez, vous pourrez devenir maire de Bamako puis président de la République, par exemple, puis président de l'Afrique et même du Monde. Hou, hou, que voyons-nous ? Trump en fuite, ouf ! Merci Monsieur Coulibal. Et vous pourrez même me nommer CSL-PC, Conseiller Spécialement Lucratif - Par Correspondance.

Merci, Docteur Duchmoll !

dimanche 14 mai 2017

la République en marche

- La caméra était assez lointaine, mais ce que vous auriez pu voir, c'est...


Capture_d_ecran_2017-05-14_a_11.01.00.png


un petit coucou par la fenêtre

- Emmanuel vient de faire un petit coucou par la fenêtre au public. Alors, Jeanne, vous êtes contente ?

- Oh oui ! heureuse !! ça a été que du bonheur pour nous.


Capture_d_ecran_2017-05-14_a_10.20.55.png


mardi 9 mai 2017

Les 7 avantages pour E. M. d'accueillir M. Valls.

1 - M. Valls a déclaré ce matin : "le Parti Socialiste est mort". Or il ne veut pas rendre sa Carte d'adhérent. Donc c'est que M. Valls est mort aussi. En l'accueillant, E. M. opérera son premier miracle, une résurrection. Et ça, même de Gaulle n'y est pas arrivé avec les sénateurs. Emmanuel Macron pourra ainsi par la suite devenir Pape. Emmanuel I, ça fera encore bien bisquer Emmanuel Valls qui devra attendre longtemps pour devenir le n° II, si Dieu le veut !

2 - Cette résurrection de M. Valls parmi les Marcheurs en décevra beaucoup. Ils feront marche arrière. Or, un bon Chef des Armées assure toujours ses arrières.

3 - Beaucoup d'électeurs potentiels, qui envisageaient de voter pour un candidat E. M., se détourneront, dégoûtés par l'odeur de mort qui tournera encore autour de M. Valls et sa Carte. Cela évitera à E. M. d'avoir la majorité absolue et même relative à l'Assemblée Nationale. Le nouveau Président pourra cohabiter cool cool et laisser tous les ennuis aux autres en les critiquant à la télévision. En 2022, le Président sera encore plus populaire et il sera réélu dans un fauteuil tonton. Génération Macron.

4 - M. Valls râlera et fera pression pour devenir ministre. Il se plantera encore et fera bien rire la France bien souvent. Grâce à E. M., nous aurons bien des pintes de bon sang. Or bon sang ne peut mentir, et la vérité améliorera grandement les liens sociaux. Merci Président !


Capture_d_ecran_2017-04-02_a_21.18.25.png


5 - M. Valls, loyal envers sa nature de traître, trahira vite tout son entourage qui lui reste encore. Il sèmera rapidement la zizanie à E. M., à l'Assemblée Nationale où il fera aussi la guerre avec les morts-vivants du PS, et au Gouvernement. Tout le monde se tapera dessus comme dans un vrai village gaulois. Seul au-dessus de la mêlée dans le confort de la cohabitation, le Président pourra compter les coups et arbitrer de temps en temps arbitrairement pour faire perdre M. Valls, le faire devenir tout rouge explosif, et encore nous faire bien rire. Merci Président !

6 - Avoir un traître sous la main est toujours pratique pour faire peur aux enfants difficiles que leurs parents ne nourrissent pas suffisamment compte-tenu de la conjoncture économique difficile à résoudre à cause du traître et de la cohabitation. De temps en temps, tonton Président pourra aller sur le terrain pour les nourrir délicatement. Il sera ainsi encore plus aimé et plus saint.

7 - Pour ce surprenant accueil d'un traître qui l'avait déjà trahi auparavant, dans le gouvernement Hollande, plusieurs fois, Emmanuel Macron entrera dans l'histoire des bistrots comme y est entré, comme y est encore, la dissolution par le Président Chirac de sa majorité à l'Assemblée Nationale puisque le résultat sera fort semblable. Cool le coworking.


Capture_d_ecran_2017-04-02_a_21.18.25.png


- page 2 de 177 -